Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

The Fog

Catégorie Cinéma
Genre Horreur
Pays USA
Date de sortie 07/11/2018
Réalisateur John Carpenter
Avec Adrienne Barbeau, Jamie Lee Curtis, Janet Leigh, Tom Atkins, Hal Holbrook, John Houseman , James Canning, Charles Cyphers, Rob Bottin, John Carpenter
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Hill Debra
Scénaristes Carpenter John
Compositeur Carpenter John
A propos du film Le film à sa sortie à été conspué.
Mais malgré tout il a été un succès commercial.
C'est devenu un classique du film d'horreur et il faut avouer qu'il a bien vieilli.

Pour toutes les nouvelles générations nourries aux trucages numériques, aux bandes son tonitruantes et à une violence frontale, le traitement d'époque va paraître fade.
Mais pour les aficionados de l'horreur à l'ancienne c'est un classique à redécouvrir.
Les effets spéciaux sont peu nombreux mais de bonne facture.
Donc ne boudons pas notre plaisir et frissonnons.

Critique de José Manuel Saraiva
Editeur Studio canal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 89 min
Support
   
   

Le revoilà enfin ce vilain film tout vilain pas beau, que plein de monde critique sans l'avoir revu (voir vu) depuis longtemps.
Donc installons nous, servons nous en pop corn et insérons la galette dans le lecteur.
La qualité de cette réédition est flagrante, le travail est bien fait.
L'image et le son sont au niveau.
La présence d'un disque dédié aux bonus, prouve l'importance accordée à l'édition.
La qualité et la quantité des bonus est remarquable.
De plus la plupart sont remastérisés.
La qualité éditoriale force le respect.
Le menu de départ donne le choix entre les versions Allemande, Anglaise ou Française du menu.

Alors, quid du film ?
Le souvenir que j'en avais était brumeux. (Oui je sais c'était facile)
Pourtant le visionnage m'a fait redécouvrir un film qui vaut bien plus que sa mauvaise réputation.
Il est loin d'être le nanar décrié par beaucoup.
Le budget plutôt restreint ne permet pas de faire des miracles. Mais Carpenter est un bon artisan qui sait comment faire apparaître sur l'écran tout le budget qu'on lui alloue.
C'est en faisant preuve d'imagination que les meilleures créations se font. Cela oblige à être créatif et un film c'est de la création.
Souvent l'argent va étouffer le réalisateur et la facilité va lui jouer des tours.

L'histoire est un récit classique de fantômes. Avec son lot de méchants, de pirates, de références historiques, bref tout ce que l'on aime.

Ainsi la paisible petite ville côtière bien tranquille, a bâti ses fondations sur du sang.
Métaphore d'un pays qui s'est construit en détruisant les peuples autochtones.
Comme le fait souvent Carpenter, il y a une critique de l'Amérique dans ce film. Ici c'est le fond de l'histoire cela ne va pas jusqu'à l’allégorie voir la critique frontale comme dans Invasion Los Angeles ou New York 1997.
Ce film il l'a fait juste après Halloween. Il subit donc forcement la comparaison. Et en pâti.
Donc profitons de cette réédition pour apprécier dans les meilleurs conditions un film qui en vaux la peine.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Le travail de restauration à porté ses fruits. Décrassé, rénové, sublimé, le film retrouve sa jeunesse.
La définition est bonne.
Les outrages du temps sont oubliés.

L'image est propre, exempte de taches, de poinçons, de poussières.
La luminosité est excellente. Dans les nombreuses scènes de nuit, la lisibilité est bonne.
Les noirs sont noirs et conservent leur part de mystère.

Comme souvent sur les restaurations, on voit apparaître des défauts qui étaient cachés auparavant.
Ainsi de nombreux plans sont flous.
Par exemple quand Kathy Williams (Janet Leight) arrive dans l'église du père Malone, le point n'est pas au point...

Les trucages d'époque ne déméritent pas.
Ici pas de trucages numériques bien sur, mais des bons trucages fait à la main avec amour.
Les quelques superpositions et rajouts de brouillard en post-production ne jurent pas dans le tableau.

Les tournages en extérieur bénéficient de l'éclairage naturel et font encore illusion de nos jours.
Des images au grain argentique old school.
Toute la magie du cinéma à l'ancienne. Loin de l'aspect lissé qui uniformise un peu (beaucoup) les productions contemporaines.

Redonner son lustre à une œuvre ancienne en lui conservant sa patine, en lui redonnant son âme en quelque sorte, c'est cela que l'on demande à une réédition en HD.

Bravo. 

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Allemand DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Anglais PCM 2.0 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne

En voila un travail qu'il est beau.
Sur de nombreuses parutions Blu-ray actuelles, les son français est délaissé. La version originale est en son HD alors que la version française est en simple DTS voir Dolby Digital.
Comment comparer et apprécier la version hexagonale quand celle-ci est toute petite et riquiqui face à une V.O. explosive, démonstrative et spatialisé à en attraper des torticolis ?

