Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Sexy Dance 4 : Miami Heat (Blu-Ray 3D)

Catégorie Cinéma
Titre Original Step Up 4 : Revolution
Genre Comédie musicale
Pays USA
Date de sortie 08/12/2012
Réalisateur Scott Speer
Avec Adam G. Sevani, Kathryn McCormick, Ryan Guzman, Stephen Boss, Peter Gallagher, Cleopatra Coleman, Misha Gabriel Hamilton
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs John M. Chu, Erik Feig, Jennifer Gibgot, Garret Grant
Scénaristes Duane Adler, Amanda Brody
Compositeur Aaron Zigman

Critique de Frédéric Beaufrere
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 99 min
Support
   
   

Sexy Dance est de retour dans un quatrième volet en HD et en 3D sur support Blu-Ray, proposé par Universal Pictures. Une édition qui confirme que la série se bonifie avec le temps, plus fédératrice et  dont les séquences de danse se montrent d'un excellent niveau.

Quand Emilie, fille d'un richissime businessman, débarque à Miami pour y entamer une carrière de danseuse professionnelle, elle rencontre de Sean, chef des MOB, une troupe qui passe son temps à organiser des flash-mob décalés et qui vise à remporter une compétition dans la discipline. Mais le quartier ou s'entraîne les MOB est menacé de destruction par l'homme d'affaire qui souhaite y implanter des bâtiments plus modernes. Emilie va donc tenter de dissuader son père de mètre son projet à exécution, pour aider ses amis les MOB.

Si l'on peut craindre que ce pitch à ras des pâquerettes ait un effet soporifique immédiat sur le spectateur, le film est largement sauvé par sa mise en scène bondissante et énergique, au chorégraphies qui décoiffent lors des flash-mob géants dans les rues de Miami Beach. Le tout restitué en HD et dans une 3D immersive de qualité, d'autant que ce 4 ème épisode de la comédie musicale urbaine jouit d'une photographie magnifique et d'un son bien balancé. Les acrobaties des danseurs et la plastique irréprochable des danseuses sont un régal pour les yeux d'autant qu'en 3D le spectateur a l'impression de participer aux flash-mob organisés tout au long de l'histoire.

Au programme des gesticulations : latinos mal rasés chemise ouverte, mauvais garçons débraillés casquette enfoncée jusqu'aux épaules et semi bourgeoise se tortillant comme personne, intervenant en pleine rue quitte à perturber la circulation ou l'ambiance paisible de certains lieux publics, pour créer l'événement. La recette qui fit le succès de Grease ou Dirty Dancing sait toujours autant ferrer les nouvelles générations accros à ce mélange des genres. Sexy Dance 4 n'en affiche pas moins son appartenance au monde moderne avec ses références à Youtube, ses flash-mobs et l'appétence de ses personnages pour filmer et publier sur internet leurs prouesses chorégraphiques, en quête de notoriété immédiate.

Si le scénario ne brille pas par son originalité, le film est pour autant une agréable expérience visuelle que l'on doit à la photographie enivrante. Chaque intervention des MOB est un tour de force physique et l'on peine à imaginer la dureté de l'entraînement des danseurs pour parvenir à ce résultat avec une mention spéciale pour Adam G. Sevani. Le montage rythmé et le mixage vibrant donnent beaucoup de punch à la réalisation. L'ensemble est restitué de façon très dynamique et le spectacle est au rendez-vous, même s'il est avant tout destiné à un public adolescent peu regardant concernant la trame de fond, à la romance gentillette.

Conclusion
Puissante, percutante et visuellement aboutie, la comédie musicale urbaine contient tout ce qu'il faut pour plaire à sa cible : météo, muscles, amitiés, trahisons, beaux gosses, argent, rêve et humeur contestataire. Fort bien filmé, le 4ème opus fait honneur à la HD, un peu moins à la 3D, mais constitue une agréable surprise sous forme d'un gigantesque clip musical au scénario cependant très basique. Au final on se prend à avoir envie de maîtriser les chorégraphies complexes de Jamal Sims aussi bien que les protagonistes. Un très bon teen-movie de danse, un moment festif, mais unqiuement pour les amateurs du genre.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Cette édition Blu-Ray en HD et en relief est servie en 1080p et encodée de très bonne façon en AVC MPEG4. Les acteurs sont  jeunes, presque beaux, le décor et la météo sont au top, le décor est magnifique mais la 3D modérée peur être qualitée de gentillette avec des effets de profondeur modérés et des effets de jaillissements discrets au demeurant toujours très propres et lisses. En 3D ou en 2D on apprécie visuellement cet immense clip vidéo qu'est Sexy Dance 4.

