Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Ma vie avec John F Donovan

Catégorie Cinéma
Titre Original The Death and Life of John F. Donovan
Genre Drame
Pays USA
Date de sortie 04/09/2019
Réalisateur Xavier Dolan
Avec Kit Harrington, Natalie Portman , Jacob Tremblay, Susan Sarandon, Kathy Bates, Ben Schnetzer, Chris Zylka, Thandie Newton, Michael Gambon
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Xavier Dolan, Nancy Grant et Lyse Lafontaine
Scénaristes Xavier Dolan et Jacob Tierney
Compositeur Gabriel Yared

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 123 min
Support
   
   

Dix ans après la mort d’une vedette de la télévision américaine, un jeune acteur se remémore la correspondance jadis entretenue avec cet homme, de même que l’impact que ces lettres ont eu sur leurs vies respectives.

Le sujet du film « Ma Vie avec John F. Donovan » est né en 2011, alors que son réalisateur Xavier Dolan, petit génie du cinématographe, venait de mettre son film « Tom à la ferme » en pause. Profitant de cet arrêt momentané, il est allé voir son ami Jacob Tierney, réalisateur et scénariste Canadien qui officiât sur des productions locales, telles que « The Trotsky » ou encore « Good Neighbors », et commença à lui parler de l’envie de faire un film sur la notoriété et l’identité.

Une expérience double qui va mener le réalisateur à co-écrire pour la première fois l’un de ses scénarios et réaliser en langue anglaise, un film estampillé américain. Une expérience qui se révélera douloureuse, Xavier Dolan repoussant la date de sortie de son film, créant un personnage interprété par Jessica Chastain, qui sera finalement coupé au montage. Puisant dans sa propre existence (Le réalisateur avait écrit lorsqu’il était enfant une lettre à Leonardo Di Caprio, qui resta sans réponse), le réalisateur signe pourtant une œuvre audacieuse, dans laquelle il pose ses thèmes récurrents : le rapport avec la mère, la sexualité, l’identité, le conflit intérieur. Le réalisateur n’a eut de cesse de faire évoluer son scénario jusqu’à la dernière minute et en a tiré une œuvre puissante et sensible en même temps qui ne peut laisser indifférent.

Tout en distillant, au long de son film, un amour inconditionnel pour l’art dont il est passé prodige, Xavier Dolan signe une œuvre douloureuse mais soignée, dans laquelle il fait preuve d’une maitrise évidente de la narration et du rythme. Toujours soignée sa mise en scène est minutieuse, presque digne d’un orfèvre. Le réalisateur sait ce qu’il veut et soigne sa lumière et chaque détail qui construise son intrigue. Si « Ma Vie avec John F. Donovan » n’a pas fait l’unanimité à Cannes (Presqu’un signe de qualité), elle n’en demeure pas moins la plus audacieuse et peut-être même l’une des plus abouties, tant elle plonge avec intelligence dans un thème difficile et personnel en même temps.

Et pour incarner son héros, Xavier Dolan, avait d’abord pensé à Nicholas Hoult (X-Men Dark Phoenix), mais ce dernier annula sa participation peu avant le début du tournage, c’est alors que le réalisateur se tourna vers la star montante du moment : Kit Harrington (Game Of Thrones). L’acteur impose son jeu empreint de mélancolie et de douleur. Parfait dans ce rôle d’acteur torturé entre sa nature et l’image qu’il s’oblige à donner. Mais la véritable sensation de ce film est sans conteste le jeune Jacob Tremblay qui, malgré son jeune âge a déjà un CV bien rempli puisqu’il fut dans « Prédator » (2008) ou encore la série Revival de Jordan Peele : « Twilight Zone ». Le jeune garçon sera également à l’affiche de films très attendus comme « Doctor Sleep », remake de « Shining » par Mike Flanagan (Ouija Les origines), « Good Boys » de Gene Stupnitsky (Bad Teacher) et fera la voix de Polochon dans la version live de « La petite sirène » de Rob Marshall (Nine). Le jeune garçon est saisissant de sensibilité, impose un jeu d’une audace et d’une maturité remarquable qui force l’admiration.  

En conclusion, « Ma vie avec John F. Donovan » est un film touchant et audacieux signé Xavier Dolan, qui puisa dans sa propre expérience pour s’interroger sur la notoriété autant que sur l’identité. Le réalisateur signe une nouvelle fois une mise en scène précise, minutieuse et sait prendre des risques pour apporter à son film une sensibilité et une force remarquable.


Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Simple dans sa narration mais pas dans sa photographie. Les couleurs mêmes austères sont magnifiques et les contrastes sont parfaitement dosés pour lui donner une profondeur tout en douceur et en puissance. L’ensemble répond à une intrigue qui pousse le spectateur à sa propre réflexion et l’ensemble bénéficie d’une mise en lumière toute en nuances. 

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Le film est disponible en DTS-HD Master Audio 5.1. Un choix évident qui permet de réellement plonger dans le jeu des acteurs et de mieux se laisser imprégner par le film et par ses réflexions. Du coup on se laisse aller et petit à petit on se laisse emporter par l’histoire de ces personnages entre douleurs, passions, abnégation et mémoire.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 30 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Côté Bonus, un making of qui revient sur les origines du film mais également sur le travail de Xavier Dolan et cette façon si particulière de diriger un film. En effet si le réalisateur retravaille en permanence son scénario pour faire évoluer l’histoire, il sait parfaitement ce qu’il veut et donne sa vision sur tous les aspects de la construction d’un film : Décor, Lumière etc…