Dernières Actus
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...
  DISNEY ANNONCE LE LANCEMENT...
  MYLÈNE FARMER : L’ULTIME CR...
  MYLÈNE FARMER : L’ULTIME C...
  DENON FÊTE SES 110 ANS AVEC...
  DIRECTOR SUITE 365 ET POWER...
  ROGER CAREL, L'ACTEUR AUX 1...

Test ampli Marantz NR1200 : le multimédia à l’esprit Hi-Fi


Le NR1200 est un intégré stéréo qui s’émancipe totalement dans le multimédia et permet de faire le pont entre plaisirs musicaux traditionnels et plaisirs connectés. J’ai eu le plaisir de l’expérimenter quelques semaines.

Par Bruno Orrù

Habituellement un ampli stéréo va charmer l’audiophile, celui qui aime écouter de la musique. Les possibilités de connexion sont généralement analogiques et numériques stéréo, c’est-à-dire en optique ou coaxiale. Le NR1200 fait partie d’une nouvelle race d’appareil qui propose des fonctionnalités et des services très proche d’ampli home-cinéma, voir à l’identique. D’ailleurs vous remarquerez que son esthétique – et notamment sa hauteur limitée – justifie son appartenance à la gamme NR home-cinéma déjà existante.

Pour autant, il ne s’agit pas d’un ampli home-cinéma que l’on aurait dépouillé des canaux centre et arrière. C’est plutôt un ampli Hi-Fi auquel on a ajouté des fonctions multimédia et une connectique HDMI. Ce n’est pas la même philosophie, soulignant que les attentions sont d’abord sur le qualitatif audiophile, avant d’y ajouter le reste.



Esprit Hi-Fi
Du coup, le constructeur propose une machine construite de la même façon que tout autre ampli stéréo sérieux : totale séparation des amplis droite et gauche et sélection de composants à même de produire le caractère et le détail attendu par une paire d’oreilles exigeante. Si vous êtes soucieux de la présence de toutes ces puces qui permettent de recevoir ou envoyer des signaux audio-vidéo, sachez que Marantz a tout fait – mécaniquement et en filtrages actifs – pour qu’aucune pollution n’affecte la musicalité et la qualité d’écoute stéréo. Ce sera d’ailleurs confirmé lors des écoutes.

La présence de 4 borniers à l’arrière souligne uniquement la capacité de faire de la bi-amplification ou de pouvoir sélectionner un jeu d’enceinte différent selon la nature des écoutes.



Vous remarquez la présence d’une double sortie pour caisson de grave (double mono) permettant de faire du 2.1, ce que le monde Hi-Fi appelle du triphonique. C’est idéal si vos enceintes ne permettent pas une reproduction correcte du bas du spectre et l’occasion de donner plus d’impact aux bandes son des films.

Marantz ne propose pas de calibration, considérant que l’hifiste préfère rester pur lors des écoutes musicales ; je pense néanmoins que la bascule possible en 2.1 peut donner du sens à une égalisation, notamment pour une meilleure gestion des fréquences basses.

L’esprit Hi-Fi s’étend également avec les technologiques d’aujourd’hui et le NR1200 est Bluetooth bidirectionnel, permettant de se connecter à un casque sans fil Bluetooth.

Saut dans le multimédia
Le NR1200 vante l’opportunité de brancher en HDMI un téléviseur et tout autre source moderne de type lecteur Blu-ray, box, décodeur satellite, console de jeu (sans latence via le protocole ALL – Auto Low Latency) ou encore des accessoires comme Apple TV, Google Chromecast ou Amazon FireStick TV qui permettent d’accéder à des contenus en ligne (audio et/ou vidéo) de nombreux fournisseurs. La restitution sera stéréo mais de fait NR1200 joue parfaitement un rôle bien connu en home-cinéma de concentrateur de sources audio-vidéo ; bien sur sans aucune contrainte de compatibilité, les ports HDMI étant tout comme les amplis home-cinéma capable de faire transiter des signaux jusqu’au 4K, y compris si ceux-ci sont HDR / Dolby Vision. Attention toutefois, sur le plan audio le NR1200 – et c’est cohérent – n’accepte pas de signaux Dolby ou DTS, il faut donc configurer les sources numériques pour une sortie stéréo PCM.

Sa comptabilité multimédia lui permet également de recevoir des flux audio sans fil, notamment via le protocole HEOS, le réseau audio sans fil maison, il est capable d’envoyer à des enceintes sans fil l’un des signaux audio qu’il reçoit par ailleurs. Au-delà du balayage d’une disque dur ou d’une clef via le port USB, le NR1200 est également capable de se connecter à un réseau, pour y lire des fichiers audio SD/HD et bien entendu d’accéder à un catalogue de radios internet. Tiens d’ailleurs, il est également compatible DAB+, vous permettant d’écouter des radios dans des conditions de haute qualité, ce qui tranche avec le débit étranglé des versions internet.

