Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Piège de cristal (Ultra HD / 4K)

Catégorie Cinéma
Titre Original Die Hard (Ultra HD / 4K)
Genre Action
Pays USA
Date de sortie 23/05/2018
Réalisateur John McTiernan
Avec Bruce Willis, Bonnie Bedelia, Reginald VelJohnson, Alan Rickman, William Atherton
Format Blu-ray Ultra HD
Boitier Amaray
Producteurs Lawrence Gordon, Joel Silver, Charles Gordon, Beau Marks
Scénaristes Jeb Stuart, Steven E. De Souza
Compositeur Michael Kamen

Critique de Frédéric Beaufrere
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 132 min
Support
   
   

La Fox célèbre les 30 ans de la franchise Die Hard en proposant le film culte explosif « Piège de cristal » sur support 4K Ultra HD et HDR.

Alors que Noël approche, le policier New Yorkais John McCLane espère pouvoir se réconcilier avec sa femme Holly dont il est séparé en venant passer les vacances de fin d’année avec elle. Ceci à l’occasion d’une soirée de réveillon de Noël donnée à Los Angeles par M. Takagi, l’employeur de Holly, dans l’un des gratte-ciels les plus réputés de la ville, le Nakatomi Plaza. John McClane y pénètre et s’isole pour téléphoner quand des terroristes menés par Hans Gruber prennent possession de la tour et coupent toutes les communications.

Le décor étant posé, le film nous sert du suspens, de l’intrigue et de l’humour assaisonnés de cascades sensationnelles et d’explosions en tous genre. Les physiques bien tranchés d’un casting de caractère viennent donner du poids au scénario qui fait s'opposer les personnages principaux à travers une partie d'échecs finement orchestrée.

Brute Willis endosse avec perfection le rôle du héros malgré lui et nous livre une performance musclée tandis que le charismatique Alan Rickman nous campe un méchant de service plus vrai que nature, cultivé et orateur, cruel et machiavélique. Paul Gleason ne cesse d’irriter tant il maitrise son personnage incrédule, Reginald VelJohnson attendrit le spectateur par sa bonhommie sympathique et William Atherton nous sert un journaliste sans scrupules des plus crédibles.

Désormais classé au rang des classiques du cinéma hollywoodien, le long métrage de John McTiernan se déguste scène après scène et la photographie du film, déjà remarquée à l’époque, est ici rehaussée. Quel plaisir de retrouver avec cette qualité d’image la prestation époustouflante d’un Bruce Willis en pleine forme physique, sans oublier le charisme extraordinaire du regretté Alan Rickman dont la prestation est sublimée par cette version 4K.

Conclusion
Le spectacle est assuré à chaque instant et l’action nerveuse maintien en haleine. le suspens et la tension psychologique entre les personnages principaux est palpable tandis que l’ambiance des années 80 nous revient dans les pupilles avec ordinateurs vintage, brushing  improbables, cassettes audio et tout ce qui faisait le charme des eighties. On replonge avec un plaisir non dissimulé dans cet épisode qui marqua les esprits et que l’on redécouvre dans des conditions optimales. Un transfert 4K UHD et HDR est réussi.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo Ultra HD 2160p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Nous sommes en présence d’un encodage HEVC au format 2.35 en Ultra HD, 4K native (2160p) et HDR 10, qui nous offre une image aux couleurs plus subtiles, soulignées par un contraste optimal. Avec cette édition proposée dans une résolution 4 fois supérieure à la définition Full HD 1080p, l’image de « Piège de cristal » s’exprime pleinement avec un piqué acéré et une profondeur de champ dans laquelle on découvre une multitude de détails qui semblent se révéler réellement pour la première fois. Si le grain cinéma reste présent, le fourmillement ne gène en rien la projection malgré le fait que la plupart des scènes se déroulent de nuit ou en faible éclairage. Une image fluide et riche en précision dont l’étalonnage réussi apporte une plus value certaine à cette édition.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS 5.1 Oui Non Oui Bonne Moyenne Bonne
Allemand Sous-Titrage Oui Non Non      
Espagnol Sous-Titrage Oui Non Non      
Italien Sous-Titrage Oui Non Non      

La version originale est la mieux servie avec une piste en anglais qui bénéficie d’un encodage en DTS HD Master Audio 5.1. Les autres pistes sont servies en DTS 5.1 uniquement. Un encodage par conséquent équivalent à celui du Blu-Ray sorti il y a 10 ans. Dommage. La bande son offre malgré tout beaucoup de relief et de dynamisme, collant pour cela parfaitement à la mise en scène percutante du réalisateur. Les voix bénéficient d’une présence sans défaut tandis que le doublage français est tout simplement parfait grâce notamment aux acteurs Patrick Poivey (doublage de Bruce Willis) et Pascal Renwick (doublage de Alan Rickman) dont le travail sur le métrage est sans faille.

Côté partition, les morceaux de Michael Kamen nous rappellent avec raison pourquoi le compositeur, disparu en 2003, était incontournable à Hollywood. Une piste musicale harmonieuse qui privilégie les violons et les cuivres dans des envolées qui soulignent habilement le suspens ou qui accompagnent l’action. Quant au générique de fin chanté par Vaughn Monroe (Let it Snow), il reste inoubliable et demeure le logo vocal de l’un des meilleurs films affichant Brute Willis en vedette.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 140 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Quelques bonus sont présents, pas assez sans doute au goût des fans de la licence :

- le commentaire audio du réalisateur John McTiernan et de Jackson DeGovia, sous titré en français, permet d’apprendre des anecdotes de tournage, des astuces de mise en scènes, des trucs de décorateur. Ceci permet une seconde lecture très instructive du film.
- Le commentaire audio en VO de Richard Edlund (sur certaines scènes), sans sous-titres
- Commentaire de l’équipe du film (sous forme de sous-titres en VO)

Un bêtisier, des scènes coupées, un documentaire inédit ou une vidéo sur les cascades ou effets spéciaux aurait été une bonne surprise pour cet anniversaire. Rien de tout cela hélas.
?