Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Twixt

Catégorie Cinéma
Titre Original Twixt
Genre Fantastique
Pays Etats-Unis
Date de sortie 12/12/2012
Réalisateur Francis Ford Coppola
Avec Val Kilmer, Bruce Dern, Elle Fanning, Ben Chaplin
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Francis Ford Coppola
Scénaristes Francis Ford Coppola
Compositeur Dan Deacon, Osvaldo Golijov

Critique de Julien Sabatier
Editeur Fox pathé europa
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 88 min
Support
   
   

L’histoire :

Ecrivain de seconde zone, Hall Baltimore atterrit dans un étrange patelin et y voit matière à un prochain roman.

Critique subjective :

A plus de soixante-dix ans, Francis Ford Coppola reste un personnage fascinant. L’homme a beau avoir été l’un des fers de lance du Nouvel Hollywood et inscrit plusieurs chefs-d’œuvre dans l’histoire du cinéma, ce n’est pas pour autant qu’il se repose sur ses lauriers et coule une paisible retraite dans ses vignobles. Non, les années n’ont pas émoussé sa passion pour le septième art. Loin de là. L’envie de faire du cinéma est restée présente, intacte. Ainsi, le vieux lion continue-t-il à tourner, au risque de voir ses dernières œuvres systématiquement jugées à l’aune de ses plus hauts faits d’armes. Une malédiction commune aux réalisateurs ayant, jadis, brillé de façon extraordinaire.

Avec son dernier long-métrage, Twixt, Coppola signe une œuvre personnelle à plus d’un titre. Né d’un rêve du réalisateur, le film est avant tout un retour vers le passé, voire même une cure de jouvence (l’ancien logo d’American Zoetrope donne le ton). En effet, le réalisateur renoue ici avec ses débuts chez Corman, retrouvant un projet au caractère modeste (tournage bref, budget limité, équipe réduite). Il revisite également un genre qu’il affectionne : le récit gothique (Dementia 13, Dracula). Possédant une forte dimension autobiographique, le métrage a aussi valeur de catharsis pour son auteur, Twixt lui permettant d’exorciser à l’écran un évènement tragique de sa vie (la mort de son fils Gio).

Au moment de sa sortie en salles, Twixt avait divisé. Mitigée, cette réception se comprend aisément à la vision du métrage. Le script nébuleux instaurant une frontière ténue entre rêve et réalité (twixt signifie « entre »), la progression narrative cahoteuse et les visuels numériques archi tranchés (cf. le rendu très particulier des scènes de nuit) apparaissent comme autant d’éléments qui peuvent dérouter. Certains en ont profité pour crier au navet kitsch. Rude. Si l’on concèdera le caractère maladroit de certaines scènes (la chevauché nocturne à moto), impossible de ne pas trouver d’indéniables qualités au film. On saluera ainsi une ambiance bizarre et envoûtante, une esthétique gothico-onirique intéressante, quelques belles fulgurances (la présentation de la bourgade, la formidable séquence d’écriture), des thématiques passionnantes (la création, le deuil) et un Val Kilmer habité. Le film jouit aussi d’une liberté qui fait plaisir à voir. On sent que Coppola, conscient qu’il n’a plus rien à prouver, mène son projet comme il l’entend et se fout royalement du qu’en dira-t-on. Une démarche tout à son honneur.

Verdict :

Sans être un chef-d’œuvre (mais qui en attendait un ?), Twixt s’impose comme une petite œuvre fantastique à la fois classique et fraîche.



Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma 2.35:1
   
   

Une restitution irréprochable. Tourné en numérique, le film explose en format Blu-Ray. Avec une définition optimale, une parfaite gestion colorimétrique et un encodage qui reste invisible même dans des scènes nocturnes brumeuses (le test ultime), ce master HD nous permet de découvrir le métrage dans les meilleures conditions.


Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 5.1 Non Non Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD Master Audio 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Des pistes très efficaces. Sans être un « film pour ampli », Twixt bénéficie néanmoins de pistes 5.1 DTS HD Master Audio du plus bel effet. En VO et en VF, le son s’avère cristallin, énergique et parfaitement réparti sur les différents canaux. Du bon travail.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 59 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

- Making of (41 minutes) : Signé par la petite-fille de Coppola (Gia), ce documentaire de tournage se montre nettement plus intéressant que la moyenne. On y découvre la genèse du film (ce qui permet de constater à quel point le métrage est extrêmement fidèle au fameux rêve que fit Coppola), les problèmes rencontrés lors du tournage, la méthode de travail du réalisateur et l’importance de bien nourrir son équipe.

- Avant-première Paris mars 2012 (16 minutes) : Coppola explique sa démarche aux spectateurs et journalistes présents. Un bonus moins intéressant que le précédent.

- Bande annonce (2 minutes).