Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The Patriot : Le chemin de la Liberté

Catégorie Cinéma
Titre Original The Patriot
Genre Fresque historique
Pays USA
Date de sortie 23/05/2018
Réalisateur Roland Emmerich
Avec Mel Gibson, Heath Ledger, Tcheky Karyo, Joely Richardson, Jason Isaacs, Chris Cooper
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Dean Devlin, Mark Gordon, Gary Levinsohn
Scénaristes Robert Rodat
Compositeur John Williams

Critique de Emmanuel Galais
Editeur SPHE
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 160 min
Support
   
   

Caroline du Sud, 1776. Le conflit entre les indépendantistes et les Anglais semble inévitable. Benjamin Martin sait trop bien ce qu'est une guerre et il n'en veut pas. Cet ancien héros des combats contre les Français et les Indiens n'ignore rien de la violence des affrontements armes... Aujourd'hui veuf, il élevé seul ses sept enfants dans sa plantation. Son fils ainé, Gabriel, s'engage contre l'avis de son père. Lorsque les troupes anglaises, commandées par le colonel Tavington, arrivent aux portes de sa propriété, il est trop tard.

Roland Emmerich n’est pas, à proprement parlé, le réalisateur le plus fin qu’Hollywood ait pu nous proposer. De la même manière qu’un Michael Bay dans son style, Roland Emmerich est un habitué des grandes productions américaines : « Independance Day », « Godzilla », et d’autres encore qui ne vont pas faire dans le détail, bien au contraire, puisque le public n’est pas là pour cela. Du coup lorsqu’il s’attaque à l’histoire de l’indépendance des Etats-Unis, avec en acteur principal : Mel Gibson (Mad Max), on ne s’attend pas à quelque chose de léger et de précis.

Et effectivement, nous ne sommes pas déçus, le réalisateur aborde le sujet comme une grande ode à la qualité et aux valeurs des hommes qui fondèrent ce grand pays et n’hésite donc pas à tirer à boulets rouges sur les anglais et sur ses cibles favorites : Les Français, responsables du trauma du héros mais également de l’enfer qu’il va vivre durant l’histoire, puisque leur absence donne libre cours aux anglais pour s’adonner aux pires vilenies. Bien sûr dans « The Patriot, le chemin de la liberté », l’esclavage n’en n’est pas vraiment, puisque le héros a affranchi tout ceux qui travaillent sur sa plantation, ce qui permet d’éviter le débat et de donner plus de puissance à son personnage qui s’oppose donc à des méchants particulièrement vicieux et anglais donc. 

Alors ne faisons pas dans la critique facile d’un réalisateur qui fait dans la grosse artillerie, ce serait manquer de respect à nos lecteurs, parce que de toutes les manières possibles, même si l’on peut reprocher au film de manquer de profondeur, une chose est sure, le spectacle est assuré et malgré sa longueur (2h40) on se laisse très facilement prendre au jeu, de la projection sans réfléchir. Car Emmerich, reconnaissons-le, sais s’y prendre pour garder un rythme et assurer une mise en scène spectaculaire qui viendra prendre au vif le spectateur. Ici tout y est : Le héros sympathique et valeureux qui refuse de faire la guerre pour avoir vu trop d’horreur dans son passé, mais qui va devoir y replonger pour venger la mort de son fils assassiné par un officier anglais vicieux et sanguinaire. Il y a le fils valeureux déterminé à servir la cause, et puis la femme qui vient apporter la touche glamour à l’ensemble. Sans oublier les personnages secondaires qui viennent partager une histoire où le héros s’oppose à une nation conquérante.

Côté distribution, Mel Gibson assure le show, court, saute « zigouille » à tout va, fait des traits d’humour comme son personnage de « L’arme Fatale », et pleure en hurlant dés lors que sa famille souffre d’un drame. Face à lui, est c’est certainement une bonne nouvelle Eath Ledger (The Dark Knight) fait preuve d’une intelligence de jeu qui, à l’époque, pouvait laisser penser qu’il irait excessivement loin avec une telle qualité de jeu. Même si le réalisateur semble, au départ l’avoir choisi pour son physique. Et puis en face, toujours aussi intense en méchant de service Jason Isaacs (Harry Potter) impose un style et un charisme très anglais pour un acteur qui incarnera par la suite l’immonde Lucius Malfoye.

En conclusion, « The Patriot, le chemin de la liberté » n’est pas une reconstitution historique fidèle, mais plutôt un film d’action dont le décor se situe durant la guerre d’indépendance des Etats-Unis. Si le scénario est un peu « Balourd », la mise en scène et l’interprétation sont à la hauteur de l’attente.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Le réalisateur a choisi un éclairage qui puisse mettre en valeur autant les acteurs que les environnements qui les entourent. Pour cela le chef opérateur a su mettre en valeur tous les éclairages nécessaires, que ce soit pour donner une ambiance volontairement tout en nuance pour appuyer cette aventure en costume du XVIIIème siècle. Les couleurs sont parfaitement bien dosées. Les ambiances sont superbement retranscrites et le support lui rend un hommage appuyé. Les contrastes donnent un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

La piste DTS-HD Master Audio 5.1 se révèle d’une grande précision et met parfaitement en valeur les dialogues et les effets sonores. Jamais dans l’excès, la piste Audio est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique de John Williams, toujours aussi puissante et symphonique, mais qui parvient à se faire suffisamment discrète pour être oubliée.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

« L’art de la Guerre » est un making of assez complet qui revient sur les dessous du tournage et particulièrement sur la difficulté des différents corps de métiers pour reconstituer un environnement qui soit d’abord crédible mais également qui puisse se prêter à l’action du film. 

Puis « Les Vrais Patriotes » revient sur l’histoire dans l’histoire en mettant en valeur les personnages.