Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Zulu

Catégorie Cinéma
Genre Thriller
Pays FR
Date de sortie 30/04/2014
Réalisateur Jérôme Salle
Avec Forest Whitaker, Orlando Bloom, Natasha Loring
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Richard Grandpierre et Jérôme Seydoux
Scénaristes Jérôme Salle et Julien Rappeneau
Compositeur Alexandre Desplats

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 107 min
Support
   
   

Dans une Afrique du Sud encore hantée par l'apartheid, deux policiers, un noir, un blanc, pourchassent le meurtrier sauvage d'une jeune adolescente. Des Townships de Capetown aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.

Après avoir signé les deux volets des aventures de « Largo Winch », le réalisateur français s’offre un casting remarquable pour nous plonger dans l’adaptation du thriller de Caryl Férey : « Zulu ». Et de casting de choix il est parfaitement question d’autant que l’un des deux acteurs principaux, notamment Orlando Bloom (Le seigneur des anneaux) n’hésite pas à casser son image de « beau gosse » pour interpréter ce détective alcoolique et ténébreux, dont on ne sait pas grand-chose, si ce n’est que l’instabilité de son caractère. Et Orlando Bloom se saisit avec beaucoup d’intelligence de ces fêlures pour donner un certain volume à son personnage, à la fois à la dérive, mais terriblement attaché aux siens. Maladroits dans ses sentiments, brutale dans ses réactions, il compose un anti-héros parfaitement solide, et digne des plus grands polars noirs.

Quand à Forest Whitaker, il cultive encore un peu plus son personnage d’ours tranquille, distant parfois, aux blessures intérieures intenses. L’acteur joue en permanence l’introversion mais sait encore mieux exploser lorsque cela est nécessaire. Juste, émouvant, solide dans son interprétation et magnifique dans sa gestuelle, particulièrement dans la scène finale.

Pour mieux imprégner le spectateur, le réalisateur signe une mise en scène nerveuse et maîtrisée, dans laquelle tout est objet de narration, y compris la ville de Cape Town, qui devient le décor d’une trame sombre où l’alcool et l’abjecte se mêlent pour détruire une population historique, qui doit en permanence, se battre pour ses droits. L’auteur n’a pas hésité à utiliser les bases d’un fait réel, où un médecin sympathisant nazi, essaya de faire circuler une drogue dévastatrice dans l’unique but d’éradiquer la population noire d’Afrique du Sud.

Très loin des duos hollywoodiens, tels que « l’arme Fatale », les deux personnages se complètent mais souffrent autant d’un passé inscrit dans leurs chaires comme dans leurs âmes. Le scénario ne se risque d’ailleurs pas du tout sur le terrain de la comédie, mais s’évertue au contraire à dépeindre une Afrique du Sud toujours aux prises avec ses anciens démons. Une lutte intestine sous fond de réunification difficile entre deux peuples qui acceptent le pardon pour les uns et la rédemption pour les autres, en n’arrivant pas à éradiquer la haine des plus anciens. Avec suffisamment d’intelligence pour ne pas renforcer le trait, Jérôme Salle et Julien Rappeneau signe un scénario précis et renseigné sur le véritable visage de ce pays qui se construit sur la force du Pardon. C’est d’ailleurs le grand sujet du film, savoir pardonner pour mieux combattre la haine de ses ennemis.

En conclusion, « Zulu » est un thriller efficace qui parvient avec beaucoup d’intelligence et de dynamisme à capter les paradoxes et les nuances de la société Sud-Africaine pour en ressortir un thriller haletant et sombre sur une série de meurtres atroces au cœur de Cap Town.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. La saturation dans certaines scènes lumineuses ou d’autres plus sombres est parfaitement bien évitée. On notera quelques distorsions, dans certaines scènes obscures, comme la scène finale.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Une piste Dolby Digitale DTS-HD Master Audio 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix sont magnifiquement mises en valeur, particulièrement lors des scènes de fusillades qui trouvent un juste équilibre avec les dialogues.  La dynamique de l’ensemble est suffisamment bien équilibrée pour ne pas se laisser déborder par les musiques ou les quelques effets sonores. 

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 25 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Un making of qui revient sur les choix du projet. Le réalisateur et l’auteur  parlent autant du film que de l’Afrique du Sud. On y apprend beaucoup de choses, notamment les origines de l’histoire ou encore les scènes filmées à Cap Town.