Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

L'Equipage

Catégorie Cinéma
Genre Drame
Pays FR
Date de sortie 24/04/2019
Réalisateur Anatole Litvak
Avec Charles Vanel, Mme Anabella, Jean-Pierre Aumont
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Noë Bloch
Scénaristes Joseph Kessel et Anatole Litvak
Compositeur Jean Wiener

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 111 min
Support
   
   

Pendant la Première Guerre mondiale, avant de rejoindre une escadrille sur le front en 1918, Herbillon a une liaison avec Hélène, une femme mariée. Le jeune homme découvre que sa maîtresse n'est autre que l'épouse de Maury, un ami aviateur. Le doute s'installe entre Maury et Herbillon ...

Anatole Litvak est un réalisateur hors du commun, d’abord parce que sa vie se mélange de manière assez surprenante avec l’histoire de l’Europe. Né en 1902 à Kiev en Ukraine, il fuira la révolution Bolchvik en 1919, pour se réfugier en Allemagne, pour ensuite fuir ce pays en 1933 et se réfugier en France, et enfin finir sa fuite de l’oppression à Hollywood en en 1937.De son passage en France, Litvak en tirera une amitié avec un écrivain devenu célèbre dans les manuels scolaires : Joseph Kessel, auteur du fameux « Lion ». Ensemble, ils vont écrire le scénario de « L’Equipage » qu’Anatole Litvak réalisera.

Le film « L’Equipage » surprend dés le départ par un ton sombre et décalé par rapport à ce que la production française de l’époque nous avait habitué à voir. D’abord il y est question d’un adultère peu commun. Un aviateur entretien une liaison avec une femme. Alors q’uil rejoint son escadrille, Jean va rencontrer Maury et les deux hommes vont se lier d’amitié. Alors qu’ils sont sur le front et que Maury ne peut rejoindre son épouse, il demande à Jean de lui porter une missive. C’est alors qu’il arrive devant la porte de son mai qu’il se rencontre que sa maîtresse est la femme de son ami. Il va, alors, se dérober de la femme qu’il aime pour ne pas trahir son ami. Kessel et Litvak parlent de l’honneur, de l’amour et de la guerre. De ce lien qui se noue entre les soldats qui doivent affronter la mort et se soutenir pour ne pas tomber.

Ce qui surprend dans la tonalité du scénario, signé par Litvak et Kessel, c’est ce que Pagnol magnifiera en 1938 dans « La Femme du Boulanger » :  Le Pardon de l’homme trahi. Plutôt que d’avouer qu’il sait, il préférera le mensonge et fermer les yeux sur la liaison que son ami entretenait avec sa femme plutôt que de se laisser aller une colère froide et non contenue. Sans un mot de trop, de même que la mise en scène ne fait pas dans les plans de trop ni dans un rythme trop pesant, Litvak va laisser le mensonge prendre son ampleur lorsqu’il naît par pudeur. Pas de grandes tirades Pagnolesque, mais une « apologie » du mensonge sobre mais efficace qui laisse passer l’honneur avant le drame sentimental. Les regards sont aussi importants que le peu de mots qui sont dit presque susurrés pour mieux toucher encore. Un film puissant et magnifiquement écrit.

En conclusion, « L’équipage » est œuvre majeure d’Anatole Titvak d’abord parce qu’elle est devenue le symbole de l’honneur au combat dans une première guerre mondiale toujours présente dans les esprits et une seconde qui semble vouloir être inévitable. Anatole Litvak construit une œuvre puissante et captivante qui, comme on s’y attendait, vient nous surprendre par un ton sombre et pourtant glamour avec une narration qui nous entraînent à l’inverse de là où nous voudrions aller où les personnages gagnent en profondeur et en noirceur à mesure que le drame se découvre. 


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

La remasterisation en 4K de « L’Equipage » fait des merveilles et donne un nouvel éclat au film. Précise et parfaitement retravaillées, les noirs et blancs sont saisissants et le master est entièrement nettoyé de ses tâches liées à l’âge. Le film apparaît sous un autre jour et semble contemporains. Les contrastes sont soignés et l’ensemble met parfaitement en valeur le travail d’Anatole Litvak et Armand Thirard qui travailla également avec Litvak sur « Mayerling »

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Français DTS HD Master Audio 2.0 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

La piste DTS-HD Master Mono ne masque pas le passage du temps, mais se révèle d’une grande précision et met parfaitement en valeur les dialogues et les effets sonores. Jamais dans l’excès, la piste Audio est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique qui parvient à se faire suffisamment discrète pour être oubliée.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 60 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Actualités Pathé d'Epoque

Bonus 

Pathé soigne toujours ses rééditions notamment en y mettant des intervenants de qualité pour mieux nous expliquer les dessous de ces films importants pour les cinéphiles mais également pour les néophytes qui souhaiteraient s’intéresser à ce cinéma français d’avant-guerre.

« L'Éloge du mensonge : Autour du film « L'Équipage » d'Anatole Litvak » : Entretiens avec Nedjma Moussaoui (maître de conférences en études cinématographiques), Éric Antoine Lebon (maître de conférences en études cinématographiques) et Philippe Roger (auteur de l'ouvrage « Annabella, gardez le sourire »). Le trio reviendra pendant près d’une heure sur tous les secrets et surtout les dessous d’un film, finalement, pas comme les autres.

Et comme sur les précédentes éditions de films de l’époque d’avant ou de pendant la seconde guerre mondiale, des Actualités Pathé d'époque :

- Alerte à un camp d'aviation (1916)
- Joseph Kessel rentre à l'Académie Française (1964)
- Les aviateurs (1915)
- Guynemer, héros de l'aviation (1917)