Dernières Actus
  SOUL DE PIXAR DISPONIBLE PO...
  UNIVERSAL ET MGM REPORTENT ...
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...
  DISNEY ANNONCE LE LANCEMENT...
  MYLÈNE FARMER : L’ULTIME CR...

Une Belle Equipe de Mohamed Hamidi


Après une bagarre, toute l'équipe de foot de Clourrières est suspendue jusqu'à la fin de la saison. Afin de sauver ce petit club du Nord qui risque de disparaître, le coach décide de former une équipe composée exclusivement de femmes pour finir le championnat. Cette situation va complètement bouleverser le quotidien des familles et changer les codes bien établis de la petite communauté...


Nous pouvons le voir dans sa filmographie, Mohamed Hamidi aime les destinés épiques, celles remarquables, presque incroyables mais très souvent drôles et tendres. Il y a dans son cinéma, une envie de mettre en lumière des personnages, des situations et pourquoi pas des parcours initiatiques. C’était déjà le cas dans « Né quelques part » en 2013, dans lequel le personnage principal allait devoir partir en Algérie sauver la maison de son père, et découvrir un pays qu’il ne connaissait pas et ainsi plonger au cœur de ses racines. Dans « La Vache » en 2016, le réalisateur suivait le parcours, semé de rencontres, de Fatah, un petit paysan Algérien qui décide de partir présenter sa vache au salon de l’agriculture.


Avec « Une Belle équipe », le réalisateur nous emmène cette fois-ci dans une petite commune du Nord de la France, dont l’équipe de Football est suspendue de match et se retrouve en situation financière assez périlleuse. Du coup, pour sauver leur club de la faillite, ce sont les femmes qui vont relever le défi. Côté scénario, le film est assez bien ficelé et s’amuse à enfiler les clichés pour mieux nous plonger dans le machisme latent d’un sport qui ne parvient pas à se séparer de ses vieux démons. Et c’est peut-être le plus grand reproche que l’on puisse faire à ce scénario que d’accumuler les clichés, un peu dans tous les sens, si bien que le discours de base visant à essayer de briser cette mentalité clivante finit par se perdre un peu durant le film.


Côté mise en scène, il n’y a pas de grandes surprises, tant la mise en scène est souple sans pourtant perdre en énergie. Mohamed Hamidi signe un montage efficace, sa réalisation est classique mais parvient à se faire fluide et dynamique particulièrement dans les scènes de match. Pour donner corps à son message, il peut se reposer sur les compositions impeccables de sa distribution :  Kad Merad (Les Choristes) qui adopte toujours un jeu empreinté de tendresse, Alban Ivanov (Le Grand Bain) que l’on voit décidément partout. Et puis surtout les filles, à commencer par Céline Sallette (Nos Années Folles) qui apporte une touche de force et de détermination dans sa composition, à l’instar de Sabrina Ouazani (Taxi 5) qui, même si l’on peut lui reprocher d’être un rôle un peu trop cliché, justement, vient cimenter l’équipe par une composition juste et pertinente.


En conclusion, « Une Belle équipe » est une comédie de Mohamed Hamidi qui apporte une réflexion, évidente, nécessaire et pourtant drôle sur la place des femmes dans le foot. Le film se perd parfois dans une surenchère de clichés, ais au final nous passons un excellent moment.