Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

A Brighter Summer Day

Catégorie Cinéma
Genre Drame
Pays Taiw
Date de sortie 09/01/2019
Réalisateur Edward Yang
Avec Chang Chen, Lisa Yang, Zhang Guozhu, Elaine Jin
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Yu Weiyan Yang
Scénaristes Edward Yang, Hung Hung, Lai Mingtang et Alex Yang
Compositeur Divers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Carlotta
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 236 min
Support
   
   

L'histoire dans les années 60 de Xiao Si'r, jeune adolescent, fils d'un refugie politique chinois qui vit a Taiwan. Comme tous les jeunes gens de sa condition il fréquente les gangs qui se mènent une guerre sans merci.

Réalisateur majeur du cinéma Taiwanais, Edward Yang est assez méconnu e France si ce n’est à travers son dernier film « Yi Yi », considéré comme l’un de ses plus grands films, l’histoire d’un jeune quadragénaire qui décide de donner à sa vie une autre direction en renouant avec un amour de jeunesse. Sorti en 1992, en toute discrétion, « A brighter summer Day » est certainement son plus grand film, tant dans la réussite artistique que dans la longueur, qui peut vite décourager le public non averti :3h56 ! 

Pourtant le film, qui se laisse porter par une mise en scène assez classique dans sa première partie, se révèle beaucoup plus inventif et forcément plus rythmé avec une succession de remise en cause d’un environnement que le réalisateur avait prit soin de mettre en place, en prenant son temps, sans jamais éviter la violence résidant dans chacune des parties de ses personnages, rongés par la guerre sans merci que se livrent les gangs. Le réalisateur, ne cherche pas le sensationnel et dans une logique de mise en scène minutieuse et maîtrisée, il décrit cette société des années 50-60 très influencée culturellement par la musique venue des Etats-Unis, mais qui tente de garder une identité propre avec ses codes d’éducations, d’honneur et de territoire.

D’une beauté saisissante, et d’un romanesque puissant, ce « West Side Story » taïwanais réserve une multitude de bonnes surprises et confirme toutes les qualités de ce réalisateur disparu il y a déjà 11 ans. Edwarg Yang signe un scénario, écrit avec ses collaborateurs habituels, puissant et sans concession où la fragilité apparente de son personnage principal, son amour interdit de cette fille appartenant au gang rival, qui n’est pas sans rappeler « Roméo et Juliette » n’est qu’un prétexte pour dépeindre une société taïwanaise des années 50-60 gangrenée par cette guerre fratricide que se livre sa jeunesse. Malgré une éducation basée sur l’honneur, le respecte et la réussite, la jeunesse se perd et se laisse embarquer dans une voie sans issue. Mais ce serait mal connaitre Yang que de croire que son œuvre se ferait une pâle copie de « Roméo et Juliette » ou de « West Side Story ». Le réalisateur possède un regard trop fin et emmène le spectateur dans une peinture sans fard d’une Taiwan complexe et sensitive.

En conclusion, « A brighter summer day » est une œuvre majeure que tout cinéphile qui se respecte doit avoir vu pour comprendre la complexité du cinéma asiatique. Il y a Kurosawa, mais il y a aussi Edward Yang dans un autre style qui apporte un regard puissant, majeure sur cette société Taiwanaise des années 50-60 qui doit se reconstruire après le départ des chinois.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Le film a bénéficié d’une restauration minutieuse et précise, qui permet aux images du réalisateur de pouvoir retrouver un nouvel éclat. Du coup le travail minutieux et précis de son chef opérateur Huigong Li, les plans choisit par le réalisateur ressortent avec plus de brillance et de précision. Taiwan y apparait dans toutes ses nuances et dans toutes ses paradoxes. Il y a de la poésie dans les paysages de la campagne Taïwanaise et de la tension dans les scènes où les gangs s’opposent sans état d’âme.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Taïwanais PCM 1.0 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français Sous-Titrage Oui Oui Non      

Le film est disponible étonnement en PCM 1.0 d’origine, en VO. Malgré tout l’ensemble ne manque pourtant pas d’intérêt, même si effectivement cela ne permet pas une plongée plus précise dans la beauté renversante dans ce chef d’œuvre du réalisateur Taïwanais. Pourtant l’ensemble reste suffisamment bien restauré pour que le film retrouve une nouvelle splendeur et que le public puisse profiter du film dans les meilleures conditions.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 15 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Un entretien passionnant avec le journaliste Jean Michel Frodon, qui revient non seulement sur les dessous de ce film, mais également sur son impact dans le cinéma asiatique.