Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

La reine des neiges

Catégorie Cinéma
Titre Original Frozen
Genre Animation
Pays USA
Date de sortie 02/04/2014
Réalisateur Douglas Buck
Avec Kristen Bell, Idina Menzel, Jonathan Groff, Josh Gad, Dany Boon
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs John Lasseter et Peter Del Vecho
Scénaristes Jennifer Lee et Shane Morris
Compositeur Robert Lopez, Kristen Anderson-Lopez et Christophe Beck
Critique cinéma La reine des neiges

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Disney BVHE
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 102 min
Support
   
   

Ayant passé son enfance dans la solitude et la peur après un terrible accident, la princesse Elsa d'Arendelle va être couronnée reine. Lors de la cérémonie, Elsa dévoile malgré elle à la foule qu'elle possède un puissant pouvoir : celui de contrôler la neige et la glace. Prenant peur et terrifiée à l'idée d'avoir révélé son secret, elle s'enfuit jusqu'à la Montagne du Nord, transformant le royaume ensoleillé en désert de neige et bâtit son palais de glace. La reine des neiges est née. Sa jeune sœur, la princesse Anna, pleine de vie, d'optimisme et de naïveté, ayant vécu coupée du monde comme son aînée, part à sa recherche, accompagnée de Kristoff, un montagnard, pour libérer le royaume plongé malencontreusement par Elsa dans un hiver glacial et éternel.

Succès incroyable de la fin d’année dernière, « La reine des neiges » est une réussite en bien des points. Mais particulièrement en ce qui concerne l’animation. Rarement, les animateurs de Disney sont allés aussi loin dans la minutie des mouvements, dans la beauté des décors et dans la qualité de l’adaptation de ce conte d’Andersen. En effets, au-delà des chansons qui peuvent rapidement irriter n’importe quel parent, un brin mélomane, l’ensemble est d’une grande maitrise. A commencer donc par l’animation qui se surpasse encore une fois. Comme on le sait, depuis toujours le Studio Disney met un point d’honneur à faire évoluer les techniques, pour que leurs dessins animés soient toujours être à la pointe de la technologie. 

Avec « La reine des neiges », les animateurs franchissent donc une étape importante. Jamais la glace et la neige ne furent aussi bien mises en valeurs avec des textures parfaites, un jeu sur les nuances particulièrement bien dosé pour donner à l’ensemble une brillance remarquable, la preuve en est cette magnifique scène  dans laquelle Elsa se lance dans la création d’un château de glace aussi magnifique que brillant. Un décors qui permet aux animateurs de jouer sur les couleurs pour donner plus de sens à l’émotion d’une action telle que l’attaque des hommes d’Hans, le prétendant de sa sœur Anna. Incroyablement fluide lorsqu’il s’agit de jeux d’enfant, mais redoutablement tranchant lorsque la glace se fait danger et se meurt dans l’incompréhension de la reine.

Côté scénario, les auteurs ont compris qu’il ne suffisait pas d’une technique d’animation précise pour réussir un film, ni d’une mièvrerie de plus dans l’univers des dessins animés de la firme. Il fallait faire d’un conte assez méconnu par chez nous une histoire universelle poignante et rythmée. Et d’abord on commence par les petites révolutions : Il n’y a pas un prince charmant mais deux, la reine n’est plus un simple personnage asexué, mais au contraire une jeune femme dont la robe souligne magnifiquement les formes. Et puis il y a l’humour, même s’il ne vient principalement que d’un personnage, Olaf le bonhomme de neige, il est rapidement le ticket gagnant du dessin animé, à la fois naïf, décalé et émouvant ce petit personnage sert de trait d’union dans une histoire assez sombre finalement où les parents disparaissent tragiquement, une histoire où deux sœurs fusionnelles sont séparées par leur propres parents. Ici, le scénario livre une histoire sombre, mais de la même manière que dans « Raiponce », les héroïnes n’y sont plus de simples potiches à la recherche du prince charmant, elles sont au contraire maîtresse de leurs destins et comptent bien y rester. Et c’est bien toute la force de ce nouveau long métrage du studio Disney que de signer une histoire moins naïves que les précédentes, avec des personnages plus murs, un peu moins stéréotypés.

En conclusion, « La Reine des Neiges » est un dessin animé remarquable d’inventivité, où les qualités de l’animation sont poussées à l’extrême pour offrir un  spectacle grandiose, dans l’esprit des grande comédies musicales de Broadway avec des chansons irritantes mais entêtantes, des couleurs incroyablement belles et des nuances parfaitement dosées. Un nouveau chef d’œuvre dans la sphère des longs métrages d’animation du studio.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.20:1
   
   

L’édition Blu-ray donne bien évidemment au dessin animé, tout l’éclat qu’il méritait, et comme nous en avons l’habitude depuis longtemps avec le studio le rendu est particulièrement soigné, avec des contrastes particulièrement présents qui offrent une véritable profondeur à l’ensemble et des couleurs impeccables. Les mouvements apparaissent dans toute la subtilité de leurs mouvements, y compris dans les plus imperceptibles. Les choix audacieux de l’animation sont d’une beauté rarement atteinte dans un long métrage d’animation.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 7.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD High Resolution 7.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Côté piste sonore, tout est fait pour une immersion complète, à commencer par une piste en VO comme en VF en DTS-HD Master Audio 7.1 qui réveille les papilles, notamment dans la mise en ambiance avec une répartition inventive et minutieuse, qui plonge littéralement le spectateur au cœur de l’action. La dynamique faisant des merveilles lors des numéros musicaux, surtout lors des scènes musicales particulièrement importante dans ce long métrage. Une piste sonore réellement emballante que l’on aimerait voir plus souvent dans les autres productions des studios concurrents. 

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Côté bonus, l’édition Blu-ray nous en met plein la vue mais nous surprend surtout par son humour, à commencer par Le Making of musical de « La reine des neiges »  qui se présente comme pouvant être un making of, alors qu’il est un numéro musical renversant dans tous les sens du terme. A découvrir par vous-même pour ne pas gâcher la surprise !

« Du Conte de Hans Christian Andersen au film » est effectivement le véritable making of de cette édition. Avec comme à l’habitude, une floppée d’informations autour du dessin animé. Notamment sur les choix artistiques opérés pour donner vie à ce conte particulièrement populaire dans les pays scandinave.

On retrouve ensuite les scènes coupées et le clip de la chanson « Let it go ».