Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Quand vient la nuit

Catégorie Animation
Titre Original The drop
Genre Thriller
Pays USA
Date de sortie 19/03/2015
Réalisateur Michaël R. Roskam
Avec Tom Hardy, James Gandolfini, Noomi Rapace, Matthias Schoenaerts
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Mike Larocca
Scénaristes Dennis Lehane
Compositeur Marco Beltrami, Raf Keunen

Critique de Julien Sabatier
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 107 min
Support
   
   

L’histoire

Barman taciturne travaillant dans un établissement servant de dépôt pour l’argent issu de l’économie parallèle, Bob Saginowski voit son existence chamboulée après un braquage et la découverte d’un chiot abandonné.

Critique

Sorti sur les écrans en 2014, Quand vient la nuit (The drop) est le deuxième long-métrage du belge Michaël R. Roskam après le remarqué Bullhead.

Impossible d’évoquer Quand vient la nuit sans revenir à ses fondements : le travail de Dennis Lehane. Célèbre écrivain bostonien, Lehane est, à ce jour, l’auteur d’une dizaine de romans et de plusieurs nouvelles. The drop est la quatrième adaptation de ses écrits depuis 2003. Elle succède ainsi à Mystic River, Gone baby gone et Shutter Island. Le phénomène est logique : la bibliographie de Dennis Lehane constitue une véritable mine d’or regorgeant de pépites, dont certaines restent à adapter (les différents chapitres de la série Kenzie / Gennaro, Un pays à l’aube ou encore Ils vivent la nuit, que devrait réaliser Ben Affleck). On comprend aisément que l’œuvre de l’écrivain ait séduit de grands réalisateurs (Eastwood, Scorsese, Affleck) : son style est hautement « cinématographique ». Imagées, bien construites et humaines, les histoires de Lehane sont d’une efficacité redoutable, immersives en diable. Roman étoffant l’intrigue de la nouvelle Sauve qui peut / Animal rescue (parue en 2009 dans le recueil Boston noir), Quand vient la nuit, le livre, était sans doute le titre le plus « simple » de son auteur. Un récit classique, linéaire et prenant qui semblait voué à s’animer sur grand écran.

N’y allons pas par quatre chemins : The drop est une franche réussite. Collant parfaitement au roman (le scénario est signé Lehane himself), le métrage fait mouche. Il sonne juste, déploie une excellente ambiance urbaine, affiche une certaine dimension sociologique (belle peinture de la classe laborieuse) et distille une tension sourde, inexorable, qui couve pour mieux exploser à la fin. Implacable. Le film bénéficie en outre d’un casting fameux qui donne corps aux personnages du livre, des êtres abîmés par la vie, des naufragés de l’existence empreints d’une profonde solitude. En la matière, décernons des mentions spéciales aux prestations de Tom Hardy (formidable bloc de charisme rentré) et de James Gandolfini, acteur idéal pour incarner le cousin Marv. Derrière la caméra, Michaël R. Roskam confirme tout le bien que l’on pensait de lui et signe une réalisation au cordeau, une mise en scène acérée. Le résultat visuel est probant. Loin d’avoir la prétention de révolutionner le genre (ce que n’ont pas compris les déçus du métrage), Quand vient la nuit s’y inscrit avec brio et s’impose comme un bon film noir à l’ancienne. Sans fioritures. Simple, direct, efficace.

Verdict

Réussite indéniable, The drop n’a pas à rougir de la comparaison avec les précédentes adaptations cinématographiques des œuvres de Dennis Lehane. Un diamant noir.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Une qualité d’image haut de gamme. La restitution visuelle est optimale à tous les niveaux : le piqué est fabuleux, la gestion des couleurs parfaite et la compression furtive en toutes circonstances. On (re)découvre le film dans d’idéales conditions. Rien à redire. Une image Blu-Ray irréprochable.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne

Des pistes sonores de haute volée. En VO (à préférer) et en VF, le DTS HD Master Audio 5.1 est d’une précision redoutable. Le rendu est cristallin, idéalement réparti sur les différents canaux, équilibré à la perfection et dynamique en diable. Immersion garantie. Du tout bon.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 28 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- Scènes inédites (6 minutes) : Cinq scènes à découvrir impérativement avec le commentaire audio de Michaël R. Roskam et Dennis Lehane, les deux artistes expliquant les raisons de l’éviction de ces différents passages.

- Vidéos promotionnelles (18 minutes) : Cinq featurettes superficielles à l’intérêt minime.

- Commentaire audio de Michaël R. Roskam et Dennis Lehane : De loin le meilleur supplément de cette édition. Une réelle plus-value dans la mesure où sont disséqués le fond et la forme du film par les deux personnes les mieux à même de le faire.

- Galerie (2 minutes).

- Bande annonce (2 minutes).