Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Grand Hôtel

Catégorie Cinéma
Genre Drame
Pays USA
Date de sortie 10/05/2013
Réalisateur Edmund Goulding
Avec Greta Garbo, John Barrymore, Joan Crawford, Wallace Beery, Lionel Barrymore
Format Blu-Ray
Boitier Amaray avec fourreau cartonné
Producteurs Irving Thalberg
Scénaristes Edmund Goulding et Irving Thalberg
Compositeur Divers

Critique de Emmanuel Galais
Editeur Warner
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 112 min
Support
   
   

Plusieurs personnages plus ou moins en rupture avec leur monde se retrouvent par hasard au Grand Hôtel de Berlin. Parmi eux, la ballerine Grusinskaya qui soupire encore après ses succès passes et le baron Felix von Gaigern que l'adversité a transforme en voleur. La ballerine s'éprend du voleur.

En 1932, Greta Garbo n’est plus une star parmi tant d’autres, elle est LA star absolue, l’incarnation même du cinéma, aussi discrète que mystérieuse, source de tous les fantasmes et de toutes les rumeurs. Il ne lui manque qu’un rôle à sa mesure pour ancrer définitivement sa légende dans le firmament de ce septième art. Ce sera « Grand Hôtel », un film situé dans le Berlin des années 30, alors très prisé par tous les originaux de la planète, point central de la culture, de l’art sous toutes ses formes, la ville est devenue une sorte de symbole de l’underground bourgeois. Ce « Grand Hôtel » est l’occasion pour le réalisateur et son producteur de mélanger des personnalités différentes, riches ou non, mais blessées dans leurs existences. Il y a l’impitoyable business man, le malade en phase terminale, le médecin blessé lors de la première guerre mondiale, l’intrigante sténographe et la ballerine star désabusée. Tout ce petit monde se croise, s’entrechoque parfois, compare ses failles et finit par y trouver l’amour.

Greta Garbo est magnétique dans le plus noble sens du terme. Un magnétisme qui la fera entrer dans la légende avec cette réplique culte : « I want to be alone ! (Je veux être seule)».Une phrase qui raisonne étrangement comme un résumé de sa vie et des fantasmes que celle-ci fit naitre. La star cultivait un sens de la discrétion allant jusqu’à l’obsession. Dans le film d’Edmund Goulding, elle apparait dans toute sa fragilité, et son rayonnement opère dès les premières apparitions. « La divine » joue de sa propre personne pour faire naître cette ballerine, si seul qui ne veut finalement qu’un peu d’amour.

La mise en scène de Goulding sert d’ailleurs à merveille cette distribution de luxe qu’il s’est offert, et laisse les émotions se porter d’elles-mêmes, à commencer par l’amitié qui se tissa entre Garbo et son partenaire John Barrymore. Les deux acteurs sont complémentaires à l’écran et cela se voit, car les deux ne se marchent pas dessus et l’actrice ne cherche par à avoir l’ascendant sur l’acteur qui se laisse lui-même porter par le jeu de la comédienne.

En conclusion, « Grand Hôtel » est un film magistrale qui laisse les sentiments humains s’échapper d’un univers fermer et pourtant si ouvert au passage. Le réalisateur a réunit une distribution alléchante qui reste à la hauteur de l’entreprise, à commencer par Greta Garbo qui entre définitivement dans la légende, par une composition théâtrale particulièrement bien inspirée.

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 1.85:1
   
   

Malgré un travail de remasterisation qui permet au film de retrouver une nouvelle jeunesse, certaines tâches n’ont pu être enlevées. L’ensemble brille tout de même par une grande qualité qui permet au spectateur de redécouvrir ce chef-d’œuvre d’Elmund Goulding. Et malgré quelques flous, les contrastes donnent finalement suffisamment de profondeur à l’ensemble pour donner une nouvelle jeunesse.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 2.0 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Français Dolby Digital 1.0 Oui Oui Oui Bonne Bonne Bonne
Allemand Sous-Titrage Oui Oui Oui      
Espagnol Sous-Titrage Oui Oui Oui      
Italien Sous-Titrage Oui Oui Oui      

Comme il semble en être l’habitude maintenant, la VO bénéficie d’une piste HD Master Audio 1.0  plutôt bien retravaillée. La bande sonore à été nettoyée au maximum, la musique d’accompagnement ne se fait pas trop envahissante, et malgré des voix un peu trop chuintante parfois, le film se visionne avec beaucoup de plaisir. On regrette simplement que les autres pistes ne bénéficient que d'un Dolby Digital 1.0, beaucoup moins précis.


Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

Un reportage passionnant, même si un peur court qui revient sur les dessous de ce film, à commencer par l’idée d’origine d’Irving Thalberg qui souhaitait faire un gros coup en réunissant toutes les stars du moment dans un seul film. Une belle réussite au final qui n’évitera pas le choc des stars féminines Greta Garbo et Joan Crawford, qui devinrent tout de même ami dans la vie.

Puis l’avant première du film à New-York, toujours un évènement pour cette époque, avec les stars du moment qui défilent sur le tapis rouge.

On continue avec un court-métrage parodique et musicale du film.

Puis les bandes annonces du film et de son remake.