Test Jeu de Société : Enigma

Verdict:Bon

par: Emmanuel Galais


Un jeu de déduction familial dans la lignée du pendu et du Mastermind, où il faut trouver un mot caché à partir des segments qui composent ses lettres.


Effectivement, « Enigma » ne cache pas ses ambitions et encore moins ses inspirations. Directement inspiré du célèbre jeu d’école : Le Pendu et du non moins célèbre jeu Mastermind, dans lequel les joueurs devaient refaire une combinaison à l’identique de celle créée par son auteur, « Enigma » est un jeu dans lequel l’un des joueurs va devoir écrire un mot dans une case spécialement prévue pour cela, et cachée par un paravent. Une fois le mot écrit, le « Codeur » (C’est comme cela que s’appelle celui qui écrit le mot) va devoir mettre cette petite case dans son emplacement et retirer le paravent pour ensuite donner des morceaux de lettres de différentes couleurs, afin que les autres joueurs devinent le mot. Celui qui aura décrypté le mot le plus rapidement gagnera 5 points. 


Nous l’aurons très vite compris, « Enigma » est un jeu assez simple qui s’amuse à mixer deux grands hits du jeu de société et à en faire un jeu qui soit ludique et en même temps assez addictif, pour peu que l’on se laisse aller à cette mécanique du jeu de construction de lettre. Et ce n’est pas si difficile de se laisser entrainer dans cet univers créé par des auteurs assez reconnus dans ce domaine : Bill Eberle (Dune), Jack Kiitredge (Hoax), Greg et Peter Olotka (Cosmic Encounter). Car un soin tout particulier a été apporté à l’élaboration du jeu. D’abord la boite qui sert de piste de jeu, avec un système de paravent qui vient s’emboiter de manière à empêcher les autres joueurs de voir le mot inscrit, mais qui va également servir de piste pour ceux qui auront à deviner les lettres puis le mot. Le socle pour écrire ce dernier que l’on retourne afin qu’il intègre un emplacement prévu également dans la boite, où d’autres emplacement sont prévus pour les parties de lettres, ainsi que les jetons de marquages.


Et puis bien sûr il y a le jeu en lui-même, la règle qui reste assez simple à assimiler et une possibilité de jeux frôlant l’infini. Car la limite reste le moment où les joueurs veulent passer à autre chose. De la même manière que les jeux dont il est inspiré, « Enigma » s’adresse avant tout à un public familial, à partir de 10 ans et pour des parties de 2 à 4 joueurs, avec une constante tout de même, celle de ne pas complexifier l’ensemble. Et c’est peut-être là, que les amateurs de jeux plus experts pourraient venir reprocher à « Enigma » d’être faible, car effectivement, le jeu ne cherche pas à compliquer sa règle et ne donne pas de modes alternatifs qui viendraient pimenter l’ensemble. Mais en même temps, pourrions-nous répondre : Ce n’est pas le but recherché ! « Enigma » présente son propre niveau de difficulté et cela ne l’empêche pas d’offrir un vrai plaisir de jeu, et une véritable occasion de se retrouver en famille ou entre amis autour d’un jeu de société ludique et amusant.


En conclusion, « Enigma » est un jeu inspiré du Pendu et de « Mastermind » dont le packaging a été particulièrement bien soigné et bien pensé. Ce jeu de construction de lettres est destiné à un public familial, et parvient, par le biais d’une prise en main assez rapide et une règle du jeu simple, à embarquer les joueurs dans des parties allant de 20 à 40 minutes.