Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Andron

Catégorie Cinéma
Titre Original Andron : The Black Labyrinth
Genre Science Fiction
Pays USA
Date de sortie 23/08/2016
Réalisateur Francesco Cinquemani
Avec Alec Baldwin, Danny Glover, Michelle Ryan
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Monika Bacardi et Andréa Lervolino
Scénaristes Francesco Cinquemani
Compositeur Riccardo Eberspacher

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 100 min
Support
   
   

Un groupe de personnes se réveille dans un labyrinthe sombre et claustrophobique. Ils ne se souviennent qui ils sont et comment ils se sont retrouvés dans le labyrinthe noir d'Andron. Ils se mettent alors à déchiffrer des codes, comprendre des signaux et vaincre les défis de cet endroit.

Comment comprendre qu’un film est raté ? Et bien lorsque cela se voit dès les premières secondes !!!! Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec « Andron » on est servi dès les premières secondes avec des plans à l’apparence soignés mais à la direction d’acteur plus que désastreuse. Le drame commence par le pitch qui bien évidemment rappellera aux fans les deux licences cités plus haut, mais également pour les plus anciens des films comme « Cube » de Vincenzo Natali par exemple, dans lequel des personnes étaient enfermés dans un cube et devaient résoudre des énigmes pour pouvoir en sortir. Celui d’Andron est clairement une pâle copie des trois avec en plus une méconnaissance évidente du rythme. Car le film se déroule dans une certaine lenteur qui ne met pas le spectateur dans la meilleur position pour apprécier un tant soit peu ce film. Lorsqu’en plus les comédiens suivent à la lettre une chorégraphie imposée mais poussiéreuse pour donner l’impression de combats dantesques ou de personnages à la limite de la folie par un enfermement et une manipulation génétique, on se dit que la prochaine heure et demi à venir va être particulièrement pesante.

Et c’est bien le cas, alors du coup, lorsqu’Adam, le personnage interprété par Alec Baldwin (Still Alice) demande à ce qu’on accélère le jeu, on applaudit des deux mains en se disant que le scénario est « trop fort », car il implique le fait que le spectateur puisse s’ennuyer.

Et bien force est de constater qu’il n’y a rien à voir avec » la choucroute », le film continue de s’enfoncer dans une léthargie constante et le peu de rebondissements qu’il contient sont tellement mal amenés qu’ils ne font aucun effet. Si l’on rajoute en plus, le jeu des acteurs que l’on a rarement vu si mauvais, que ce soit la nouvelle Skin (chanteuse du groupe Skunk Anensie, qui fait ici ses premiers pas, et pas les meilleurs !) ou les plus chevronnés comme Baldwin ou Danny Glover (L’arme fatale) le film ne suscite que l’ennuie et n’inspire pas grand-chose à votre serviteur tant il n’y a rien à garder dans ce pseudo film de science-fiction, digne des pires programmes de la nuit.

En conclusion, si vous voulez quelque chose de neuf et d’original, avec un scénario solide et une mise en scène éblouissante et inspirée, avec un jeu d’acteur hors du commun, et bien vous frappez à la mauvaise porte. « Andron : The Black Labyrinth » ne suscite rien d’autre que l’ennui et le rejet, par un scénario insipide sans aucune originalité, une mise en scène poussiéreuse qui ne fait qu’enfiler les perles sans aucune inventivité et ne parvient même pas à donner une véritable direction aux acteurs. 


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Une image qui met parfaitement en valeur le travail minutieux de la photographie. Les contrastes donnent une véritable profondeur à l’ensemble et les nettetés en arrière plan permettent de bien discerner les différents éléments du décor. Le  transfert est impeccable de précision.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Une bande son qui sait compenser les manques de la mise en scène en mettant en valeur les ambiances pour mieux imprégner le spectateur. Bon lorsqu’il n’y a rien à donner au spectateur pour qu’il se sente complétement impliqué dans l’histoire, la tâche est lourde

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Un making of qui montre à quel point l’équipe croit en l’entreprise. No comment !

Puis un reportage sur les effets spéciaux aussi renversant qu’un Christmas Pudding, encore que ce dernier peut l’être.