Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The end

Catégorie Cinéma
Genre Drame
Pays FR
Date de sortie 05/07/2016
Réalisateur Guillaume Nicloux
Avec Gérard Depardieu, Audrey Bonnet, Swann Arlaud, Xavier Beauvois
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Sylvie Pialat
Scénaristes Guillaume Nicloux
Compositeur Eric Demarsan

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Tf1 video
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 85 min
Support
   
   

Un homme part chasser dans une forêt qu'il croyait connaître. Mais son chien s'enfuit puis son fusil disparaît. Alors qu'il se perd, une atmosphère hostile et étrange s'installe...

Gérard Depardieu et Guillaume Nicloux voulaient absolument travailler à nouveau ensemble et si possible dans les plus brefs délais. Car les deux hommes s’étaient apprécié et avaient donné vie à l’un des films les plus touchants de la carrière du réalisateur. Gérard Depardieu y apparaissait sous son meilleur jour, du moins comme on l’aime fragile et complexe dans son jeu et dans sa prestance. Dans « The End », donc, le réalisateur est parti du principe qu’un homme se réveille et part avec son chien pour chasser. Mais à un moment son chien disparaît et alors qu’il s’est assoupi son fusil lui est subtilisé. Commence alors une errance d’un homme solitaire qui ne sait plus où il se trouve, fragilisé dans ses certitudes et soucieux de comprendre ce qu’il lui arrive.

La réalisation de Guillaume Nicloux se veut lente mais précise. Il pose une ambiance, créé un univers à la frontière entre le réel et la fantasmagorie. Pas d’effets spéciaux, pas de mouvements de caméras complexes, juste l’utilisation de la forêt de Fontainebleau comme personnage intégrant du film. Celui-ci se fait volontairement familier et à mesure que la trame progresse, son opacité, les différentes formes qu’elle prend font que la forêt devient petit à petit un piège dans lequel le héros se laisse prendre. Et la mise en scène de Nicloux d’épouser la présence de Depardieu de laisser ses failles apparaître à mesure que le film se déroule.

Et c’est d’ailleurs toute la grandeur de ce film, que de mettre l’irremplaçable Gérard au centre de l’attention, de le faire évoluer dans un univers qui pourrait lui être familier, puis de le laisser errer au fil des rencontres amicales ou non dans cette forêt qui donne envie de se promener mais qui en même temps provoque l’inquiétude latente du spectateur. Sommes-nous dans une réalité, s’agit-il d’un songe ou d’un fantasme ? Le héros erre-t-il dans une sorte de machination macabre ? Quel est le terrible secret que cache cette forêt ?

Et le scénario tisse doucement sa toile, de manière presque simpliste, avec une efficacité désarmante, dans laquelle le spectateur plonge dans une aventure simple et lente qui ne laisse rien transparaître de ce vers quoi elle veut nous emmener. Intelligemment écrit, sobrement mise en scène, ce « The End » est une expérience visuelle et narrative qui ne plaira, bien sûr, pas à tout le monde, mais aura le mérite de susciter l’interrogation sur l’intrique, mais également sur une fin qui n’est pas forcément celle que l’on pense.

En conclusion,  « The End » est une nouvelle collaboration prolifique entre Guillaume Nicloux et Gérard Depardieu qui signent un film sobre et simple autant qu’intriguant et fascinant. L’acteur y apparaît dans toute sa fragilité et dans toute sa complexité, pendant que le réalisateur signe une mise en scène minimaliste qui laisse ses personnages faire le « job », à l’instar de la forêt, à la fois attirante et effrayante.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le film baignant dans une atmosphère un peu sombre, l’accent a été mis sur une lumière volontairement en contraste. Un partie pris qui peu certes servir le film, mais qui masque un peu certains détails. 

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Une piste DTS HD Master audio 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait par rapport aux effets sonores qui entourent le film. La dynamique de l’ensemble permet une mise en ambiance précise notamment dans tous les petits sons subtils comme les craquements de branches ou le bruit des pas sur la mousse. Un véritable plaisir pour les oreilles.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Présentation au Festival de Berlin

Bonus 

Un entretien avec Guillaume Nicloux et Sylvie Pialat qui reviennent sur la genèse du film et particulièrement sur les rapports entre le réalisateur et la star. Court mais passionnant tout de même.

Puis la présentation du film au festival de Berlin, dans lequel Depardieu parle de ce film, de ce qu’il lui a apporté et en profite pour tacler le Festival de Cannes.

On finit avec la bande annonce signée Gaspard Noé.