Disparition de l'acteur James Caan


Certains acteurs ont imposé une force, un charisme en quelques rôles devenus iconiques. Ce fut le cas de James Caan. C’est en 1972, alors qu’il a 32, que l’acteur va faire la rencontre qui va changer sa vie : celle de Francis Ford Coppola qui va lui offrir le rôle du fils ainé de Don Corléone : L’impulsif Santino « Sonny » Corléone.


L’acteur aura pourtant et particulièrement dans els années 700 vu sa carrière traverser bon nombre de styles différents tels que la Science-Fiction : « Rollerball » de Norman Jewison en 1975, L’espionnage avec « Tueurs d’Elite » de Sam Peckinpah en 1975, le film de guerre avec « Un Pont trop loin » de Richard Attenborough en 1977 ou encore « Jardins de Pierre » de Coppola en 1987, sorte d’anti-« Apocalypse Now ».


James Caan, qui était né en 1940 à New-York a vécu tout son enfance dans le Bronx, jusqu’à se destiner à une carrière de comédien. C’est d’ailleurs grâce à sa rencontre avec Howard Hawks que le comédien sera repéré dans le film « El Dorado » et par la suite dans un film de Francis Ford Coppola, déjà, « Les gens de la Pluie ». Les années 70 furent les plus prolifiques, mais les années 80 ne restent pas indifférentes aux prestations de l’acteur et vont lui offrir d’autres moments de gloire, comme « Le Solitaire » de Michael Mann en 1981, ou encore une deuxième collaboration avec Claude Lelouch dans « Les Uns et les Autres » en 1981 également.


En 1990, va souffrir sous les coups de la psychopathe Kathy Bates dans l’adaptation du roman de Stephen King : « Misery ». Un second rôle qui lui collera à la peau. On le verra également, durant la même décennie, affronter Arnold Schwarzenegger dans « L’Effaceur » de Chuck Russell en 1996, jouer du pistolet dans « Way of The Gun » de Christopher McQuarrie en 2000, ou encore au générique d’un film noir de James Gray : « The Yards ». Multipliant les expériences cinématographiques il va même se retrouver au générique de « Dogville » de Lars Von Trier en 2003 dans le rôle du père de Nicole Kidman.


Le nouveau siècle verra James Caan à la tête de la série « Las Vegas » durant 4 saisons. Plus discret après son départ de la série en 2007, l’acteur prêtera sa voix a différents films d’animation, ou participera à la version Américaine des « Liens du sang » de Guillaume Canet : « Blood Ties ». 


James Caan vient de disparaître à l’âge de 82 ans dans la ville qui l’avait vu naitre.