Truman Capote

Truman Capote
Sortie: 08/03/2006
Pays: USA
Genre: Drame
Durée: 1h50 Min
 
Réalisateur(s)
Bennett Miller
Acteurs
Catherine Keener
Bruce Greenwood
Chris Cooper
Philip Seymour Hoffman

Truman Capote

par: Sebastien Keromen


Depuis le temps que Philip Seymour Hoffman est un grand acteur, c’est enfin officiel avec Truman Capote, qui lui a valu l’Oscar du meilleur acteur. La principale raison d’aller voir ce film.

Truman Capote
Titre original : Capote
USA, 2005
Réalisateur
 : Bennett Miller
Acteurs : Philip Seymour Hoffman, Catherine Keener, Chris Cooper, Clifton Collins Jr., Bruce Greenwood
Adapté de la biographie écrite par Gerald Clarke
Durée : 1h50

L’histoire
1959. Après le succès de Breakfast at Tiffany’s, l’écrivain Truman Capote cherche le sujet de son prochain livre. Il s’intéresse à un fait divers, un quadruple meurtre, rencontre les criminels, et en tire un livre qui va révolutionner la littérature






La critique

Vous connaissez Truman Capote ? Non, pas juste le mot qui compose son nom de famille, l’écrivain ? Oui, comme moi sans doute, ça vous dit quelque chose, vous avez dû sécher sur une question Arts et littérature du Trivial Poursuit portant sur lui. Et bien voici un film qui va vous permettre de connaître sa vie, son œuvre… Ah non, en fait, c’est juste l’histoire de l’écriture de son œuvre phare, De sang-froid, qui l’a élevé au rang des grands auteurs. Vous allez pouvoir comprendre pourquoi ce livre a changé l’histoire de la littérature… Ah non, en fait, le film n’explique pas vraiment ce que le livre avait de révolutionnaire. Roman de non-fiction (mais bon, si c’était le premier, c’est pas dit clairement), il raconte le meurtre sauvage d’une famille par deux cambrioleurs. Le film raconte les longues discussions entre Truman Capote et ces deux cambrioleurs, et nous allons donc savoir pourquoi la violence a fait irruption… Ah non, en fait, même si la narration du crime est attendue avec impatience par Truman Capote (et le spectateur), elle se révélera dénuée de tout intérêt et de toute explication psychologique un tant soit peu développée.





Vous vous demandez maintenant : mais alors, il y a quoi dans ce film ?
C’est un peu le problème. Sans être mauvais, le film manque un peu de vraiment raconter quelque chose, avec un début et une fin, et un minimum de suspense. On essaie de se raccrocher au portrait de Truman Capote, mais ça reste peu passionnant, parce que le personnage n’évolue pas vraiment, aussi charismatique soit-il. On se retrouve donc finalement avec un film et des gens qui parlent de tout et de rien, d’eux-mêmes, de la condition humaine, de l’époque. Ça peut encore donner un bon film, mais ça restreint de tout même terriblement son intérêt.
Dans la catégorie film de gens qui parlent, on tape heureusement dans le haut de gamme. Par la mise en scène d’abord, discrète mais précise, introduisant chaque scène par quelques plans fixes d’ambiance du meilleur effet. Et surtout par l’interprétation, impeccable. Philip Seymour Hoffman est, comme dit partout, remarquable dans ce rôle, et s’est totalement approprié une façon de parler (allez le voir en version originale, c’est un ordre !) et de bouger qui en font instantanément un personnage fascinant. Une fois ce personnage planté, il n’a plus beaucoup d’effort à faire pour occuper tout l’écran, se contentant ensuite (mais avec talent) de maintenir sa performance. Belle performance également pour les seconds rôles, Catherine Keener, ou Chris Cooper, ou celui qui joue le jeune meurtrier et dont je ne connais pas le nom.





On a donc finalement de grands moyens et un grand thème pour un grand personnage, au service d’un film qui manque d’être grand.
On pourrait même le trouver un peu vain et un peu vide, tant on n’en retire rien d’autre qu’une interprétation truculente d’un personnage haut en couleurs. C’est sans doute, plus que son histoire, Truman Capote qui fascine le réalisateur, qui le dépeint sans compromis, à la fois charismatique et calculateur, émouvant et glaçant, attendrissant et contestable. Pour ceux qui connaissent le personnage, un éclairage et une illustration sans doute passionnante. Pour ceux qui le découvrent, un portrait un peu trop court pour le comprendre vraiment. Pas vraiment ennuyeux, mais au sortir de la salle on se demande ce qu’on a pu nous raconter pendant tout ce temps, et on n’a pas vraiment de réponse convaincante à donner.

A voir : pour une belle performance d’acteur
Le score presque objectif : 7/10
Mon conseil perso (de -3 à +3) : +1, pour l’acteur, mais ça n’aurait pas été plus mal que le film soit plus consistant

Sébastien Keromen