Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Zero Dark Thirty

Catégorie Cinéma
Genre Thriller
Pays USA
Date de sortie 23/05/2013
Réalisateur Kathryn Bigelow
Avec Jessica Chastain, Joel Edgerton , Jason Clarke, Jennifer Ehle, Mark Strong, Edgar Ramirez, Kyle Chandler, Harold Perrineau
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Kathryn Bigelow, Mark Boal, Megan Ellison
Scénaristes Mark Boal
Compositeur Alexandre Desplat

Critique de Chanh Hong
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 149 min
Support
   
   

L'histoire
Une équipe spéciale de la CIA, avec à sa tête une femme prénommée Maya, a pour mission de traquer et d'éliminer Ben Laden, en usant de tous les moyens possibles.

Critique
Après avoir couvert le conflit Irakien à travers Démineurs, Kathryn Bigelow continue sur le terrain guerrier avec Zero Dark Thirty. Le film est divisé en deux parties distinctes. La première partie se focalise sur l'enquête et la traque de Ben Laden à travers le monde et notamment en Afghanistan et au Pakistan. La deuxième et dernière partie du film est consacrée à la fameuse nuit où un commando de Navy S.E.A.L donne l'assaut contre la forteresse/cachette de Ben Laden à Abbottabad.
Comme dans son film précédent, Kathryn Bigelow traite d'un conflit majeur, en se focalisant sur l'élément humain, sans jamais prendre parti. Dans Démineurs, il s'agissait de suivre le quotidien d'un simple soldat démineur, qui effectue un travail primordial sur le terrain, mais qui ne sera jamais connu et reconnu tel un président ou un ministre. Avec Zero Dark Thirty, la réalisatrice s'intéresse une fois de plus aux "travailleurs de l'ombre", et en particulier à cette enquêtrice de la CIA, Maya, dont la persévérance et le flair ont permis de trouver Ben Laden. Mais au final, tout le mérite reviendra officiellement à son patron le Président des Etats-Unis. Le film démontre aussi que toute la technologie aussi sophistiquée soit elle, ne remplacera jamais le flair d'un enquêteur. Une fois de plus, c'est l'élément humain qui est au centre des préoccupations de Kathryn Bigelow.
Le film est surtout et avant tout, une enquête policière passionnante, très bien écrit, mise en scène et monté, qui fait qu'à aucun moment on ne se sent perdu au milieu de tous les noms, lieux et pistes multiples. Le suspense est présent jusqu'au bout, bien qu'on connaisse déjà la fin de l'histoire. Enfin, le film n'hésite pas à aborder les aspects controversés de la traque de Ben Laden, tel que l'utilisation de la torture. 

Côté réalisation, la réalisatrice opte toujours pour le style spontané/reportage avec des plans filmés en caméra épaule. Le support de tournage a changé par rapport à Démineurs, puisqu'on passe du Super 16mm pellicule au tout numérique pour Zero Dark Thirty. Du coup, l'aspect "brute et sale" de son précédent film (grâce au grain très prononcé des images en Super 16mm) a disparu au profit d'une image plus lisse et plus froide, qui sied bien à l'aspect "enquête" du film. La photographie quand à elle, épouse toujours les couleurs et la chaleur des pays du Moyen-Orient.

Une fois de plus, Kathryn Bigelow a fait le bon choix pour son interprète principal. Cette fois c'est Jessica Chastain, une comédienne découverte grâce à Tree of Life. Elle interprète un personnage froid, déterminé, sensible (mais pas trop), et surtout réel. Le reste du casting est à l'image de Jessica Chastain, composé de comédiens solides sans être des grands Stars : Mark Strong,Chandler Kyle, Jennifer Ehle....Et cela convient parfaitement pour ce type de films. 

Conclusion
Zero Dark Thirty est un film passionnant, permettant de découvrir les coulisses de la traque du terroriste le plus recherché du monde. Le film est encore plus abouti que le précédent long métrage de Kathryn Bigelow (Démineurs), qui démontre au passage qu'elle est définitivement une réalisatrice qui en a dans le pantalon.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Un tournage en numérique allié à un encodage en AVC ,au format 1.85:1 d'origine respecté, offrent à ce Blu-ray une image proche de la perfection. Que ce soit dans les scènes sombres ou en plein jour, l'image est extrêmement détaillée, en respectant la photographie d'origine du film. La compression est quasi parfaite, excepté un peu de banding sur un ou deux plans (ex: le plan avant le décollage des hélicoptères furtifs. Observez bien le réverbère). Certains plans sombres comportent du bruit, il ne s'agit en aucun cas d'un problème de compression, mais c'est plutôt un phénomène lié au support numérique sur une scène en très basse lumière. On observe le même phénomène en pellicule, mais dans ce cas, c'est une présence importante de grains.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS 5.1 Oui Oui Non Moyenne Moyenne Bonne

Côté son, c'est la piste VO en DTS HD MASTER AUDIO 5.1 plein débit (24bits) qui fait son show dès la scène d'ouverture, où tout est plongé dans le noir total, et où divers sources sonores bien placées et réparties dans les différentes enceintes, nous immergent en plein coeur des attentats du 11 Septembre. Les basses impressionnent par son efficacité redoutable comme lors de l'envol des hélicoptères furtifs et divers explosions qui se produisent durant le film. Cet encodage HD fait honneur au mixage d'origine du film, (le film a remporté un Oscar lors de la dernière cérémonie pour le son).

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- Pas de petit exploit : un making of promotionnel de très courte durée (3'51), avec les images des coulisses du tournage, les interventions des comédiens pour faire l'éloge du talent de la réalisatrice. Et l'intervention de Kathryn Bigelow pour expliquer en quelques mots la genèse du film.

- La résidence : un petit documentaire sur la construction de la résidence/cachette de Ben Laden en compagnie du chef décorateur et de la réalisatrice. Le décor a été recrée en grandeur nature en Jordanie. 
Pour terminer le scénariste Marl Boal nous fait visiter les pièces de la résidence et en fait une description détaillée.

- Bien préparés : le documentaire commence par une explication du titre du film, qui est une expression militaire, suivi d'un petit mot de la réalisatrice sur l'équipe de commandos qui a participé à l'assaut de la résidence de Ben Laden (les SEAL TEAM SIX). Le reste du documentaire se compose d'images de tournage, notamment la séquence de l'assaut final, des images des acteurs à l'entrainement en compagnie de vrais Navy SEALS dans un camp jordanien, des images de la construction de l'hélicoptère furtif. Pour terminer, l'armurier du film présente les armes utilisées par le commando.

- Gros plan sur Jessica Chastain : Une courte vidéo "formatée" pour faire l'éloge de l'actrice, en compagnie de ses partenaires de jeu et de la réalisatrice. Un petit mot de Jessica Chastain sur son rôle. Des images de tournage viennent compléter l'ensemble.