Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Alliés (Ultra HD / 4K)

Catégorie Cinéma
Titre Original Allied
Genre Thriller
Pays US
Date de sortie 17/04/2017
Réalisateur Robert Zemeckis
Avec Brad Pitt, Marion Cotillard, Jared Harris, Camille Cottin, Lizzy Caplan
Format Blu-ray Ultra HD
Boitier Amaray
Producteurs Steve Sarkey, Robert Zemeckis
Scénaristes Steven Knight
Compositeur Alan Silvestri

Critique de Pierre Dubarry
Editeur Paramount
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 124 min
Support
   
   

Casablanca 1942. Au service du contre-espionnage allié, l'agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d'une mission à haut risque. C'est le début d'une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu'il aime.

Après avoir exploré l’univers de l’image de synthèse dans les années 2000 avec les très oubliables le Pôle Express, la légende de Beowulf puis le Drôle de Noël de Scrooge, la filmographie de Robert Zemeckis s’est au contraire enrichie ces dernières années avec Flight puis The Walk, deux longs-métrages ou le réalisateur dressait une image définitivement plus humaine et nuancée du « héros » en le mettant face à ses propres démons/addictions. Avec Alliés, Zemeckis avait toutes les cartes en mains pour rendre un vibrant hommage au mythique Casablanca de Michael Curtiz. Un budget à la hauteur des ambitions du film avec près de 85 millions de dollars, et un casting cinq étoiles ou le couple Humphrey Bogart et Ingrid Bergman est incarné par les deux têtes les plus bancables du moment : Brad Pitt et Marion Cotillard.

Sur le papier, tout cela était alléchant, et le début du film rassure rapidement le spectateur sur le fait que nous sommes bien loin d’un simple Mr & Mrs Smith version Seconde Guerre Mondiale. Malgré les faiblesses dont souffre Alliés, et sur lesquelles nous reviendrons plus avant dans ces lignes, Zemeckis adopte une approche plus classique du cinéma, plus « old-school », laissant le temps au film d’exister au travers de plans posés et visuellement splendides, bien loin de la mode épileptique et pressée à laquelle Hollywood cède depuis quelques années, mais également d’une histoire qui glisse lentement mais sûrement du film d’espionnage glamour vers un regard plus approfondi sur l’image du couple et ses petits secrets, prenant un malin plaisir à jouer avec la réalité et les faux-semblants, une thématique déjà exploitée dans Apparences. L'homme renoue avec une certaine idée du cinéma d’autrefois, mêlant romantisme et nostalgie, la transposant avec une certaines maestria à l’époque contemporaine.

Plus qu’un technicien hors-pair capable d’assurer le spectacle, et malgré une filmographie des plus inégales depuis Seul au Monde, le réalisateur a toujours été un formidable conteur, un talent qui contribue à rendre le récit prenant de bout en bout.

Toutefois, le film se voit en partie fragilisé par ses têtes d’affiches et des seconds rôles sous-exploités. Après son rôle magistral dans le Macbeth de Justin Kurzel, la prestation de Marion Cotillard lui permet enfin d’explorer un autre registre autrement plus nuancé que celui auquel Hollywood l’a cantonné à ses débuts, à l’opposé pourtant, Brad Pitt constitue sans nul doute l’une des principales faiblesses du film. Peu crédible dans son rôle d’espion, le jeu stéréotypé et l’attitude empruntée de l’acteur fragilisent l’ensemble, ne permettant jamais d’atteindre l’alchimie escomptée, bien loin du souvenir de sa dernière grande prestation dans l’Assassinat de Jesses James par le lâche Robert Ford. De plus, la rareté des scènes entre les deux principaux protagonistes et le manque de dualité empêche de donner suffisamment de liant à l’histoire.

Pour conclure, Alliés est un film qui oscille entre réussite et demi-échec. Zemeckis rend un vibrant hommage à tout un pan du cinéma hollywoodien que les nostalgiques de l’âge d’or du cinéma apprécieront très certainement. Il en résulte un divertissement prenant, attachant et émouvant par moment, notamment lors de la seconde partie où le film prend des allures d’antithèse de Casablanca, mais qui ne parvient que trop rarement à faire oublier ses quelques maladresses et un casting en demie-teinte.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

À l'heure ou une large majorité d'éditeurs recourent au procédé de l'upscale (mise à l'échelle) en raison de masters originaux finalisés en 2K, Alliés fait partie des rares films masterisés en 4K aujourd'hui disponibles en UHD Blu-ray. Il en résulte une définition et un piqué plus appuyés, les textures gagnent en densité, mettant en exergue les moindres détails, quitte justement à laisser transparaître l'aspect trop carton-pâte de certains décors et le miracle des injections de botox sur Brad Pitt.

Le HDR participe quant à lui à donner du relief à l'image, au-delà de l'augmentation de la luminance qui permet ici de donner davantage d'authenticité et de profondeur à certaines textures, comme c'est par exemple le cas lors des scènes de nuit qui se prêtent bien au jeu d'ombre/lumière, tout comme la tempête de sable dans le désert marocain, la palette colorimétrique gagne également en densité et apporte davantage de nuance au travail de colorisation par le biais des espaces couleurs étendus.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Allemand Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Moyenne Bonne
Espagnol Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Moyenne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Moyenne Bonne
Italien Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Moyenne Bonne
Japonais Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Moyenne Bonne
Danois Sous-Titrage Oui Oui Non      
Finnois Sous-Titrage Oui Oui Non      
Néérlandais Sous-Titrage Oui Oui Non      
Norvégien Sous-Titrage Oui Oui Non      
Suédois Sous-Titrage Oui Oui Non      

Point de Dolby Atmos ou DTS:X, l'édition Ultra Blu-ray 4K reprend ici les mêmes pistes audio que l'édition Blu-ray, à savoir une VO en DTS-HD Master Audio 5.1 et une VF cantonnée à une simple piste Dolby Digital 5.1 (448 kbps), nous aurions apprécié un effort de la part de Paramount de ce côté-là. Si cette dernière remplie correctement son office, la version originale prend sans aucun mal le pas sur son homologue française.

Au-delà de l'avantage naturel des VO sur l'interprétation, et dans le cas présent un Brad Pitt qui s'évertue (non sans mal) à parler dans la langue de Molière pendant la première partie du film, la piste DTS-HD permet de profiter d'une scène sonore particulièrement riche sur la reproduction des ambiances par l'intermédiaire de canaux surround, ou la mise en avant des partitions (inégales) d'Alan Silvestri à l'avant. Les quelques scènes d'action maintiennent l'attention et dépoussièrent le canal de grave, en particulier lors de la scène de l'accouchement en plein bombardements qui vaut son petit pesant d'or, ou l'augmentation des niveaux sur la scène surround au moment de la tempête de sable.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Aucun bonus n'est proposé sur le disque Ultra HD Blu-ray, ces derniers sont uniquement présents sur le second disque Blu-ray, et présentés en définition 1080p. L'éditeur ne nous ayant pas fournit ce second disque, nous nous contenterons simplement de dresser leur liste.

- L'histoire d'Alliés
- Des plateaux au Sahara : les décors d'Alliés
- À travers l'objectif : la réalisation avec Robert Zemeckis
- Coudre le passé : les costumes d'Alliés
- Jusqu'à ce que la mort nous sépare : Max et Marianne
- Garçons et filles : la distribution
- Lumière, pixels, ACTION ! Les effets visuels d'Alliés
- Au volant : les véhicules d'Alliés
- Feu à volonté : les armes d'Alliés
- Ça swingue : la musique d'Alliés