Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Le peuple des forêts

Catégorie Série TV
Genre Documentaire
Pays FR
Date de sortie 09/02/2017
Réalisateur Jacques Cluzaud
Avec Jacques Perrin
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Jacques Perrin
Compositeur Bruno Coulais

Critique de Julien Sabatier
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 159 min
Support
   
   

L’histoire

Sur une période de 20 000 ans, le monde des forêts se transforme et ses habitants évoluent.

Critique

On a tendance à l’oublier mais le documentaire animalier constitue un exercice particulièrement exigeant, délicat. En la matière, le duo Jacques Cluzaud – Jacques Perrin a fait ses preuves. Les deux patronymes sont désormais un gage de qualité, un sceau d’excellence. Leurs œuvres communes parlent pour eux : Le peuple migrateur (2001), Océans (2009), Le peuple des océans (2011), Les saisons (2015) … et maintenant Le peuple des forêts (2016), série qui nous occupe en ces lignes.

Sorte de « complément » au film Les saisons, Le peuple des forêts nous invite à parcourir 20 000 ans d’histoire, du point de vue des animaux. Un ambitieux voyage dans le temps où les images d’aujourd’hui sont habilement utilisées pour évoquer des temps plus ou moins lointains (exemple : des bœufs musqués en pleine tempête de neige figurent la période glaciaire). Structurée en trois chapitres (L’âge de glace, L’âge d’or de la forêt, Au fil de l’histoire), la série nous montre la forêt comme un univers d’une richesse infinie, un environnement enchanteur bercé par une sorte de magie naturelle.

Solide, maîtrisée, cette série documentaire offre un spectacle ample, riche. Le peuple des forêts, ce sont d’abord des images d’une beauté saisissante, rehaussées par la musique du compositeur Bruno Coulais, coutumier du genre. Devant l’impressionnante qualité des prises de vues, on imagine pourtant les nombreuses difficultés techniques (comment filmer, dans la continuité, une meute de loups traquant des chevaux à travers bois ?) et la patience requise pour saisir les « bons » moments. Le résultat final n’en est que plus remarquable. On relèvera aussi que Cluzaud et Perrin se gardent bien d’éviter certains écueils du genre. Ici, point d’anthropomorphisme (l’une des pires tares possibles en matière de documentaire animalier) ou de propos balourd (le commentaire se fait rare et s’avère toujours pertinent). De même, si Le peuple des forêts aborde nécessairement les impacts de plus en plus forts de l’Homme sur les étendues boisées (territoire grignoté, remanié), il ne joue pas la carte du discours lourdement moralisateur. Ici, le message est à la fois lucide et optimiste, les auteurs saluant in fine le retour de certaines espèces après de longues périodes d’absence (lynx, ours, loups, etc.).

Verdict

Supérieure au film Les saisons dans la mesure où elle a le loisir de développer son sujet sur près de trois heures, la série Le peuple des forêts offre un spectacle superbe et instructif, touchant et apaisant.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Un rendu HD d’excellente qualité. Dans toutes les scènes, les visuels sont d’une impressionnante précision avec un piqué renversant et une parfaite gestion colorimétrique. Rien à redire, non plus, du côté de l’encodage puisque la compression se fait discrète en toutes circonstances. Nous voilà donc avec d’idéales conditions de visionnage. Impeccable.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 2.0 Non Non Non Bonne Bonne Bonne

Du DTS HD Master Audio en 2.0 et 5.1. Si la piste stéréo s’avère très honorable, celle-ci est sans comparaison avec un format 5.1 qui fait des merveilles. Ample, précis, très dynamique, il nous offre une parfaite immersion sonore dans la forêt. On se croirait au milieu des bois, environné par tout un tas de « bruits d’ambiance » : chants d’oiseaux, bourdonnements d’insectes, bruissements de branches, etc.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Aucun supplément.