Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

American Horror Story Asylum

Catégorie Série TV
Genre Horreur
Pays USA
Date de sortie 23/10/2013
Réalisateur Ryan Murphy
Avec Jessica Lange, Chloë Sevigny, Joseph Fiennes, Zachary Quinto, Sarah Paulson, Evan Peters, James Cromwell, Lily Rabe
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs David Sernel
Scénaristes Divers
Compositeur Divers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 546 min
Support
   
   

En 1964, Sœur Jude dirige d'une main de fer la clinique psychiatrique de Briarcliff aux alentours de Boston jusqu'à ce que les patients, qui font l'objet d'expérimentations secrètes et particulièrement cruelles, se rebellent contre l'autorité en place. L'arrivée d'un nouvel élément perturbateur, surnommé "Bloody Face" et dont on dit qu'il a décapité et dépecé trois femmes, dont sa petite amie, entraîne une escalade de violence...

Si vous aimez les films d’horreur, vous allez être servis ! Lors de sa première saison « American Horror Story » avait déjà fait preuve d’une réelle efficacité et son réalisateur Ryan Murphy avait démontré une parfaite connaissance du style et le mettait en valeur avec beaucoup d’intelligence, notamment en faisant de chaque épisode un clin d’œil aux films de genres tels que « Amytiville » pour le plus célèbres d’entre eux.

Dans cette deuxième saison, titrée « Asylum », les scénaristes nous plongent dans les couloirs d’un asile psychiatrique tenu par une religieuse froide et perverse et un médecin qui semble vouloir se prendre pour Frankenstein. Avec toujours beaucoup d’intelligence, le film entraîne le spectateur au cœur d’une intrigue où un tueur en série terrorise la population par ses crimes particulièrement atroces (on pense évidemment à «Massacre à la tronçonneuse) et où un  jeune homme victime d’un enlèvement extraterrestre et une journaliste fascinée par la personnalité de celui que l’on accuse d’être l’auteur du meurtre de sa femme se retrouvent prisonnier d’un établissement aussi glauque que terrifiant.

On l’aura bien compris, tous les ingrédients de l’horreur et de l’épouvante sont réunis au fil de ces épisodes que l’on dévore sans aucun remord de quelque sorte. Chaque épisode se concentre sur cette histoire où, de la même manière que dans la version précédente, les personnages s’entrechoquent se soutiennent mais ne sont jamais tout ce que l’on croit, bien loin de là. Dans cette saison, la perversion est au cœur de l’intrigue, on y voit des patients être soignés pour des déviances douteuses et des praticiens utiliser des méthodes forcément sadiques pour mieux renforcer l’horreur de l’intrigue.

Et d’ailleurs, si la réalisation est soignée et que le montage est suffisamment énergique et bien dosé pour donner toute l’énergie nécessaire à l’ensemble, la série brille surtout par la qualité de sa distribution, à commencer par Jessica Lange (Bonneville) incroyablement inquiétante, toujours à la limite du vice. Mais la révélation reste indéniablement le jeune Evan Peters (X-Men :Days of Future Past) qui se révèle incroyablement juste d’ambiguïté (même si cette fois ci, elle apparaît moins marquée que dans la saison précédente).

En conclusion, « American Horror Story : Asylum » est une nouvelle preuve de maitrise de la part de son créateur Ryan Murphy (Glee), qui parvient une nouvelle fois à nous effrayer en utilisant les bases les plus simples et les plus efficaces du film d’horreur et d’épouvante. Le plus bel hommage au film de genre depuis bien longtemps.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.78:1
   
   

Le support se révèle d’une redoutable efficacité pour donner du relief aux décors soignés de la série. L’ensemble brille par une grande qualité qui permet au spectateur de plonger dans l’enfer de cet établissement glauque. Les contrastes  donnent finalement suffisamment  de profondeur à l’ensemble pour lui offrir un certain volume.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Non Non Bonne Bonne Bonne
Français Sous-Titrage Oui Non Non      

Côté son la piste HD Master Audio fait des merveilles et plonge radicalement le spectateur au cœur de l’action. La dynamique est efficace et la spatialisation assure le spectacle des effets sonores qui viennent accentuer l’horreur des épisodes. L’ensemble est minutieux et très bien travaillé. Disponible uniquement en VO, pour mieux apprécier la qualité de jeu des acteurs.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Côté bonus, on nous offre en plus des scènes coupées sur chaque blu-ray, sur le troisième :

Le making of de la série, où chaque membre de l’équipe revient avec beaucoup de légèreté sur les dessous du tournage et notamment sur les difficultés de certaines scènes, à l’instar de Chloë Savigny lors de la scène où elle est nue sur un brancard engluée de gélatine.

Puis la visite des cellules de l’asile qui permet en fait de faire une présentation de chaque personnage et des raisons de leur présence dans l’établissement.

Puis un premier gros plan sur les décors, qui revient notamment très largement sur les inspirations pour rendre l’établissement crédible jusque dans les moindres détails.

Et un deuxième gros plans cette fois sur le design des monstres et la manière dont ils ont été créés.