Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

X-men Days Of Future Past

Catégorie Cinéma
Genre Super-héros
Pays USA
Date de sortie 08/10/2014
Réalisateur Bryan Singer
Avec Hugh Jackman, James Mcavoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Halle Berry , Nicholas Hoult, Anna Paquin, Ellen Page, Peter Dinklage, Shawn Ashmore, Omar Sy, Evan Peters
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Scénaristes Simon Kinberg, Jane Goldman
Compositeur John Ottman
Critique cinéma X-men Days Of Future Past

Critique de Simon Volant
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 131 min
Support
   
   

Résumé

Tous les X-Men doivent se battre pour la survie des mutants à travers deux espaces-temps. L'esprit de Wolverine est envoyé dans son corps du passé afin qu'il persuade les versions jeunes de Charles Xavier et Erik Lehnsherr (Magnéto) de collaborer à nouveau dans l'espoir de changer le cours de l'histoire. Le combat épique que vont livrer les X-Men pour changer le passé pourrait bien sauver notre futur...

Critique

Super ! Un film qui mise sur les espaces-temps pour son histoire. On pense immédiatement aux "maîtres du temps", "retour vers le futur", "star trek", etc. Mais en général, on en ressort avec un bon mal de tête. Ici, c'est fait intelligemment (il faut dire qu'à la base, il y a une histoire parue en BD cultissime). L'usage des acteurs de la première trilogie et des petits jeunes du film "X-men commencement" (critique Blu-Ray ici) permet de ne pas de se perdre parmi les personnages.
Mais attention, pour bien profiter du film, il est préférable d'avoir vu les films précédents ... même si, du coup, on se demande pourquoi Charles Xavier est présent dans le futur (2023) alors qu'il est désintégré avant dans X-men 3 (2006).  Bon, laissons de côté ces petites incohérences entre les films...
"Days of future past" oscille donc entre 2023 et 1973 (excellente année selon votre rédacteur favori) pour ainsi modifier le passé et annuler une guerre (d'autres auraient parlé d'introduire un paradoxe temporel) qui ne tourne ni à la faveur des mutants ni à celle des humains. Pour ce faire, point Delorean, mais un super pouvoir qui permet de transférer l'esprit de Wolverine dans son corps de 1973. Comme pépère ne vieillit pas, c'est le même acteur qui s'y colle. Tant mieux Hugh Jackman est le roi de la franchise avec un rôle dans chacun des 7 films.
Bon si l'histoire semble complexe, elle est assez simple à suivre. Les époques sont facilement identifiables entre l'Amérique de Nixon, des coupes afros, des pattes d'éléphant et du soleil d'un côté et un monde apocalyptique sans soleil de l'autre. Les "vieux" de la première trilogie jouent les personnages du 21e siècle tandis que les jeunes de "X-men commencement" jouent dans le 20e ! La partie la plus importante du film est finalement les années 70.
Le film a une tonalité sombre, mélancolique qui donne une certaine profondeur à l’œuvre.

La réalisation de Bryan Singer arrive à résoudre la quadrature du cercle : un scénario dense, la nécessité d'enchaîner des scènes d'actions régulièrement, mettre en scène des super héros, en mettre plein la vue aux fans et garder un film digeste ! Pour ce faire, il réduit au maximum les scènes de combat (en durée, pas en nombre). Ainsi, l'introduction du film, du monde apocalyptique puis l'envoi du l'esprit de Wolverine est torché en un bon quart d'heure ! Par contre, pour introduire un nouveau mutant, apte à transformer les secondes en heures, le film prend le temps offrant une scène impressionnante tournée avec une caméra filmant à 3600 images/secondes. Le film de 2H10 (attention, il y a encore une séquence post-générique) se laisse suivre sans ennui. La direction d'acteurs est sérieuse et la mise en scène soignée avec des plans larges laissant le spectateur saisir l'action un montage qui ne fait pas dans l'épileptique. Les exigences de la 3D offrent beaucoup à ceux qui regardent les films sur un écran "plat".

Verdict

Le retour de Bryan Singer aux manettes a du bon : vraisemblablement le meilleur film de la série avec une histoire riche, tous les acteurs des films passés et futurs et une réalisation grandiose, mais posées. Un film dense, mais aussi allégé qu'un yaourt 0%, pas de scène inutile ou d'effets spéciaux qui ne servent pas le scénario. On adore.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Tout en gardant une image de cinéma avec un peu de douceur, le master démontre une grande précision dans les détails. Excellent rendu des costumes, décors et des personnages.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 7.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Une VF de bonne qualité avec un excellent doublage et une bonne spatialisation... Une VO dantesque en master audio 7.1 qui fait passer la version française pour de la stéréo.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 60 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Lors de la première insertion, on a le droit à une bande-annonce plus ou moins imposée pour "Exodus". Ensuite le disque propose de reprendre le film où vous en étiez.

Les menus sont animés et sonorisés à l'image du film. L'ensemble des titrages respecte la même charte X-men.
Les bonus sont nombreux, tous en VO sous-titrées et en HD, variés et la plupart sont intéressants :

4 scènes coupées avec commentaire audio optionnel de Bryan Singer (5'36" VOST) scènes coupées à juste titre avec des répliques d'Omar Sy, si si  !

"Séquence dans la cuisine" : prises ratées et scène coupée où comment diriger un film quand on n'a plus l'usage de ses cordes vocales (6'28" VOST)

Bêtisier avec de nombreuses images de tournages ratés (5'40" VOST)

"Galerie photos : Trask Industries" permet de voir le détail mis en oeuvre pour un éléments court du film avec les expériences sur les mutants, les plans, l'élaboration des sentinelles

3 bandes-annonces (7'09" non sous-titrées)

Une série de featurettes classiques & promotionnelles mais bourrées d'images de tournage. Je vous conseille surtout de voir "Classification M" pour le tournage de l'évasion de Magnéto.
"Les doubles de Xavier et Magnéto" : 4 acteurs pour 2 personnages c'est avant tout la (11'51")
"X-Men : à nouveau réunis" : deux "familles" d'acteurs X-Men se rencontrent (9'47")
"Classification : M" : les nouveaux mutants et leurs pouvoirs (11'54")
"Les sentinelles : sécuriser le futur" : focus sur les sentinelles (9'19")

Une application "X-Men Movies Cerebro" (50 Mo puis 700Mo) pour smartphones et tablettes. Elle se synchronise au film pour ajouter des bonus sur un second écran, celui de votre tablette. J'aurais personnellement préféré que cela soit plutôt sur le Blu-Ray, car dans quelques années, l'application ne sera plus disponible ou ne sera plus compatible avec les nouveaux équipements.

Premières images du film "Exodus" de Ridley Scott (HD - VOST) :
- Premières images (1'26")
- Bande-annonce (1'31")