Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Kingsglaive : Final Fantasy XV

Catégorie Cinéma
Genre Science Fiction
Pays JAP
Date de sortie 22/10/2016
Réalisateur Takeshi Nozue
Avec Aaron Paul, Lena Headey, Sean Bean
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Scénaristes Takashi Hasegawa

Critique de Simon Volant
Editeur SPHE
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 115 min
Support
   
   

Résumé

Le royaume magique de Lucis abrite le Cristal sanctifié, mais l'empire menaçant de Niflheim ne reculera devant rien pour s'en emparer. La guerre a fait rage entre les deux camps aussi loin qu'on s'en souvienne. Le Roi Regis de Lucis commande le Kingsglaive, une force d'élite de soldats. Maniant la magie de leur roi, Nyx Ulric et ses compagnons glaives défendent la cité d'Insomnia, combattant l'avancée inexorable de l'armée impériale de Niflheim. Face à l'écrasante puissance militaire de l'empire, le roi Régis ne peut sauver son royaume qu'en acceptant un ultimatum : il doit céder toutes les terres hors de la cité, et laisser son fils, le prince Noctis, épouser Lady Lunafreya, l'ancienne princesse de Tenebrae et désormais captive de Niflheim. Alors que la guerre fait rage, les machinations de Niflheim transforment Insomnia en un colossal champ de bataille, propulsant Nyx dans une lutte pour la survie même du royaume.

Critique

Ah la la, il y a 15 ans, "Final Fantasy - Les créatures de l'esprit" redéfinissait ce que l'on pouvait attendre d'un film en image de synthèse. Malheureusement, la technique n'arrivait pas à compenser un scénario un peu bancal. 2 autres films suivront sans rechercher l'excellence technique jusqu'à aujourd'hui.
En 2016, à quelques semaines de Noël sort en Blu Ray "Kingsglaive: Final Fantasy XV". Cette fois, Square Enix a de nouveau mis beaucoup de moyens pour placer la barre très haut dans la qualité cinématographique et se démarquer des productions vidéoludiques.

D'un point de vue strictement technique, "Kingsglaive" réussit haut la main. S'il ne manquait pas quelques veines, quelques mouvements de peau ou de fluide (salive, sueur, etc.), on ne soupçonnerait pas l'usage intégral de la capture de mouvement puis la synthèse d'images. La majorité des scènes sont photoréalistes, d'autres laissent voir l'intégration des personnages dans les décors. En fait, c'est leur éclairage qui change par rapport à la capture classique par caméra. Les décors, eux, cumulent les superlatifs : variés, énormes, plein de détails et réussis. La synthèse permet également de reproduire des personnages humains comme des chevaliers, des robots, des machines de guerre, des voitures et des démons gigantesques.
Le son soutient l'image grâce à l'emploi de pistes sans pertes aussi bien pour la version anglaise que française. Il n'y a pas de piste japonaise sur ce Blu-Ray. Les pistes DTS Master Audio 5.1 offrent tout ce que l'on peut attendre : infra grave, spatialisation poussée, dynamique exceptionnelle. Le son et l'image sont à l'unisson technique.

C'est d'un point de vue artistique que le bat blesse. À l'image des jeux de la licence, le scénario est complexe, mais ce qui est acceptable pour un jeu que l'on découvre durant des heures l'est beaucoup moins pour un film de 2 heures. Les personnages n'ont pas le temps d'être correctement développés. Le film s'éparpille sur les nombreux personnages et oublie de donner un peu de profondeur à ces derniers et à l'histoire générale. La fin, brutale, est décevante, mais sera vraisemblablement développée dans un second film . . . Ou le jeu à venir !
Nous avons peu apprécié les dialogues alternant blabla inutile, philosophie de comptoir et compilation des pire répliques de film d'action de série B. Enfin, la mise en scène est vraiment passable. Pourquoi s'affranchir des contraintes de la caméra réelle pour reproduire cette fichue caméra à l'épaule chère et le montage épileptique (2-3 plans/seconde) aux séries US. Bref, le film est supportable dans les passages calmes, mais insupportable lors de la scène d'ouverture et la longue scène finale même en activant les meilleurs algorithmes de compensation de mouvement. Pourquoi reproduire ce qui se fait de pire alors ce film pouvait s'affranchir de plans classiques et innover ?

Verdict

On aime la réussite visuelle et sonore, mais le film est plombé par un scénario non adapté, des dialogues franchement nuls et une mise en scène ratée.
3/5 pour les fans de la licence ou des films d'animation innovants uniquement.
1/5 pour les autres car la réussite technique ne garantit pas un bon moment devant un film.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Image exceptionnelle avec un niveau de détails monstre. On a détecté quelques légers soucis de compression, mais sur des scènes d'une complexité incroyable en terme de détails et de mouvements. On profite tout de même parfaitement du film.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Le son soutient l'image grâce à l'emploi de pistes sans pertes aussi bien pour la version anglaise que française. Il n'y a pas de piste japonaise sur ce Blu-Ray. Les pistes DTS Master Audio 5.1 offrent tout ce que l'on peut attendre : infra grave, spatialisation poussée, dynamique exceptionnelle. Le son et l'image sont à l'unisson technique.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Les bonus se concentrent uniquement sur le film et non sur la licence Final Fantasy. Le film étant techniquement innovant, on prend plaisir à voir le making-of sur la capture de mouvement et les choix artistiques. Les sections doublage et musique sont plus promotionnelles.