Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Looper

Catégorie Cinéma
Genre Fantastique
Pays Etats-Unis
Date de sortie 06/03/2013
Réalisateur Rian Johnson
Avec Bruce Willis , Joseph Gordon-Levitt , Emily Blunt, Paul Dano, Piper Perabo , Jeff Daniels, Xu Qing , Pierce Gagnon
Format Blu-Ray
Boitier Boitier Crystal
Producteurs James D. Stern, Ram Bergman
Scénaristes Rian Johnson
Compositeur Nathan Johnson
Critique cinéma Looper

Critique de Chanh Hong
Editeur M6 vidéo
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 110 min
Support
   
   

L'histoire
Dans un future proche, la mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaitre  tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d'un genre nouveau, les "Loopers" les éliminent. Un jour, l'un d'entre eux, Joe, découvre que la victime qu'il doit exécuter  n'est autre que... lui même, avec 20 ans de plus. La machine si bien huilée déraille...

Critique
Looper
de Rian Johnson est la réussite surprise de l'année 2012 tant au niveau artistique que commerciale.Personne n'aurait parié sur ce film, malgré la présence de Bruce Willis au générique (dont la présence n'est plus un gage de qualité depuis ces dernière années), et de Joseph Gordon-Levitt qui s'est fait un petit nom depuis The dark knight rises et Inception.

Looper aborde un thème plus que connu dans le monde de la SF : le voyage dans le temps avec les conséquences sur le passé et le futur.... Et pourtant, il y a une fraicheur et une originalité certaines qui se dégagent du métrage sans qu'on puisse mettre le doigt sur l'élément miracle responsable de cette réussite.
Est-ce le traitement du sujet à la fois accessible pour tous et pourtant complexe ? Est-ce l'utilisation avec parcimonie et intelligence des effets spéciaux ? Est ce l'action, qui est bien présente, mais qui ne prend pas le pas sur l'histoire ? Ou bien encore le charisme des acteurs : Joseph Gordon-Levitt, Bruce WIllis, Emily Blunt, Paul Dano ?
Peut être bien une combinaison de tous ces facteurs, avec un bon rythme dans l'histoire, des dialogues pas prétentieux comme un certain Matrix, une belle photographie, et le look futuristique du film qui reste assez proche de notre époque pour qu'on y croit.

Conclusion
En tout cas, ce film SF à petit budget que personne n'attendait, est déjà entrain d'acquérir son statut de film culte. Et il le vaut bien.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Le film est encodé en AVC au format 2.35:1 d'origine respecté. Le résultat est tout simplement impeccable, avec une définition optimale que ce soit sur les plans des visages ou les plans larges. La palette de couleurs est volontairement "mutée" par le réalisateur et son chef opérateur, Le grain cinéma est conservé. Et on ne détecte aucun souci de compression grâce à un débit vidéo élevé.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Le film est proposé en VO et en VF en DTS HD MASTER AUDIO 5.1 pour plaire aux amateurs de VO mais aussi à ceux qui ne désirent pas lire les sous-titres. Toute comme l'image, le son est au top niveau, les Surrounds et les basses sont pleinement exploités, mais de manière logique, grâce à un mixage intelligent. Enfin aucun problème d'encodage ou parasites sonores ne viennent perturber le spectacle.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- Interview de Rian Johnson : un entretien face caméra dans lequel le réalisateur revient sur l'origine du  métrage qui était un court métrage de trois pages. Le réalisateur parle également de ses influences en matière de SF (Blade runner, Akira, Star Wars...)

- Master Class parisienne : une séance de Questions/Réponses avec le public dans une salle de cinéma, où le réalisateur explique les origines de Looper, ainsi que tous les autres aspects du film : le montage financier, le casting, sa façon de travailler, les personnages du film, les armes, la notion de voyage dans le temps, ...

- La boucle est bouclée :
un court métrage en Noir & Blanc du réalisateur Rian Johnson.

- Making of : un making of composé d'interviews des comédiens, réalisateur, producteur et des images de tournage. L'aspect promotionnel prime puisque tout le monde complimente la qualité du film et le réalisateur.

- Scènes coupées : au nombre de 22.

- Les voyages dans le temps : le réalisateur, les acteurs et un écrivain spécialisé discutent et donnent leur avis sur le voyage dans le temps et de ses conséquences, et les possibilités qui nous seraient offertes,

- Les effets spéciaux : une featurette qui insiste sur les trucages du film qui ont été réalisés la plupart du temps pour de "vrai" et très peu en numérique : matte-painting, vieilles ficelles et autres trucages physiques.

- Commentaires audio de Rian Johnson, Joseph Gordon-Levitt et Emily Blunt : ce commentaire audio est le véritable making of du film, puisque le réalisateur nous fait vraiment découvrir les coulisses du tournage avec pleins d'anecdotes, de détails techniques concernant le film. L'interaction entre Rian Johnson et Joseph Gordon-Levitt est plus poussée qu'avec Emily Blunt.

- La bande-annonce alternative : une bande-annonce faite de dessins et de croquis animés.