Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

La dame de fer

Catégorie Cinéma
Genre Reggae
Pays UK
Date de sortie 17/05/2012
Réalisateur Phyllida Lloyd
Avec Meryl Streep, Jim Broadbent
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Simon Elliott
Scénaristes Abi Morgan
Compositeur Thomas Newman

Critique de Simon Volant
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 100 min
Support
   
   

Résumé

Margaret Thatcher, première et unique femme premier ministre du Royaume-Uni (de 1979 à 1990), autrefois capable de diriger le royaume d’une main de fer, vit désormais paisiblement sa retraite imposée à Londres. Âgée de plus de 80 ans, elle est rattrapée par les souvenirs. De l’épicerie familiale à l’arrivée au 10 Downing Street, de succès en échecs politiques, de sacrifices consentis en trahisons subies, elle a exercé le pouvoir avec le soutien constant de son mari Denis aujourd’hui disparu, et a réussi à se faire respecter en abolissant toutes les barrières liées à son sexe et à son rang.

Critique

Aie aie aie. Le parti pris est pour le moins original pour le biopic de la première femme premier ministre de la Grande-Bretagne.
Ici Margaret Thatcher est avant tout présentée comme ... folle. Durant la majorité du film, elle discute avec son mari pourtant décédé depuis des années. Et cette image d'une femme fatiguée, malade et malgré tout digne et forte ne nous quittera pas. Ce choix est tout de même assez contestable de présenter une femme politique contemporaine et toujours vivante diminuée par la maladie. Ce serait même, je pense avec mon point de vue français assez irrespectueux.

Les divagations de Maggie et son mari permettent au spectateur de revivre l'ascension de cette femme d'exception qui perce dans un monde politique masculin.
Et c'est parti pour toute une série de flashbacks qui ne font que survoler la carrière politique et sans aucun parti pris, sans recul, sans véritable analyse. Et c'est là que l'on passe du film moyen au mauvais film. Il y avait de quoi faire beaucoup de choses sur la femme, l'action politique, le contexte économique et sociale. Mais non, tout est effleuré et rien n'est vraiment touché et mis en valeur. De plus l'histoire reste assez peu structurée avec des changements de périodes (présent/passé) pas toujours bien annoncés qui déstabilisent.

La mise en scène est aussi glaciale que les tons froids qui teintent l'image. Du bruit, des images d'archives, des plans, mais un vrai travail de mise en image, de cadrage bien pensé, mais un montage assez lent. Décevant de la part de la réalisatrice de Mama Mia (le film). Le film souffre au final d'un sacré manque de rythme.

Alors on se demande pourquoi on a tant entendu parler de ce film, pourquoi s'il est si mauvais, on se souvient tous de la promotion  faite autour... Et bien pour une simple chose : Meryl Streep. Rôle de composition pour la grande actrice qui lui ouvrira les portes des prix d'interprétation pour ce rôle de composition. Malheureusement, on ne peut pas réussir un film en le bâtissant uniquement sur une actrice et la frustration est grande que le film n'aborde plus pas les aspects politique, féministe et relatif à la société britannique.

Verdict

Froid et affublé d'un point de vu qui ne sert à mettre en valeur que le jeu de Meryl Streep, la femme de fer est un film offrant peu d'intérêt et assez ennuyeux..



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Image de bonne qualité avec des couleurs douces et des tons souvent froids, mais un bon piquet et contraste. Techniquement très réussi.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Une bande-son qui semble faussement sage, car à de nombreuses reprises, le volume monte pour souligner une tension, un renversement de situation ou tout simplement une explosion de l'ETA.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Menus sobres et illustrant bien le film. Pas de bande-annonce imposée !

En définition standard, un making of de 24 minutes correctement illustré d'images de tournage et d'interventions consensuelles.
Les coulisses de tournage reprennent des éléments du making of en format court.

Une galerie photo en HD ainsi que la bande-annonce du film complète l'interactivité de ce disque.