Aucun artefact visuel, une profondeur de couleurs chaude et enveloppante, un rendu à la précision cristalline et des contrastes poussés. La photographie alléchante de Karsten Gopinath est sublimée par les chorégraphie de qui ont su mûrir avec les épisodes. Visuellement imaginatif et audacieux, Sexy Dance 4 retient l'attention.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Non Non Bonne Bonne Bonne
Espagnol DTS 5.1 Oui Non Non Bonne Moyenne Bonne
Français DTS 5.1 Oui Non Non Bonne Moyenne Bonne
Portugais DTS 5.1 Oui Non Non Bonne Moyenne Bonne

Proposée en Anglais DTS HD Master Audio et en DTS 5.1 pour le Français, la piste audio envoie du bois comme on dit. L'ensemble de l'installation home-cinéma est sollicité, avec une spatialisation et une dynamique sublimées par la précision de la restitution en VO. En version française, le doublage est plaisant mais on perd un peu de relief du paysage sonore.

A noter qu'après Sexy Dance 1 & 2 le compositeur Aaron Zigman retrouve la saga et l'ambiance musicale plus electro mais toujours efficace est assurée avec des stars telles que Timbaland, Jennifer Lopez feat Flo Rida, Fergie des Black Eyed Peas, Far East Movement, M.I.A, Travis Barker de Blink-182 ou encore Skylar Grey.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 39 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Peu nombreux, les bonus sont malgré tout proposés en haute définition 1080 encodée en MPEG4-AVC ce qui est à saluer. On trouve dans l'ordre :

COMMENTAIRE :
Le commentaire du réalisateur Scott Speer et des acteurs principaux (99') : les protagoniste et leur réalisateur y révèlent leurs anecdotes de tournage ainsi que le grand professionnalisme de toutes les équipes.

DOCUMENTAIRES :
Ensuite, le Blu-ray propose une série de 4 documentaires :

- Devenir une star (5'06") : une courte vidéo où l'on découvre le travail et la complicité des deux acteurs principaux qui échangent leurs compétences respectives. Les deux acteurs y dévoilent la confiance qui s'est installée et le plaisir qu'ils ont eu à travailler ensemble.

- Chorégraphie (10'29") : une vidéo exclusivement orientée sr les scènes de danse du film. Le chorégraphe y évoque l'exigence et la difficulté acrrue volontairement souhaitée pour faire monter encore d'un cran la nouvelle génération par rapport à Sexy Dance 2 & 3.

- Passionnés de danse (5'03") : la vidéo est une nouvelle fois l'occasion de découvrir la passion qui anime chaque acteur, capables d'improviser, de danser hors champ ou simplement en coulisses de leur propre initiavtive pour trouver de nouvelles attitudes, de l'inspiration ou une signature chorégraphique spécifique. On découvre que l'ambiance sur le plateau était très dansante.

- Préparation de la Flash Mob (9'54") : un document qui s'attache à nous montrer les préparatifs des différents flash-mob. Le réalisateur revient sur la difficulté de choisir des acteurs secondaires et des acteurs principaux dont l'alchimie doit fonctionner. On y découvre l'ensemble des danseurs, dont chacun bénéficie d'un portrait et l'on assiste à la mise en place des chorégraphies titanesques.

VIDEO CLIPS
Deux clips vidéo d'environ 4 minutes chacun sont proposés juste pour le plaisir, dont le premier qui permet d'apprécier la plastique de Jennifer Lopez.

SCENES COUPEES :
Quelques scènes coupée totalisant un ensemble de 3'43" sont proposées. Elles nous sont dévoilées dans leur montage final, en haute définition et sous-titrées en français.

L'INDEX DE LA FLASHMOB
Cette section permet d'accéder rapidement aux 6 scènes de Flash-mob du film pour les diffuser plus rapidement que par le bien du sélecteur de scènes, dont le découpage est différent.