Ludovic vous propose de partager sa passion pour le son haute-définition. Voici aujourd’hui sa critique de l’album d’Elton JOHN - Peachtree Road - SACD hybride multicanal Mercury / Universal

 

Artistique : 4/5

Un retour au source pour Elton John. Un album au sonorité très anglaise, limite Beatles avec des pointes de country sur certains morceaux. Cependant je n'accroche pas à toutes...

Couche CD PCM : 3,5/5

Très bonne facture, cependant, les voix sont un peu en retrait, loin d'être claires... Pour le reste, on a l'impression que sur certaines plages il y a eu un tout petit problème de conversion numérique. Espace sonore légèrement étriqué.

Couche DSD 2.0 : 4/5

Bien meilleure que la piste PCM hormis la définition en plus. Cependant les voix sont toujours en retraits par rapport aux instruments et l'espace sonore toujours confiné.

Piste DSD Multi : 4,5/5

Un excellent mixage 5.1 avec les instruments idéalement répartis sur les 5 canaux. Fort agréable et inventif. Une des meilleures pistes 5.1 dernièrement entendue...

Taux de différence CD / DSD 2.0: 3/5

Très perceptible dans la définition des instruments, notamment à corde...

Régularité de la qualité technique suivant les plages : Oui

Préférence 2.0/multi: 5.1 sans problème, l'espace sonore se sent tout d'un coup libéré. On dirait que le mixage a été tout d'abord réalisé en 5.1 et le 2.0 adapté... 

Qualité Boîtier/présentation : 3/5

Simple boîtier SACD. Pas de paroles des chansons, livret assez pauvre hormis le nom des musiciens pour chaque chanson. Pas d'infos sur le master DSD.

Taux de recommandation : 4/5

Un très bon SACD pour les amateurs d'Elton John a la qualité technique certaine.

 

Liste des titres :

1. Weight of the World

2. Porch Swing in Tupelo

3. Answer in the Sky

4. Turn the Lights Out When You Leave         

5. My Elusive Drug

6. They Call Her the Cat

7. Freaks in Love

8. All That I'm Allowed

9. I Stop and I Breathe

10. Too Many Tears

11. It's Getting Dark in Here

12. I Can't Keep This from You 

Pour accéder à la liste de toutes nos chroniques SACD, suivez ce lien.