Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

American Pie 3 - Marions les !

Catégorie Cinéma
Genre Comédie
Pays USA
Date de sortie 04/05/2012
Réalisateur Jesse Dylan
Avec Jason Biggs, Alyson Hannigan, Sean William Scott, Eddie Kaye Thomas, Thomas Ian Nicholas, Eugene Levy
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Chris Weitz, Paul Weitz, Chris Moore, Warren Zide, Craig Perry et Adam Herz
Scénaristes Adam Herz
Compositeur Christophe Beck

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 96 min
Support
   
   

Jim Levinstein et Michelle Flaherty vont se marier ! Michelle qui rêve d’un mariage parfait, rameute sa famille et ses amis et embauche une demoiselle d’honneur canon : sa jeune sœur, Cadence. Jim demande le concours de ses trois inséparables copains, témoins de frasques mémorables…

On appréhende toujours les troisièmes volets d’une série à succés. Particulièrement lorsqu’il s’agit d’une comédie dont le sujet principal se passe en-dessous de la ceinture. Et cette règle s’applique encore plus à « American Pie 3 : Marions les », qui marque la fin d’une trilogie qui aurait pu nous éviter ce terme. Car si le quatrième volet semble avoir trouvé une nouvelle inspiration et peut éventuellement réconcilier les fans du premier film, une chose est sûr, le troisième lui avait, au contraire, fait toucher le fond du gouffre et dans le même temps plongea le spectateur dans une sorte de terrifiante abîme de l’humour gras, qui donnera par la suite tous les produits dérivés qui suivirent dans les rayons de nos magasins de vidéos favoris.

Car il ne faut pas tourner autour du pot plus longtemps. Rien n’est bon dans ce troisième volume. Et si la scène d’ouverture est toujours aussi soignée, comme dans les deux premiers épisodes, force est de constater que le reste va sombrer inexorablement dans tout ce qu’il y a de pire. A commencer par les personnages eux-mêmes, qui ne sont plus que l’inévitable caricature sans relief de ce qu’ils avaient pu être dans les précédents volumes. Stifler n’est plus un ado attardé, mais un débile profond, proche du cas psychiatrique. Jim et Michelle sont un couple gentil et stable qui se cache sous une image lisse, et le père de Jim est devenu omniprésent, mais aussi particulièrement épuisant, puisque ses interventions ne relèvent plus de la surprise, bien loin de là. Inutile de parler des copains : Kevin et bien sur Finch qui ont toujours autant de mal à survivre dans tout ce bazar organisé.

Côté scénario, c’est la cale sèche, on s’ennuie terriblement avec cette fois-ci l’enterrement de vie de garçon qui forcément, est la plus belle occasion de montrer nos héros se saoulant et refaisant inlassablement les mêmes erreurs, cherchant les mêmes objectifs, et pour un résultat tout aussi identique aux deux premiers volets. Mise à part que cette fois nous n’avons plus l’effet de surprise escompté. On relèvera tout de même la mésaventure de Stiffler, qui arrive à nous faire esquisser un rire mais pas plus.

Pour une comédie graveleuse, « American Pie 3 : Marions les », sonne le glas de la License, et plonge le spectateur dans ce qui se fait de pire en comédie salasse que les américains aiment tellement. A oublier d’urgence !

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une image soignée, qui sait se faire brillante avec des noirs présents, des contrastes bien dosés pour mieux habiller l’atmosphère du film, l'ensemble parvient ainsi à compenser les défaillances de l'édition dvd précedentes Les couleurs parviennent à garder une certaine chaleur tout en gardant une certaine simplicité pour jouer sans trop d‘excès entre les intérieurs et les extérieurs. L’ensemble est soigné, mais semble particulièrement surdimensionné par rapport à la déception que suscite le film.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français DTS 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne

Une bande son qui a du mal a garder un certain équilibre entre les dialogues et certains effets sonores. L’ensemble ne manque pas toutefois pas d’intérêt et ne gâche rien au visionnage du film. On est tout de même obligé de jouer régulièrement avec la télécommande. Côté dynamisme, l’ensemble ne brille pas par son énergie, donc on passera son tour sur le sujet.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Côté bonus, des scènes coupées, qui ne sont pas particulièrement intéressantes, c’est toujours le défaut de ce genre de section.

Par contre le bêtisier, montre, pour une fois, l’ambiance réellement en phase avec le sujet du film. Avec des jeunes acteurs aussi déchainés que leurs héros. Puis un making of conventionnel et surtout promotionnel, annonçant le quatrième volume. 

Un documentaire effrayant sur la construction du personnages de Stifler :"Le langage Stifler" puis un autre totalement inutile qui suit les pas  durant une journée de l'acteur Thomas Iain Nicholas : "Kevin Cam, un jour dans la vie d'un acteur", puis le pire des bonus, car totalement inutile et insipide :"Les vidéos du mariage". On continue avec  "Le journal de Nikki", qui suit le tournage de  certaines scènes de la comédienne Nikki Schieler Ziering, et pour conclure sur les documentaires, un autre qui revient sur "l'enterrement de vie de garçon".

Et enfin les commentaires audio de l’équipe qui se souviennent avec beaucoup de nostalgie et de tendresse du tournage de ce film. Avec rien, on ne peut faire que pas Pas grand-chose !