Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

James Bond : Intégrale Edition 50ème anniversaire

Catégorie Cinéma
Genre Espionnage
Pays USA
Date de sortie 23/09/2012
Réalisateur . Divers
Avec Sean Connery, Georges Lazenby , Roger Moore, Timothy Dalton, Pierce Brosnan, Daniel Craig
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Divers
Scénaristes Divers
Compositeur John Barry et autres

Critique de Bruno Orru
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 999 min
Support
   
   

Le célèbre espion britannique James Bond, alias 007, continue son service sur support Blu-ray avec un éclat visuel et un relief sonore totalement inédits. L’occasion de redécouvrir par conséquent – au sens propre du terme - des aventures qui s’étalent sur grands et petits écrans depuis 1962, sous le visage de différents interprètes.

Par Bruno Orrù
James Bond est un personnage issu dès 1953 de l’imagination d’Ian Fleming, ses aventures ont toutefois connues de nouveaux chapitres après la mort de son géniteur en 1964 à seulement 56 ans. Si Ian Fleming peut être décrit comme un écrivain, c’est surtout son passé d’espion britannique qui lui permet de dessiner un personnage proche d’une violente réalité, souvent que partiellement retranscrite à l’écran... avant un renouveau sous les traits de Daniel Craig plutôt violent.

Nous avons eu la chance de découvrir en deux vagues les premières ré-éditions Blu-ray, l’éditeur proposant une sélection sans grande logique.

Pour la première salve nous vous avons présenté les titres suivants sachant que ceux-ci étaient proposés sous forme de coffrets : James Bond contre Dr. No, Bons baisers de Russie & Opération Tonnerre (Sean Connery), Vivre et laisser mourir & Rien que pour vos yeux (Roger Moore), Meurs un autre jour (Pierce Brosnan).

Pour la seconde salve nous vous avons présenté les titres suivants : Coffret 1 = Moonraker, Goldfinger, Le monde ne suffit pas, Quantum of Solace, Permis de tuer, L'Homme au pistolet d'or.

Afin de célébrer les 50 ans de la naissance de la franchise James Bond au cinéma, les studios Metro-Goldwyn-Mayer et la Twentieth Century Fox ont proposent un coffret BOND 50. Ce coffret collector réunissant pour la première fois les 22 films (dont 9 films inédits en haute définition) de la plus longue saga de tous les temps en Blu-ray.

Le coffret BOND 50 regroupe donc 50 années de James Bond au sein de ce luxueux coffret sur lequel figurent les 6 acteurs mythiques ayant incarné l’agent secret. Nous vous présentons ci-dessous le coffret, avec un focus sur les nouveaux titres qui intègrent ce coffret des 50 ans et qui n’ont pas fait précédemment l’objet d’une sortie unitaire. Pour ceux qui ont déjà acheté les coffrets Blu-ray, sachez que les films manquants aux deux premières salves seront proposés dans des coffrets complémentaires… mais seulement en janvier 2013 !

Voici maintenant pour rappel les films qui composent ce coffret des 50 ans, classés par acteur :

Sean Connery:
Dr. No / James Bond 007 contre Dr. No(1962)
From Russia With Love / Bons baisers de Russie (1963)
Goldfinger  (1964)
Thunderball / Opération Tonnerre (1965)
You Only Live Twice / On ne vit que deux fois (1967)
Diamonds Are Forever / Les diamants sont éternels (1971)

Georges Lazenby :
On Her Majesty’s Secret Service / Au service secret de sa Majesté (1969)

Roger Moore:
Live and Let Die / Vivre et laisser mourir (1973)
The Man with the Golden Gun / L’homme au pistolet d’or (1974)
The Spy Who Loved Me / L’espion qui m’aimait (1977)
Moonraker (1979)
For Your Eyes Only / Rien que pour vos yeux (1981)
Octopussy(1983)
A View to a Kill / Dangereusement vôtre (1985)

Timothy Dalton
The Living Daylights / Tuer n’est pas joué (1987)
Licence to Kill / Permis de tuer (1989)

