Donnez votre avis!
Images du film
Images des bonus

Jason Bourne

Catégorie Cinéma
Genre Espionnage
Pays USA
Date de sortie 10/12/2016
Réalisateur Paul Greengrass
Avec Matt Damon, Tommy Lee Jones, Alicia Vikander, Vincent Cassel, Julia Stiles
Format Blu-Ray
Boitier Amaray
Producteurs Matt Damon
Scénaristes Paul Greengrass, Vhristopher Rouse
Compositeur John Powell, David Buckley
Critique cinéma Jason Bourne

Critique de Simon Volant
Editeur Universal
Edition Standard
Label  
Zone / Région 2
Durée Film 123 min
Support
   
   

Synopsis officiel plus complet que ce l'on retient du film

Jason Bourne est arraché de sa retraite par l'activation d'un nouveau programme développé par une infrastructure globale en réseau, aussi rapide que flexible, beaucoup plus sophistiqué et pervers que tout ce que Jason avait pu affronter jusqu'à présent... et qui dépasse les prérogatives d'un simple gouvernement. Le but ultime de cette structure ramifiée est d'instrumentaliser la terreur, grâce à internet afin de fomenter des insurrections. Tandis que l'agence reste persuadée qu'à condition qu'ils lui donnent ce qu'il veut, Bourne reviendra pour être reconditionné. L'arme la plus redoutable qu'ils aient jamais créée, reste la seule à saisir ce qui persiste à leur échapper : même endommagés, les bons soldats continuent à défendre la veuve et l'opprimé des griffes d'un pouvoir abusif... surtout quand il est hors de contrôle.

Critique

Après la trilogie suivie de "Jason Bourne ; L'héritage" sans Matt Damon (et donc sans Jason Bourne, un comble), voici le retour du héros amnésique qui a tant fait penser à XIII. Produit directement par Matt Damon et sombrement appelé "Jason Bourne".

Cette fois, notre héros, qui récupère quelques brides de son passé, doit à nouveau combattre les électrons libres, mais surarmés des forces gouvernementales pour ... bah juste survivre, en fait. Le scénario respecte les impératifs du genre soit environ 2 heures d'action non-stop avec des combats et des courses-poursuites. Il manque juste une scène intime, mais, heureusement, le Matt Damon est régulièrement torse nu pour ceux et celles qui aiment.

Franchement, les scènes d'actions tirent en longueur (un peu comme dans le dernier James Bond, "Spectre") ce qui est le signe d'un scénario tenant sur un timbre-poste. On meuble comme on peut. Il faut dire que si Jason Bourne traverse des pays "instables" où tout est permis (Moyen-Orient, Grèce, Allemagne, Angleterre, Las Vegas, etc.). Les méchants de la CIA restent une bonne partie du temps dans leur QG aux États-Unis. Heureusement, ils peuvent prendre le contrôle de n'importe quel équipement et doivent même vivre dans un autre espace-temps, car le décalage horaire n'existe tout simplement pas dans ce film. Grâce à toutes ces invraisemblances, le film offre à ses dépens quelques moments de franches rigolades. Les informaticiens et les spécialistes de la sécurité informatique exulteront et se rouleront par terre tant le film aligne les phrases qui ne veulent absolument rien dire et les exploits (informatiques) totalement impossibles tels qu'effacer un disque dur depuis un banal téléphone posé sur la table ou voir le visage d'une personne filmée de dos, etc. "Jason Bourne" c'est "Les Experts" plus "Homeland" élévés à la puissance 10 !

Grâce à cette édition Blu Ray, nous avons le meilleur moyen de voir les scènes d'action ! C'est effectivement dans la section Bonus que vous verrez comment ces scènes ont été tournées. Le film n'offre que des brides d'images filmées et montées en mode crise d'épilepsie. Le film est tout simplement usant, fatigant, frustrant et énervant à voir ! Ajoutons à cela une bande-son "bruyante" d'un bout à l'autre et l'on obtient un film qui en met plein la vue, les oreilles, mais qui finalement abrutit totalement son public

Niveau direction d'acteurs, il n'y a pas trop de soucis avec Matt Damon. On pourra, de nouveau, compter le nombre de lignes de dialogues allouées à Vincent Cassel (2 mains suffisent) qui campe l'un des méchants les moins développés du cinéma d'action. On pourra enfin rappeler à Tommy Lee Jones que dans un film il faut un minimum jouer son rôle !

Verdict
Avoir un budget ne fait pas tout, "Jason Bourne" est un ratage total grâce à son scénario inexistant, à ses personnages sous-développés, à ses scènes d'actions filmées en mode épileptique (environ 30-40 plans à la minute !).

Définition
Couleurs
Compression
   
Format Vidéo HD 1080p
Format Cinéma 2.40:1
   
   

Rien à dire, si on fait une pause, l'image est belle, superbement bien définie avec des noirs profonds et un colorimétrie au top que ce soit dans les scènes sombres que dans les scènes claires.

Langues  
Format  
Bonus  
Commentaires  
Spatialisation  
Dynamique  
Effets surround  
   
   
   
   
 
Langues Type Format Sous Titres Film Sous Titres Bonus Sous Tit. Comment. Spatial. Dynamiq. Surround
Anglais DTS HD Master Audio 7.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne
Français DTS HD High Resolution 5.1 Oui Oui Non Bonne Bonne Bonne

Assourdissant, la dynamique est réelle, les caissons de basses sont exploités et la spatialisation excellente en français (DTS hi-res audio que l'on rencontre rarement sur les Blu-Ray), mais encore plus avec la version originale en DTS-X qui propose une meilleure immersion sur plusieurs séquences et plus particulièrement lors de la séquence poursuite à Athène (nombreux éclats d'explosions et bruitages en hauteur), à Londres et pour terminer à Las Vegas avec les mouvements de foule plus denses et les hélicoptères qui tournent au dessus de nos têtes. Dommage par contre que la partition musicale soit relayée autant et si fort dans les canaux haut.

Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
   
Durée Bonus 45 min
Boitier Amaray
   
   
   
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
  

Bonus 

2 bandes-annonces sont suivies de l'habituel menu à base d'icones d'Universal.
Quelques mini-making-of sur le tournage du film permettront de voir tout ce que l'on n'a pas le temps de voir dans le film présentés par le producteur-acteur !