Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Au-delà

Catégorie Cinéma
Titre Original Hereafter
Genre Drame
Pays USA
Date de sortie 21/05/2011
Réalisateur Clint Eastwood
Avec Matt Damon, Cécile De France, George McLaren, Frankie McLaren
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Kathleen Kennedy, Clint Eastwood et Robert Lorenz
Scénaristes Peter Morgan
Compositeur Clint Eastwood

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 129 min
Support
   
   

George est un ouvrier américain entretenant une relation particulière avec l’au-delà. De l’autre côté de la planète, Marie, journaliste française, frôle la mort et voit son existence bouleversée. En perdant la personne qui lui est la plus chère, Marcus, un jeune garçon londonien plonge dans un abîme de questions. Dans leur quête de vérité, les destins se croisent, transformées à jamais.

Du haut de ses 81 printemps, Clint Eastwood s’interroge depuis un moment déjà sur la fin de l’existence et ce que cela cache, allant même jusqu’à faire un bilan d’une vie menée à porter des idéologies, des certitudes et des combats. Le réalisateur, toujours à la pointe de son art, arrive au bout de son exploration en se penchant cette fois-ci sur ce que cache l’ultime souffle de note existence. Sans pour cela tenter de donner la moindre réponse, Eastwood plonge son regard dans l’image que l’on se fait de la faucheuse, s’interroge sur ces gens qui ont fait l’expérience ultime et dont la vie fut bouleversée. Comme une obsession évidente et justifiée, le réalisateur soigne sa mise en scène, n’hésite que très peu entre le spectaculaire et l’émotion et prend son temps pour mieux dessiner les troubles de ses personnages, toujours très travaillée, sa réalisation ne manque pas d’inventivité et plus qu’un témoignage son film devient une véritable plongée en apnée dans les virages de l’existence.

Pourtant le scénario de Peter Morgan, déjà à l’origine de petit chef-d’œuvres que furent « The Queen » ou « Le dernier Roi d’Ecosse », manque de cohérence dans son propos. Le spectateur suit les trois destins de ces personnages, mais n’arrive pas forcément à comprendre la logique de l’histoire. Et la mise en scène rigoureuse et honnête de Clint Eastwood ne fait que mettre en avant les faiblesses du scénario. Car l’expérience de la mort est un sujet trop abstrait pour être traité de manière aussi cartésienne. Et même si le réalisateur sait comme personne filmer les sentiments, la pureté de ses personnages face à un évènement qui les dépasse, il ne peut empêcher une certaine longueur dans le traitement scénaristique de l’histoire. On peine à comprendre où tout cela nous mène, et même si l’on en a pris l’habitude avec le réalisateur oscarisé, l’ensemble manque de solidité et Eastwood ne parvient pas à masquer un manque d’assurance, principalement dans sa conclusion.

Côté distribution, pourtant le film peut s’enorgueillir d’acteurs particulièrement bien dirigés, à commencer par le quatuor : Matt Damon (Will Hunting), Cecile De France (L’auberge espagnole), et les deux frères jumeaux Franckie et George McLaren, chacun rivalisant de qualité, de justesse et de spontanéité, particulièrement les plus jeunes qui parviennent, avec toute la simplicité de leur jeu, à toucher le spectateur et à justifier à eux seuls l’émotion du film. Matt Damon, se la joue en retrait pour mieux laisser son personnage apparaitre et donner toute la nuance des questions qu’il se pose, autour de ce don qui le torture. Tout cela participe au charme de ce film, y compris dans le jeu impeccable de l’actrice, dont la fraicheur continue à rayonner plan par plan.

D’un commun accord entre amateurs de cinéma, « Mais le moins bon des films réalisés par Clint Eastwood, reste tout ce qu’il ya de mieux aux cinéma », « Au-delà » montre une certaine faiblesse scénaristique qui déroute le spectateur, notamment sur le final, mais les qualités du réalisateur ne cessent de transparaitre à chaque plan. Une mise en scène minutieuse, un regard sensible, et une maitrise subtile, font tout de même de ce film, une œuvre remarquable.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Une image impeccable, à la résolution soignée. Les noirs sont intenses et les couleurs parfaitement dosées pour donner une certaine profondeur, particulièrement lors du tsunami. La lumière de Tom Stern, grand complice du réalisateur, retrouve toute sa valeur dans cette édition. Les contrastes offrent une véritable profondeur à l’ensemble. Une véritable réussite.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Allemand Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Hongois Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Polonais Dolby Digital 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Danois Sous-Titrage Oui Oui Non      
Finnois Sous-Titrage Oui Oui Non      
Grec Sous-Titrage Oui Oui Non      
Néérlandais Sous-Titrage Oui Oui Non      
Norvégien Sous-Titrage Oui Oui Non      
Roumain Sous-Titrage Oui Oui Non      
Suédois Sous-Titrage Oui Oui Non      

Il fallait une véritable subtilité sonore pour faire jaillir toute l’émotion du film de Clint Eastwood. Le support apporte exactement ce qu’il fallait, avec un DTS-HD Master audio tout en subtilité, sur la version Originale . La spatialisation est impeccable et la dynamique forcément brillante avec des basses parfaitement dosées pour donner ce qu’il faut de densité à l’ensemble. On regrettera tout de même un simple 5.1 Dolby Digital pour les autres versions.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 90 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Des bonus qui poussent un peu plus loin la réflexion sur les sceptiques et les médiums qui étudient la possibilité d’une vie après la mort. Sous forme de différentes questions comme : Les jumeaux : Les liens sacrés, ou Qu’Est-ce que cette lumière blanche ? L’éditeur choisit l’intelligent compromis qui consiste à prolonger les recherches du réalisateur et de son acteur principal pour mieux percer les secrets du film. On retrouve toute la subtilité de Clint Eastwood au travers de ces documentaires passionnants, même si parfois un peu techniques. Puis en exclusivité Blu-Ray un reportage biographique en version longue sur sa carrière d’acteur, de réalisateur et de membre actif de la Warner. Avec Morgan Freeman à la narration, le documentaire sur la carrière de Clint Eastwood, en tentant au détour d'un film d'en faire une analyse interressante des thèmes fondateurs de sa carrière. En partant de Maverick jusuq'à Invictus.  Passionnant !