Pierce Brosnan
GoldenEye (1995)
Tomorrow Never Dies / Demain ne meurt jamais (1997)
The World Is Not Enough / Le monde ne suffit pas (1999)
Die Another Day / Meurs un autre jour (2002)

Daniel Craig
Casino Royale (2006)
Quantum of Solace (2008)



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Tous les films sont présentés en compression H264 / MPEG4 AVC. Au-delà de l’éventuel intérêt pour vous des bonus (nous rappelons après vérification qu’ils sont strictement identiques à la réédition DVD de 2006), l’apparition de ces films en Blu-ray permet surtout de leur donner une nouvelle vie visuelle.
En effet, le fabuleux travail de restauration, déjà visible sur la réédition DVD de 2006, prend ici tout son sens en proposant une image bien entendu totalement dépoussiérée mais surtout, présentant un niveau de détail totalement inédit. Le degré de netteté est parfois dérangeant tellement nous avons été habitués au fil des années à voir et revoir la saga Bond au travers de master, certes de qualité, mais sans aucune mesure avec les masters numériques HD créés pour l’occasion.
De fait, de nouveaux détails apparaissent, les plus fans de la série (re)découvrant alors les films avec un œil curieux. Il est bien évidemment difficile de retranscrire sur le papier l’impact de ces nouvelles éditions Blu-ray, sachez juste que le visionnage des premiers films avec Sean Connery devient une étonnante expérience que je vous recommande donc chaudement.

Coté bonus, l'image est d'évidence de qualité très variable.


Les documents d'époque ont bénéficié d'une restauration en plus d'une mise à l'échelle pour que l'image 4/3 emplisse toute la hauteur d'une écran 16/9ème. Malgré tout, même considérant l'age avancé de certains des documents (il y a  ans !) , la plupart sont en couleur et permettent d'apprcier avec confort visuel leur grand intérêt documentaire.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS 5.1 Oui Oui Non Moyenne Moyenne Bonne

Une nouvelle expérience sonore. Tous les films sont proposés avec une piste sonore non compressée 5.1 DTS Master Audio pour la VO. Rappelons ici que si vous n’êtes pas équipé d’un lecteur ou amplificateur compatible avec le DTS Master Audio, vous profiterez alors d’une conversion en DTS plein débit. La VF est quant à elle présentée en fonction de l’âge du film en DTS mono ou DTS 5.1 (768 kb/s). 


Sur les films les plus anciens, l’expérience sonore est proche, si ce n’est identique à celle proposée sur la réédition DVD de 2006, les pistes DTS non compressées n’apportant guère plus de détails sonores face aux pistes DTS DVD mais développe toutefois une dynamique plus large et, surtout, permet aux graves d’être franchement plus appuyés.

Sur les films plus récents, l’affaire est différente, la non compression permettant une meilleure spatialisation de pistes sonores « Bondiennes » souvent extrêmement chargées. Toutefois, n’attendez pas à ce que l’aspect frontal déjà constaté lors des parutions DVD soit modifié. Si l’on perçoit mieux certains effets sonores, l’expérience sonore reste le plus souvent ancrée sur le devant de la scène, même sur les titres relativement récent, avant l’équipe Daniel Craig toutefois. Comme je vous le disais déjà, là  ou le DTS Master Audio se détache également c’est sur la reproduction des graves, mieux détachés par rapport aux pistes DVD DTS et carrément supérieures aux premières éditions en Dolby Digital.

Une nouvelle expérience sonore donc mais qui sera réservée à  ceux qui possèdent un équipement de pointe et une configuration enceintes respectable.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 999 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

L’intérêt de cette collection Blu-ray tient également dans son contenu interactif important et très diversifié (et diablement intéressant) qui est, comme déjà indiqué plus haut, le même que celui de la réédition DVD de 2006. L’éditeur souhaitant apporter une notion de collection, chaque film est introduit par une identique apparition de l’espion en contre jour, braquant son Walter PPK vers l’écran. Les menus sont ensuite très fortement similaires avec en fond sonore un extrait de la partition propre au film. 

