Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #14 : JOU...
  JEU LITTLE TOWN
  JEU THE CREW
  DISPARITION DU RÉALISATEUR ...
  DISPARITION DE IAN HOLM
  "IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'E...
  PREMIERS AMPLIFICATEURS AV ...
  UNE BELLE EQUIPE DE MOHAMED...

Disparition de Terry Jones

Le monde de l’humour anglais est en deuil. Des millions de fans à travers le monde également, car le groupe d'humoristes le plus connu au monde vient de perdre un deuxième membre. Après Graham Chapman, décédé d’un cancer de la gorge en 1989, et dont l’enterrement fut marqué par l’une des plus fameuses blagues de ses coéquipiers, au sujet de ses habituels retards : « Ne rigolez pas, il risque d’arriver dans 25 Minutes ! ». Une manière de se moquer de tout y compris de la mort (au point de titrer leur dernier spectacle en 2014 : « One Down Five to go » (Un à terre et 5 sur le départ), même si elle finit toujours par se rappeler à eux. 

C’est donc Terry Jones qui vient de tirer sa révérence et de nous laisser orphelin d’un talent de metteur en scène et de pourfendeur de la bienséance, pour que le groupe conserve sa liberté de ton si particulière.

Terry Jones fut, pour le grand public, le metteur en scène aux côtés de Terry Gillian des films des Monty Python : « Sacré Graal » (1975), « La Vie de Brian » (1979) et « Le sens de la vie » qu’il réalisa seul en 1983. Polymorphe, comme ses camarades, Terry Jones pouvait très bien apparaître en Mr Creosote, ou encore en mère de la famille catholique dans « Le Sens de la vie ». L’acteur et réalisateur se plaisait à se métamorphoser et à se plier aux délires du groupe et des idées portées par Eric Idle.

Diplômé d’Oxford, Spécialiste de la poésie Médiévale et particulièrement de Geoffrey Chaucer, Terry Jones, ce fut surtout celui qui fonda avec Michael Palin, Eric Idle, Terry Gillian, John Cleese et Graham Chapman, les Monty Pythons et défendit l’identité du groupe lorsque ce dernier fut attaqué par les ligues catholiques alors qu’ils préparaient un film sur la vie de Jesus, c’est également lui qui donnait l’impulsion de départ afin que le groupe se mette au travail, laissant ensuite à Idle, le soin de donner une ligne d’idées à suivre. Même chose, il venait en contre balance de Terry Gillian dont les idées pouvaient, parfois, être trop « cartoonesques ».

Enfin Terry Jones était le diplomate du groupe, il permettait à l’ensemble de la formation de rester soudé et avait pour mission de gérer les égos, toujours dans l’intérêt des Monty Python, et pour le plus grand plaisir du public. Discret, il laissait Eric Idle représenter le groupe, et préférait une partie de l’ombre.

Souffrant d’une forme rare de démence, Terry Jones, vient de nous quitter, il avait 77 Ans.