Petit Crapahut dans le Parler de Kaamelott à l'usage des Pégus et du Gratin de Stéphane Encel

Verdict:Médiocre

par: Emmanuel Galais


Pour la première fois, un guide réuni et explique l'argot de Kaamelott. Indispensable pour tous les accros de la série qui veulent se replonger dans ses dialogues truculents et hilarants. Alors que peu de professionnels pariaient sur le succès de la série, Kaamelott fut une révélation ovniesque, fédérant rapidement un large public. Parler de la Table ronde, de la quête du Graal, en costumes d'époque ? Et pour faire rire en prime ? Improbable, parce que d'une ambition folle. Et pourtant, Kaamelott est devenu culte.


A quoi l'efficacité de Kaamelott tient-elle ? Pas de gags ou de grosses ficelles, Kaamelott c'est un univers : une grande aventure qui a du sens, qui progresse, dont les personnages évoluent.
Ils sont sérieux, ils sont dans leur époque, et le ressort follement comique tient au décalage qui repose sur le langage contemporain mais aussi à une langue propre à Kaamelott, nourrie par un très riche vocabulaire familier et argotique, proche du cinéma de genre français des années 60-70 à la Michel Audiard. Alexandre Astier met en mouvements et en rythme ce patrimoine linguistique, l'adaptant à chaque personnage, qui a son phrasé propre et ses intonations. Kaamelott se donne à écouter, comme une vaste partition.


En parcourant plus de 500 mots familiers et argotiques dans ce " dictionnaire ", l'auteur s'est amusé à crapahuter dans les méandres de l'esprit Kaamelott, non pour en mettre plein les miquettes et frimer, comme le commun des glandus ou des pégus, mais pour donner du singe au gratin qui souhaite découvrir le monde d'une série mortelle, ou à tous les amateurs qui veulent s'amuser à retrouver les répliques pour poursuivre l'aventure !


Mais ne nous y trompons pas, ce livre n’a pas plus d’intérêt que celui de retrouver les mots et expressions utilisés dans la série d’Alexandre Astier. Un livre qui surfe évidemment sur l’attente provoquée par la sortie au cinéma du long métrage « Kaamelott ». Pour le reste pas grand-chose à se mettre sous la dent. Stéphane Encel (L’Antisémitisme en 100 questions) ouvre des portes ouvertes et n’apporte même pas une once de fraicheur, qui permettrait aux fans, par exemple, de se retrouver dans les meilleures répliques de la série, ou dans les situations les plus cocasses.


Autant le dire « Petit Crapahut dans le parler de Kaamelott à l’usage des Pégus et du gratin » ne va pas apporter le plaisir escompté et surtout lasse très rapidement, dès que l’on a compris que ce livre ne viendrait pas nous éclairer sur tel ou tel passage de la série, sur telle ou telle réplique, mais plutôt nous donner l’explication de texte que l’on avait déjà saisi.