Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

New York 1997 (remaster 2018)

Catégorie Cinéma
Titre Original Escape from New York
Genre Science Fiction
Pays USA
Date de sortie 12/12/2018
Réalisateur John Carpenter
Avec Kurt Russel, Lee Van Cleef, Ernest Borgnine, Donald Pleasence, Isaac Hayes, Season Hubley, Harry Dean Stanton, Adrienne Barbeau
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Larry Franco, Debra Hill
Scénaristes John Carpenter, Nick Castle
Compositeur John Carpenter, Alan Howarth

Critique de Guillaume Simon
Editeur Studio canal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 99 min
Support
   
   

L'histoire
Dans un futur proche, New York, subissant une explosion massive de la criminalité, est transformée en une immense prison murée l’isolant du reste du monde. Lorsque la président est retenu prisonnier sur l'île, les autorités font appel à l'un des criminels les plus redoutables, Snake Plissken.

Critique subjective
Réalisé au moment où sa carrière et sa réputation est au plus haut, New York 1997 reste encore aujourd'hui l'un des films les plus connus et réputé de John Carpenter. Le film reste effectivement, 37 ans après sa sortie, un modèle d'efficacité et n'a finalement que très peu vieillit.

Le pitch est très simple, classique même, un véritable cliché. Le président à été kidnappé et un homme est chargé de régler l'affaire avec en supplément un ultimatum intenable. Carpenter se sert de cette intrigue très convenue pour dresser, comme a son habitude, le portrait d'une société en perdition, et son anti-héros snake, porté par un Kurt Russel qui interprète ici l'un des rôles les plus marquants de sa carrière. Véritable nerf central du film, son personnage est depuis devenu culte, inspirant bon nombre de cinéastes mais pas que, Ideo Kojima s'en étant fortement inspiré pour créer le tout aussi célèbre Solid Snake de la saga Metal gear solid.

Filmé en mi-clos par un Carpenter misant énormément sur une ambiance poisseuse et glauque compensant le manque de moyens, New York 1997 est aussi un film anticipation préfigurant malheureusement certains des maux de nos sociétés modernes. Une caricature acerbe qui participe de beaucoup à la réussite du film qui a atteint au fil des ans un statut d’œuvre culte absolument pas usurpée.

En conclusion
Avec New York 1997, John Carpenter signa un petit classique qui aura su traverser l'épreuve du temps. Toujours très actuel, cette référence pulp reste l'un de ces films que tous cinéphile se doit de découvrir.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

C'est tout simple, jamais on avais vu le film dans de si bonnes conditions. Si nombre de rééditions Blu-ray opportunistes de films anciens peinent à se différencier de l'édition DVD ce n'est clairement pas le cas ici. Belle netteté, couleurs enfin respectée, un plaisir pour les fans.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Anglais PCM 2.0 Non Non Non Bonne Bonne Bonne

L'écart est moins impressionnant en ce qui concerne les pistes sonores. Elles sont efficaces sans non plus trop en donner. Cela dit on ne s'attendait pas non plus à des miracles à ce niveau. A préférer impérativement en VO.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 130 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Sans être pléthoriques, les suppléments présents sur le disque offrent un bon complément au film et restent assez complets.

* Révélations sur le film de John Carpenter, New York 1997 : un documentaire assez complet sur la conception du film
* Snake Plissken : Un homme d'honneur : Retour sur le personnage iconique et son évolution
* Le crime de Snake : Une longue scène d'ouverture coupée du film. Intéressante mais clairement dispensable, elle est disponible avec ou sans le commentaire audio de John Carpenter
* Big challenges in Little Manhattan : On parle ici des effets spéciaux du film, les plus marquants y sont analysés
* I am Taylor : Intéressant interview de Joe Unger, acteur crédité du film qui à la particularité de ne pas y apparaitre étant donné que toutes ses scènes ont été coupées
* Galerie photos : Une suite de photos présentées sous forme de vidéo
* Bandes annonces : Les bandes annonces originales du film