Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

[S]ex List

Catégorie Cinéma
Titre Original What's your number ?
Genre Comédie
Pays USA
Date de sortie 08/02/2012
Réalisateur Mark Mylod
Avec Anna Faris, Chris Evans, Ari Graynor, Blythe Danner
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Beau Flynn et Tripp Vinson
Scénaristes Gabrielle Allan et Jennifer Crittenden
Compositeur Aaron Zigman

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 118 min
Support
   
   

Ally voit sa vie toute chamboulée lorsqu’elle apprend via un article de presse que les femmes ayant eu plus de 20 partenaires sexuels ont toutes les chances de rester célibataire toute leur vie. Après avoir listé l’ensemble de ses ex, Ally commence à perdre l’espoir de se marier un jour. Elle fait le serment de ne pas dépasser le chiffre de 19, et demande l’aide de son voisin pour retrouver l’Ex de sa vie.

Pffffff, difficile de donner son avis sur un film aussi bas de plafond que « Sex List ». Les américains, de manière récurrente, nous proposent des comédies pseudo-romantiques, où la surenchère du mauvais goût prend le pas sur la finesse. Impossible de ne pas penser à la bande de Jude Appatow, qui se sont fait une spécialité de cette écriture très crue et particulièrement salasse. Dans le cas de « Sex List », le producteur n’est plus le même, mais le style est là, avec même, il faut le dire, un peu plus d’humour bas de gamme et loin de toute finesse.

Ici donc, plus de jeunes hommes en manque de virilité courant après un dépucelage en règle, ou d’autres s’interrogeant sur les affres de la grossesse et encore moins d’amis fêtant un enterrement de vie de garçon avec un peu trop de zèle. Cette fois-ci les cartes changent et ce sont les femmes maintenant qui s’interrogent sur leur vie sexuelle, sur les horizons qui s’offrent à elles.

Et c’est Anna Faris (le secret de Brokeback Mountain) qui s’y colle. L’actrice que l’on verra bientôt dans le nouveau délire de Sacha Baron-Cohen (Borat), se lance à corps perdu dans cette comédie sans grand volume, ni véritable finesse. Un film, dans lequel, la jeune femme troque les escarpins, pour des bottes boueuses. Le problème c’est qu’on aurait pu tout de même y trouver un peu de quoi rire aux larmes, se taper les cuisses avec des blagues réellement bien ficelées, mais il n’en n’est rien. Tout y est téléphoné, déjà maintes fois utilisé. Lorsque l’actrice parle de manière un peu crue cela sonne comme du mauvais goût prononcé et non comme quelque chose de réellement drôle. Inutile de parler de Chris Evans (Les 4 Fantastiques), qui n’est là semble-t-il que pour montrer sa plastique impeccable, mais rien de plus.
 
En conclusion, « Sex List » s’inscrit dans la maintenant très longue liste des films idiots et insipides qui jalonnent l’histoire du cinéma mondial. Des films dont on se demande encore comment ils ont pu être conçus, chez nous il y a par exemple :  « Des enfoirés à St Tropez », et bien maintenant aux Etats-Unis, il y a « Sex List », autrement dit : « Circulez, y’a rien à voir !».

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une image soignée, qui sait se faire brillante avec des noirs présents, des contrastes bien dosés pour mieux habiller l’atmosphère du film, et respecter ainsi les images soignées du directeur de la photo. Les couleurs parviennent à garder une certaine chaleur tout en gardant une certaine simplicité pour jouer sans trop d‘excès entre les intérieurs et les extérieurs. L’ensemble est soigné, mais semble particulièrement surdimensionné par rapport à la déception que suscite le film.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Insuffisante Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Insuffisante Bonne

Une bande son qui a du mal a garder un certain équilibre entre les dialogues et certains effets sonores. L’ensemble ne manque pas toutefois pas d’intérêt et ne gâche rien au visionnage du film. On est tout de même obligé de jouer régulièrement avec la télécommande. Côté dynamisme, l’ensemble ne brille pas par son énergie, donc on passera son tour sur le sujet.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 15 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Version Longue

Bonus 

Dans la section bonus, on suit la logique du film, avec une version rallongée de 10’, incluant donc le fait, que le film ait pu nous intéresser, puis des scènes inédites (16’) qui en rajoutent dans l’ineptie et pour finir un bêtisier de 5’, peut-être le seul passage drôle de l’ensemble .