Ici que du DTS HD !! La V.O. ayant en plus une version PCM 2.0.
Les réfractaires aux versions originales vont pouvoir se faire plaisir.

La version gauloise s'en tire pas mal.
A comparaison de qualité technique égale, comme souvent, la V.O. est plus travaillée, plus percutante.
Mais ne boudons pas notre bonheur. La V.F. tient la route et cerise sur le gâteau c'est le doublage d'époque que l'on retrouve.

Bien sur dans les trois version HD point d'envolés de surround, par de rollercoster auditif à la limite de vous donner la nausée.
Le mix est équilibré mais surtout frontale.
Les dialogues sont claires et comprehensibles.
Pas de saturations, grésillements et autres pétouilles déplaisantes.
Pas de souffle déplaisant qui perturbe le spectacle.
On sursaute quand il le faut et comme il faut.

Bref une bande son vintage pour un film classique.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Sur le Blu-ray du film on retrouve deux commentaires audio.
Le premier associe John Carpenter (réalisateur et co-scénariste) et Debra Hill (productrice et co-scénariste).

Le second, les acteurs Adrienne Barbeau et Tom Atkins et le chef décorateur Tommy Lee Wallace.
Un bonne maîtrise de l'anglais et recommandée pour bien apprécier l'exercice.
Mais il est à souligner que les commentaires audio sont sous titrés, ce qui est extrêmement rare dans les éditions françaises.

Un second Bluray dédié aux bonus est présent.
On ne sait que choisir entre les documentaires plus ou moins longs, les spots TV, les bandes annonces, les galeries photos.

Bonus 1   "Révélation sur le film"

44:55 minutes    AVC 1080p 23.98 16/9     PCM 2.0 48kHz


Il décrypte par chapitre, différents aspects du film: 
Le script

Le casting

Les lieux de tournage

La production

Les effets spéciaux

La postproduction

La sortie

La mise en perspective de The fog, est très intéressante. Le contexte historique, sa position dans la filmographie de Carpenter, les moyens disposés par l'équipe, tout est là.

Bonus 2   "The Shape of the Thing to Come" : Les oeuvres non filmées de John Carpenter
O8:44 minutes     AVC 1080p 23.98 16/9     PCM 2.0 48kHz

Ici sont abordés les films que le réalisateur n'a pas fait. Ceux fait par d'autres, ceux qu'il n'a pas réussi à faire, ceux auxquels il a juste participé à des degrés divers. Très éclairant sur son parcours et sa créativité.

Bonus 3   Introduction de John Carpenter
08:17     AVC 576i50 4/3     DD 2.0 48kHz


John Carpenter revient sur la genèse du film.

Bonus 4   Analyse de scènes par John Carpenter
03:30 minutes     AVC 576i50 4/3     DD 2.0 48kHz


Seul devant un écran cathodique (nostalgie !!) Il commente certaines scènes qu'il décripte.

Bonus 5   Au coeur de Fog
07:42 minutes     AVC 1080i 59.94 4/3     DD 2.0 48kHz


C'est un entretien d'époque, un peu plus formaté, sur le film.
Les acteurs, productrice (co-scénariste) et le réalisateur (co-scénariste) raconte le film, le tournage avec quelques anecdotes.

Bonus 6   Fog : du scénario au film
01:26 minutes     AVC 1080p 23.98 4/3     DD 2.0 48kHz

C'est un Split-screen, une comparaison story-board/film sur une scène.

Les images ne sont pas restaurées, l'intérêt est ailleurs.

Bonus 7   "Horror's Hallowed Grounds with Sean Clark" : Les lieux du tournage de Fog
20:22 minutes     AVC 1080p 23.98 16/9     DD 2.0 48kHz

Une visite des lieux du tournage menée par Sean Clark dans le cadre de son émission : Horror’s hallowed Grounds, consacrée au film. De nombreuses infos intéressantes, dont une sur "Les Oiseaux" d'Hitchcock.

Bonus 8   Scènes coupées

04:10 minutes     AVC 1080p 16/9     23.98 DD 2.0 48kHz


La définition est largement en retrait. Pas de restauration, un document brut qui mêle scènes ratées, fou rire et images de tournage. Carpenter y apparaît plusieurs fois.

Bonus 9  Spots TV
01:36 Minutes     AVC 1080p 23.98 16/9     DD 2.0 48kHz

 

Ce sont 3 spots TV différents. Les images ne sont pas restaurées.

Bonus 10     Bandes-annonces

02:50 minutes     AVC 1080p 16/9     23.98 DD 2.0 48kHz?

 

Les images sont non restaurées. Ce sont les bandes-annonces cinéma.

Bonus 11  Galerie photos
08:02 minutes AVC 1080p 23.98 pas de son 4/3

Une magnifique suite d'images du film, du tournage, des dossiers de presse, les photos qui étaient à l’entrée des cinémas à l’époque, les différentes affiches internationales du film.