Terminons ce tour de piste en mentionnant que le NR1200 peut se piloter via l’appli HEOS qui permet également de gérer des enceintes actives éparpillées dans l’appartement ou la maison et, pour quelques fonctions de base, peut écouter des commandes vocales, soit par Siri, Google Home ou Amazon Alexa.

L’amour de la musique, mais pas que…
J’ai débuté les écoutes avec un lecteur Blu-ray et l’album Love over Gold de Dire Straits dans sa version SACD stéréo. Les premières notes de Private Investigations sortent du silence sans aucun bruit de fond, le NR1200 s’affirmant bien dans un rôle de haut respect des signaux audio qu’on lui présente. Alors que la voix de Mark Knofler reste posée, bien centrée et en bonne hauteur, sa guitare électrique hausse le ton sans pour autant monter en agressivité, bien au contraire on ressent parfaitement le filé des solos alors que la dynamique s’élargit.

J’ai ensuite balayé mon disque dur à la recherche de l’enregistrement HD du Réveil de la force. La partition magique de John Williams éclate dans une stéréo ample, l’orchestre symphonique étant restitué avec vigueur et largeur.

J’ai enchainé avec l’écoute du dernier Coldplay Everyday life via Spotify. Le NR1200 s’avère attentionné sur les flux streamés, même si d’évidence ce type de liaison ne permet pas une très haute qualité, sans doute la cause de la légère perte de gain que j’ai constaté.

Alicia Keys et ses Elements of freedom m’ont permis de comparer une écoute pure stéréo et en 2.1 ; il faut savoir que la fréquence de coupure doit être définie en considérant que cela influence grandement la force de l’appui dans les graves. Selon vos préférences, et selon que le morceau soit originellement chargé en graves, vous pouvez ainsi moduler le rendu. Le NR1200 a prouvé qu’en basculant en 2.1 la voix d’Alicia reste douce et savoureuse, sans changement notable donc face à une écoute pure stéréo, le rendu général étant également non affecté en termes de spatialisation, ce qui est souvent le cas en home-cinéma quant on applique le mode stéréo 2.1. D’évidence de par la nature des graves qui ne peuvent être produit par les enceintes, l’écoute est plus percutante.

Enfin, j’ai activé la liaison HDMI ARC, ne serait-ce que pour vérifier qu’il était possible de s’affranchir de la télécommande de l’ampli pour ajuster le volume. Le NR1200 sait alors retranscrire avec une belle dynamique et spontanéité les moments virils, comme par exemple les séquences d’échanges de tirs et autres explosions de la série Jack Ryan. Dans des moments plus doux et plus musicaux d’une série comme Carnival row le NR1200 met en avant sa capacité à bien détacher les différentes strates d’informations entre voix, effets sonores et accompagnements musicaux ; un point essentiel quand la restitution est en stéréo. J’ai terminé cette expérience avec ce NR1200 en jouant à Fortnite ; passant du maigrelet HP du téléviseur à une stéréo énergique et détaillant beaucoup mieux les bruitages, l’expérience de jeu n’avait rien à voir et l’immersion améliorée.

En conclusion
L’ampli stéréo NR1200 peut remplacer votre vieil ampli stéréo de par sa musicalité affirmée. Il vous apporte la dimension numérique et multimédia d’aujourd’hui et optimiser au mieux les sources audio traditionnelles ou connectées. Le relief sonore de films ou série sera sublimé, même confiné en stéréo.

 

Ce que j’apprécie

La gestion HDMI ARC, l’écoute stéréo de haute tenue, le potentiel multimédia

Ce qui est dommage

Une certaine perte de gain sur le streaming sans fil, l’absence d’égalisation

 

 

Connectique
- 5 entrées/1 sortie HDMI 2.0a (HDCP 2.3, CEC, ARC)
- 4 entrées audio stéréo sur CINCH (dont 1 PHONO)
- 1 entrée numérique optique
- 1 entrée numérique coaxiale
- 1 sortie casque en façade
- 1 port USB frontal (USB FAT 16/32)
- 1 port Ethernet
  
Dimensions (L x H x P) : 44 x 10,5 x 37,8 cm
Consommation max. : 210 W
Poids : 7,9 kg

Plus d’information : https://www.marantz.com/fr-fr/shop/amplifier/nr1200