Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

A coups sur

Catégorie Cinéma
Genre Comédie
Pays FR
Date de sortie 20/05/2014
Réalisateur Vigan Delphine De
Avec Laurence Arné, Eric Elmosnino, Didier Bezace, Valérie Bonneton
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Frédéric Brillion et Gilles Legrand
Scénaristes Delphine De Vigan
Compositeur Pascal Sangla

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 91 min
Support
   
   

Elevée dans le culte de la performance et dans l’idée que toute compétence doit être optimisée, Emma est une jeune femme méthodique, volontaire et en apparence, relativement sûre d’elle. Mais deux échecs consécutifs lui laisse croire qu’elle a un vrai problème : Elle est nulle au lit. 

Bon, donc Laurence Arné est nulle, du moins c’est ce que pense le personnage qu’elle interprète. Une sorte de psychopathe de la réussite qui ne vit que pour et par le regard des autres. Le scénario d’ailleurs, s’attèle à suivre les péripéties sentimentales de cette jeune femme qui d’un seul coup perd toute confiance en elle, tout en y insufflant une analyse, assez simpliste de notre société actuelle. « Simpliste », parce que finalement, c’est ce qui manque le plus à ce film : de la nuance, de la hauteur. Le scénario a tendance à ne rester que dans le schéma linéaire de la femme ambitieuse, qui se laisse piéger par ses besoins de perfection et le niveau de réussite qu’elle s’impose, tant dans la vie privée que professionnelle.

Le résultat n’est pas à la hauteur, car le film ne parvient pas à trouver un rythme suffisant pour assumer son discours. Ici,  les hommes sont, à peu de choses près, des obsédés qui ne cherchent qu’à trouver des moyens détournés pour assumer leur soif graveleuses et les femmes dés lors qu’elles s’intéressent à la chose sont forcément des dépravées avides. Le film tente, bien évidemment de donner une couleur différente au discours, notamment en utilisant l’humour, mais au final on ne s’éloigne pas particulièrement de cela.  

La réalisation de Delphine de Vigan, si elle ose tout de même certaines digressions, ne parvient toutefois pas à trouver la tonalité juste pour faire de son film une comédie romantique solide et légère en même temps. Par une affluence de situations, pas forcément très fine, le film se subit plus qu’il ne s’apprécie. Les effets de surprises sont annoncés avec beaucoup trop de maladresse, comme lorsque l’héroïne rencontre une star du porno dans la salle d’attente d’un sexologue. Et la direction d’acteur se limite à l’affection que la réalisatrice porte à sa distribution.

D’ailleurs les compositions de Laurence Arné et d’Eric Elmosnino sont à l’image de ce qui vient d’être dit précédemment. Les deux acteurs font le job, pas plus, même parfois moins pour le comédien qui avait interprété magnifiquement Serge Gainsbourg dans le film de Joann Sfarr. On ne tire pas vers le haut n i vers le bas, on se limite au cahier des charges et cela convient amplement. Sauf qu’à chaque fois le spectateur en attend toujours plus pour réellement adhérer à l’histoire.

En conclusion, « A coup sûr », n’en est justement pas un. La réalisatrice n’ose pas assez et se laisse piéger par des caricatures d’usage, sans réellement se donner la peine de relever le niveau. Une véritable déception d’autant que la distribution était prometteuse.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le film jouant sur les différentes ambiances : Colorées des intérieurs, plus large des extérieures et plus sombre lors des soirées, il fallait un support qui ne soit pas trop en défaillance ou en saturation. Le travail de transfert et de très bonne qualité et le film se regarde avec beaucoup de plaisir

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Une piste DTS-HD Master Audio 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait par rapport aux musiques qui se révèlent dominantes parfois.  La dynamique de l’ensemble parvient à illustrer l'ensemble. Un véritable plaisir pour les oreilles.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 15 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Un making of assez sobre mais qui a le mérite de mettre en valeur l’enthousiasme de la réalisatrice.