Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

SPECTRE

Catégorie Cinéma
Genre Espionnage
Pays UK
Date de sortie 11/03/2016
Réalisateur Sam Mendes
Avec Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux, Monica Bellucci, Ralph Fiennes
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Barbara Broccoli, Michael G. Wilson
Scénaristes John Logan, Neal Purvis, Robert Wade, Jez Butterworth
Compositeur Thomas Newman

Critique de Chanh Hong
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 148 min
Support
   
   

L'histoire
Un message cryptique du passé entraine James Bond dans une mission périlleuse à travers différents coins du globe, pour découvrir le véritable cerveau d'une redoutable organisation criminelle se faisant appeler SPECTRE.

Critique
Après le succès planétaire de Skyfall (plus de $1 milliard de recettes) et des critiques élogieuses, les producteurs des James Bond décident de reprendre la même équipe artistique, avec à sa tête, le réalisateur Sam Mendes. L'excitation grandit à l'annonce du casting : Christoph Waltz, Monica Bellucci, Léa Seydoux. Le titre du film lui-même contribuait à l'excitation, à savoir le retour de SPECTRE, l'organisation ennemie numéro 1 de James Bond, avec à sa tête le fameux Ernst Stavro Blofeld. SPECTRE était donc attendu au tournant par les fans et les critiques du monde entier. Le défi est de taille...

...Le résultat final est une demi déception, pour ne pas dire plus... Tout d'abord, le scénario qui s'avère maladroit et forcé, à vouloir trop faire le lien avec les précédents Bond de Daniel Craig. L'obsession de Sam Mendes à vouloir développer et imposer son thème "familial" rend l'histoire quelque peu ridicule et trahit par la même occasion le rapport "historique" entre Bond et le méchant. La deuxième déception concerne deux des trois grosses scènes d'action du film : la course poursuite en voiture à Rome, qui apparait plus comme une publicité pour les courbes des belles voitures qu'une séquence excitante et innovante. Puis, il y a la séquence d'action dans la neige, qui se révèle être un pétard mouillé également. Enfin, le dernier ratage du film, c'est la performance de Christoph Waltz dans le rôle de l'ennemi juré de Bond : Blofeld. L'acteur nous avait habitué à des rôles mémorables dans des films tels que : Inglorious Basterds, Django Unchained. Dans SPECTRE, l'acteur offre une performance oubliable, et campe l'un des méchants les plus fades de l'histoire des James Bond. La faute revient sans aucun doute à la qualité de l'écriture de son personnage et de ses lignes de dialogue.

Mais SPECTRE n'a pas que des défauts, heureusement... Parmi les points positifs, on peut compter sur la séquence d'ouverture. Impressionnante. On aurait aimé que le reste des scènes d'action du film soit de la même qualité. Certaines séquences intimistes, comme celle se passant dans la chambre d'hôtel au Maroc fait parti des réussites. La photographie du film est une splendeur, grâce au chef opérateur Hoyte Van Hoytema (ayant travaillé sur les films tels que Interstellar, Her...). L'autre atout du film, c'est Daniel Craig lui-même, qui est devenu à l'aise dans son rôle de James Bond : suave, macho, sophistiqué, plein de confiance....
On peut également se réjouir du retour d'un vrai "homme de main" au service du grand méchant, dans le personnage de Jinx, incarné par Dave Bautista. Sa confrontation avec Bond nous offre une autre scène d'action remarquable du film, où on voit un Bond impuissant, désespéré, face à cette montagne de muscle. Enfin, le dernier point positif du film est le retour des Bond Girls dans la plus pure tradition bondienne, avec une Bond girl sacrificielle, jouée par Monica Bellucci, et la Bond girl principale, jouée par Léa Seydoux. On peut juste regretter que sa relation avec James Bond, ne soit pas mieux écrite.

Conclusion
De la quadrilogie de James Bond interprété par Daniel Craig, il faut reconnaitre que SPECTRE est le moins réussi. Mais il est malgré tout au dessus de la qualité médiocre des films de son prédécesseur Pierce Brosnan.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Le Blu-ray est encodé en AVC au format 2.40:1 respecté. L'image du film tourné en pellicule au format 35mm et pour quelques séquences en 65mm est retranscrite avec fidélité. Les couleurs, la texture, tout est respecté. La compression est excellente malgré les 2h30 du métrage. Une image top démo.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 7.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

La VO est en DTS HD MASTER AUDIO 7.1, et la VF en DTS 5.1. Tout comme l'image, la piste VO HD offre une excellente écoute au niveau des dialogues, et une immersion totale quand il s'agit des scènes d'action. Les Surrounds et les basses sont constamment sollicités, et ceci dès la séquence d'ouverture du film, qui en fait voir de toutes les couleurs à notre installation Homecinema. Précision, placement des différents effets etc.. tout est au top.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 0 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- SPECTRE : la plus grande séquence d'ouverture de la franchise : la vidéo revient en détails sur la réalisation de la séquence pré-générique du film tourné à Mexico. La séquence a demandé une organisation titanesque avec des milliers de figurants à gérer.

- Blogs vidéos : sur la musique du film, les Bond girls, Sam Mendes, les séquences d'actions. Ce sont des blogs vidéos promotionnels qu'on pouvait voir sur internet avant la sortie du film.

- Galerie photos.

- Bandes-annonces.