Voici une revue globale des thèmes bonus proposés pour chaque film

Permis de restaurer
C’est dans les bonus de James Bond 007 contre Dr. No que vous aurez accès au documentaire Permis de restaurer. C’est ce document qui explique en détail, en une quinzaine de minutes, comment la restauration des films s’est opéré sous la responsabilité du studio LOWRY à qui l’on doit également quelques célèbres restaurations DVD comme Indiana Jones (Paramount) ou La belle au bois dormant (Disney). Une restauration qui n’est pas liée à ces rééditions Blu-ray puisqu’elles ont bénéficiées aux rééditions DVD de 2006 mais le travail ayant été effectué en résolution 4K, son apport sur Blu-ray prend une toute autre dimension.

Missions MI6
Chaque titre bénéficie de plusieurs documentaires rassemblés sous le titre de Missions MI6. Il s’agit des mêmes documentaires vidéo présents dans la réédition DVD de 2006 mais sont différents de ceux spécifiques à chaque film parus dans les premières éditions. 



De fait, il s’agit ici de retrouver des documentaires éparpillés sur chacun des films, généralement aux thèmes transverses et concernant toute la saga Bond. Ainsi vous aurez par exemple un document retraçant toutes les avant premières, avec des documents vidéo et des photos d’époque extraordinaires. 



Dommage par contre que le montage soit parfois si rapide, reproche également à faire sur les montages proposés sur le disque de bonus spécifique qui accompagne les 23 films du coffret.

Rassurez-vous, des documentaires en lien plus directs avec les films sont tout de même proposés. Les thèmes sont nombreux et le contenu proposé souvent très intéressant car le plus souvent à l’écart du simple discours marketing. Souvent bâtis sur des documents inédits d’époque, ils permettent de comprendre tout ce qui entoure Bond. Le personnage bien entendu, avec de nombreux thèmes comme les femmes, les armes, les boissons… mais aussi des interviews inédites comme celle d’Ian Fleming expliquant et justifiant son œuvre et bien sur les interventions des principaux acteurs de la saga. 




Compte rendu de mission
C’est ici que vous trouverez un « guide interactif » avec les documents spécifiques liés aux films ; making-of, story-board, bandes annonces. Le propos est ici plus marketing et parfois frustrant car rapidement traité. Si vous êtes un vrai amateur de Bond, vous devrez vous référer aux premières éditions pour avoir des bonus plus ancrés sur les films. L’occasion de découvrir toutefois, surtout sur les films les plus anciens, de surprenants documents d’époque montrant les acteurs sur leur lieu de travail, sans compter au détour de certains films les interventions exceptionnelles de Sean Connery, Roger Moore ou Pierce Brosnan qui présentent eux-même le personnage de James Bond.


Commentaires audio
Chaque film bénéficie d’un commentaire audio qui a nécessité de la part de l’éditeur de rassembler de nombreux documents audio de différentes époques. Certains sont d’époque mais la plupart sont des commentaires relativement récents, enregistrés à l’occasion de la récente réédition DVD de 2006. Il ne s’agit donc pas d’écouter d’une traite un ou plusieurs intervenants au risque de s’endormir mais d’apprécier une compilation présentée par un guide. De fait l’exercice se révèle varié et le plus souvent suffisamment intéressant pour revoir le film dans son entier à l’écoute de ces propos. Surtout, il complète intelligemment les différents documentaires par des anecdotes et une réflexion à postériori des réalisateurs et comédiens encore vivants.


En conclusion
Si vous avez toujours craqué sur ce légendaire agent secret, il va être très difficile de résister à ce coffret. Certes, il est fort possible que vous ayez légué quelques nombreux euros à l’éditeur sur des éditions DVD… mais croyez-moi, l’expérience sonore et visuelle proposée par ces éditions Blu-ray est significativement un nouveau haut dessus. Coté Bonus, rien de nouveau si vous avez déjà investit sur les dernières éditions collector 2 DVD… pour les autres ce sont des dizaines d’heures de documents vidéo qui sont proposés, la plupart du temps d’époque.