Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Voyage au centre de la terre 2 : L'île mystérieuse

Catégorie Cinéma
Titre Original Journey 2 : The mysterious Island
Genre Fantastique
Pays USA
Date de sortie 20/06/2012
Réalisateur Brad Peyton
Avec Dwayne Johnson, Michael Caine, Josh Hutcherson, Vanessa Hudgens, Luis Guzman
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Beau Flynn, Tripp Vinson, Charlotte Huggins
Scénaristes Mark Gunn
Compositeur Andrew Lockington

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 101 min
Support
   
   

Sean reçoit un message qui lui indique que son grand-père à découvert l’Ile Mystérieuse, décrite dans les romans de Jules Vernes. Galvanisé par son précédent voyage au centre de la terre, il décide de partir affublé de son beau-père, sur les traces de son aïeul.

"Voyage au centre de la terre 2 " devrait s’appeler en fait « L’ile mystérieuse », puisqu’il revient sur ce roman de Jules Verne, cher aux américains. Mais comme il fallait une sorte de ponts entre le premier volume emmené par Brendan Fraser et Josh Hutcherson, les producteurs se sont dit que finalement ce n’était pas grave de garder le titre du premier et d’y rajouter simplement un 2 après.

Ainsi pour ce nouveau volet des aventures du jeune Sean Anderson, exit Brendan Fraser et bonjour Dwayne Johnson, qui se retrouve dans le rôle du beau-père qui se transforme pour l’occasion en baroudeur pour tenter de comprendre ce qui cloche dans l’esprit de sa tête brûlée de beau-fils. Côté réalisation, nous sommes très loin des résultats du premier opus, peut-être avec un budget inférieur qui ne permit que d’avoir des décors en cartons pâtes tout juste finis, des techniciens d’effets spéciaux intérimaires qui ne maîtrisaient pas totalement les nouvelles technologies, et un réalisateur en recherche de reconnaissance et surtout d’un boulot pour se nourrir. Car le film est un ratage complet du début à la fin. Avec des scènes particulièrement peu crédibles, une dynamique qui ne cesse de s’essouffler à mesure que le film progresse, et la direction d’acteurs qui frise l’amateurisme primaire.

Car, il faut bien le reconnaitre, dans un environnement aussi propice à laisser s’exprimer les talents, les acteurs se perdent littéralement dans une aventure ridicule, où rien ne tient la barre, bien au contraire. Josh Hutcherson donne ce qu’il peut pour tenter de retrouver l’énergie du premier, Dwayne Johnson continue inlassablement à jouer des pectoraux, Vanessa Hudgens tente comme elle peut de faire oublier son rôle dans « High School Musical », et le plus grande désastre réside certainement dans la présence de Michael Caine au générique de ce gouffre artistique sans queue ni tête. Un véritable gâchis !

Du côté du scénario, aucune surprise, toutes les caricatures du genre sont présentes, les répliques s’enchainent comme dans une vieille série des 50, on fait mine de croire à cette superbe intelligence, qui fait que les héros connaissent tout sur tout et qu’ils découvrent les indices comme d‘autres vont chercher un soda dans le frigo. Le pire étant les fausses bonnes idées et les facilités permanentes utilisées par les scénaristes pour sortir d’une action et ne pas s’embourber : « Pour stopper un lézard Géant femelle en colère, il suffit d’imiter le cri du lézard géant mâle !!!! ». On frise effectivement le ridicule, d’autant que le film regorge de répliques de ce genre.

En conclusion, « Voyage au centre de la terre 2 » est un très mauvais film, qu’il sera bon d’oublier au plus vite et de ranger dans la catégorie Nanar de luxe.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Une image soignée avec des couleurs particulièrement bien tenues. Les contrastes donnent un véritable éclat aux effets spéciaux, mais ne parviennent pas à masquer certaines maladresses dans la direction de la photo. Le support est d’une grande efficacité lorsqu‘il s‘agit d‘espaces lumineux, mais manque de précision lors des grands espaces. Certains défauts propres au film bénéficient pourtant d’un peu plus de soin et parviennent à être atténués mais pas suffisamment.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Insuffisante Insuffisante

Une piste DTS-HD Master Audio, qui tient ses promesses, les ambiances sont reconstruites avec beaucoup de brillance, surtout dans les bruitages particuliers au film. Le 5.1 fait des merveilles lors des effets sonores, et ne se perd que très peu dans les méandres habituels : effets sonores Vs dialogues. Quelques soit la version, le support se met toutefois totalement au service du film et parvient à surprendre.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Rarement il ne fut donné de visionner des bonus à la fois intéressants, frustrants et tout autant pénibles. Car ici la section bonus, se présente sous forme de carte, plus ou moins interactive, ou chaque point s’active en toute autonomie pour nous faire découvrir des mini making of montés sous acides, où nous avons tout juste le temps d’assimiler les infos autant que de lire les noms des intervenants. Chaque visionnage donne droit à un cadeau. Une fois tous les goodies collectés, nous gagnons, un bonus surprise, lequel ? Et bien le bêtisier. C’est tout, pas de quoi en rire !