Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

MÖBIUS

Catégorie Cinéma
Genre Thriller
Pays Fra
Date de sortie 28/06/2013
Réalisateur Eric Rochant
Avec Jean Dujardin, Tim Roth, Cécile De France, Emilie Dequenne
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Christophe Cervoni, Eric Juhérian, Mathias Rubin
Scénaristes Eric Rochant
Compositeur Jonathan Morali
Critique cinéma MÖBIUS

Critique de Guillaume Simon
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 110 min
Support
   
   

L'histoire
Un officier des services secrets russes est envoyé en France pour surveiller un puissant homme d'affaire. Rompant une règle d'or du métier, il entre en contact avec une femme de son équipe, Alice. Dès lors une histoire d'amour va naître entre deux, histoire qui pourrait bien s'avérer fatale.


La critique

On avait laissé Éric Rochant il y a six ans avec L'école pour tous, comédie à la gloire de Arié Elmaleh qui, en dépit d'une qualité somme toutes honorable, n'a pas rencontré le succès lors de sa sortie en salle, peinant à dépasser la barre des 300000 entrées. Cinéaste plutôt rare (seulement trois films en 13 ans) l'auteur de l'excellent Total Western (sans doute son meilleur film à ce jour) nous reviens cette fois-ci avec un thriller d'espionnage emmené par un casting qui se paye d'être à la fois de grand luxe et international. Habitué à souffrir de difficultés en ce qui concerne le montage de ses projets, Rochant avait ici l'occasion rêvée de revenir, une bonne fois pour toutes, sur le devant de la scène cinématographique française (celui de la TV lui ayant déjà ouvert ses portes via la très bonne série de la chaine cryptée : Miafiosa).

Sans suspens, sa mission est, en grande partie, une réussite. Éric Rochant, qui est par ailleurs de toutes les façons un excellent réalisateur, se révèle d'emblée comme le meilleur atout de son propre film. La mise en scène est claire, belle et distille une véritable classe tout en versant dans une sobriété des plus appropriée. De quoi donner sans le moindre problème des leçons aux sempiternels clippeurs qui parasitent bon nombre de films par des montages sur-découpés et illisibles. Le casting, pour sa part, est à l'unisson, l'ensemble des interprètes s'en tirant remarquablement bien. Jean Dujardin, pour son premier vrai rôle post-Oscar, prouve qu'il en a sous le pied et qu'il est capable de changer de registre. Peine perdue si les américains se moquent gentillement de lui (voir la dernière cérémonie des Oscars justement). Sa carrière, sans doute, sera française et non américaine. A ses côtés, Cécile De France apporte mystère et classe à son personnage, une de ses interprétations les plus inspirées.

Là où le bas blesse, malheureusement, c'est au niveau de l'intrigue. Sans doute mal vendu, (les premiers trailers promettaient un film très mystérieux) le film laisse finalement une large place à l'histoire d'amour (le véritable cœur du métrage). Trop large, sans doutes, elles mettent d'autant plus l'accent sur la déception causée par le côté thriller du film. Mettant un frein presque absolu (une seule scène !) sur l'action, le film joue plus volontiers la carte du suspens, sans que cela soit toujours payant... Un scénario finalement assez retord et une intrigue à tiroir vient relever l'intérêt de cette œuvre perfectible mais non dénuée de charme.

Comportant quelques réels défauts mais aussi d'évidentes qualités, Möbius se situe sans le moindre effort dans le haut du panier de la production française actuelle. Il n'y a plus qu'a espérer qu’Éric Rochant aura pu trouver avec le joli petit succès du film le tremplin idéal pour concrétiser d'autres projets, pour notre plus grand plaisir.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Le traitement offert à l'image fait plus que de rendre justice au film. La photographie du film est respectée, que ce soit pour les scènes de jour ou de nuit. Bénéficiant d'une compression irréprochable et d'une définition proprement parfaite, l'image de Möbius impressionne à tous instants.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD High Resolution 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Moyenne
Français DTS 5.1 Oui Non Non Bonne Bonne Moyenne

Somme toute assez avare en scènes d'action, Möbius ne détonne pas significativement de par son enrobage sonore. Mais le film, qui est avant tout une affaire d'ambiance, propose une spatialisation intéressante et étudiée du son, parfaitement retranscrite sur les pistes sonores VF et VO proposée ici. Comme de coutume, la piste originale est un cran au-dessus.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 60 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Certes, le blu ray de Möbius n'a rien d'un monstre d’interactivité. En revanche elle est souvent synonyme de qualité.

Making-of : Gros morceau de cette édition, le making-of reprend, au travers d'interviews, le rythme du tournage en en présentant de nombreuses images. Originalité : la reprise des différents tweet d'Eric Rochant servant de transition d'un sujet à un autre.

Rochant et le casting international :
Ou comment Eric ROchant à appris à apporcher et interragir avec un casting composé en partie d'acteurs non-français.

Le ruban de Möbius : L'explication du ruban de Möbius et son rapport avec l'intrigue du film.

Un grand couple de cinéma : retour sur le couple du film : Dujardin/De France. Eric Rochant reviens sur ses intentions de départs et ses manières de les appliquer à ses acteurs.

Débat : Rochant et les bloggeurs de cinéma : questions/réponses entre Rochant et les spectateurs après une séance. Pas forcément toujours très pertinentes, les questions permettent pourtant d'apprendre quelques informations supplémentaires sur le film et ses étapes de création.