Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Sherlock Saison 4

Catégorie Série TV
Genre Policier
Pays GB
Date de sortie 28/03/2017
Réalisateur Steven Moffat
Avec Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Amanda Abbington
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Mark Gatiss
Scénaristes Divers
Compositeur David Arnold et Michael Price

Critique de Emmanuel Galais
Editeur France télévisions Distribution
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 270 min
Support
   
   

Moriarty est de retour ! Alors que plane cette sombre menace, Sherlock Holmes, de retour sur le sol britannique, va devoir dépasser les limites de son esprit pour résoudre le plus grand mystère de toute sa vie. Le moment est pourtant mal choisi car, de leur côté, le Docteur Watson et Mary se préparent également à affronter un immense défi : devenir parents pour la première fois.

La chaine de Tv BBC, a, depuis un certain nombre d’années, un goût évident pour les intrigues soignées et les scénarii bien dosés qui distillent leurs indices au fil d’une intrigue et d’une mise en scène redoutable de simplicité et d’efficacité. On a pu le constater avec « Broadchurch » ou encore avec « The Five » et dans d’autres genres « Shameless » ou « Skins ». Mais c’est lorsqu’elle décide d’affronter les Américains sur son terrain que la chaîne se révèle encore plus redoutable, particulièrement lorsqu’il s’agit de son héros le plus emblématique : « Sherlock Holmes ».
Et c’est notamment en faisant appel à l’homme qui a repris le flambeau de « Dr Who » : Steven Moffat et à son co-équipier Mark Gatiss (Dr Who) que la chaîne a tenu sa meilleure idée pour redonner vie de manière moins clinquante que la version cinéma de Guy Ritchie ou moins dénaturée que celle des américains dans « Elementary ». Car les deux hommes, tout en situant l’intrigue de nos jours parviennent à réaliser une relecture des enquêtes emblématiques du détective de Scotland Yard, mais trouvent également le moyen de lui faire de nouvelles aventures, peut-être plus personnelles, plus déroutantes aussi. 

Et bien sûr, cette quatrième saison est l’occasion pour les auteurs de ramener les fans de la série, dans les aventures du résident de Baker Street, après une troisième saison qui les avait un perdu, par un manque d’inspiration ou une perte de vitesse certainement due à un délai un peu long de mise en route suite au planning chargé des deux acteurs principaux. Il n’empêche, que cette nouvelle saison offre de grands moments, et sans vouloir en donner plus que nous ne pourrions en donner, disons simplement que de nombreuses questions laissées sans réponses vont trouver des dénouements parfois déroutants mais surtout vont permettre aux auteurs de recentrer leurs débats sur les qualités de déduction d’Holmes et vont également mettre en difficulté les relations entre le détective un peu envahissant et son meilleur ami.

Et pour cette Quatrième saison, les auteurs ne se sont pas laissé aller à la facilité et n’ont pas voulu se reposer sur leurs lauriers. Notamment, en se recentrant sur les intrigues de fond et moins sur des scènes bavardes qui avaient pu plomber la saison précédente qui s’étaient un peu trop éloignée des enquêtes. Sherlock Holmes continue de résoudre des enquêtes avec une aisance désarmante tout en cherchant encore des réponses à ses propres interrogations intérieures, Watson tente de son côté de comprendre certaines révélations et surtout doit accepter une nouvelle mise à l’épreuve de son amis décidément fort peu enclins à faire dans la simplicité. Et pour couronner le tout l’ennemi juré d’Holmes refait son apparition pour être toujours plus menaçant alors qu’Holmes se lance dans la résolution du mystère le plus difficile de son existence.

Nous l’aurons bien compris, la quatrième saison n’est certainement pas celle du renoncement. Les scénaristes autant que l’auteur de la saga se donnent à fond et plongent un peu plus le spectateur dans un univers minutieux que jamais, et même si l’on peut logiquement se dire que la saison 4 peut être la dernière, les scénaristes ont suffisamment l’intelligence laisser planer le doute et les questions pour nous donner envie d’une nouvelle saison qui aille encore plus loin dans les relations de l’ensemble des personnages.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Les réalisateurs ont choisi une image volontairement intemporelle qui oscille entre les extérieurs d’un Londres de nos jours et les intérieurs plus feutrés venus d’une ère Victorienne pas si lointaine que cela, qui donne à la série un aspect retro. Les couleurs sont pourtant éclatantes et donnent à la série une texture impressionnante de beauté. Les contrastes donnent un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

La piste DTS-HD Master Audio 5.1 se révèle d’une grande précision et permet à la série d’appuyer encore un peu plus son ambiance particulière. La musique vient parfaitement habiller l’ensemble pour donner des transitions marquantes. Jamais dans l’excès, la piste sonore est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique ou les effets sonores.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 80 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Un Making of passionnant qui revient sur les dessous de cette quatrième saison et notamment des inspirations et des directions que l’équipe a voulu prendre. Passionnant parce que au-delà des superlatifs d’usage, les intervenants partagent leur passion des personnages et de l’histoire.

Après deux bonus un peu plus conventionnels mais assez malins pour être intéressants : « Du Scénario à l’écran » et « Chat avec le scénariste ».