Dernières Actus
  L'ÉQUIPE DE DARK PHOENIX EN...
  KEANU REEVES VOUS PRÉSENTE ...
  LE NOUVEAU DOCUMENTAIRE SUR...
  TEST MUSICCAST BAR 400 : IM...
  TROIS FEMMES REVIENT DANS U...
  UN SAC DE BILLES : ÉDITION ...
  CREED II DISPONIBLE EN DVD,...
  A STAR IS BORN – ENCORE. LA...

L'équipe de Dark Phoenix en Conférence de Presse à Paris

News de Camille Galais :

C’est officiel ! Le nouvel opus des X-Men sort le 5 Juin dans nos salles !
C’est donc à cette occasion que toute l’équipe du film Dark Phoenix était présente le Vendredi 26 Juin au Café de l’Homme, sur la place du Trocadéro. Le réalisateur Simon Kinberg (Scénariste des « 4 Fantastiques (version 2015) et co-producteur de la licence X-Men) était accompagné de Sophie Turner (Sansa dans « Game Of Thrones »), l’héroïne de ce nouvel épisode, Jessica Chastain (Ca 2), Michael Fassbender (Assassin’s Creed) et Hutch Parker (Logan), le producteur. 

A cette occasion, nous avons eu la chance de pouvoir les interroger sur ce tout nouveau film. Un échange très intéressant, avec des acteurs particulièrement fiers de présenter leur film. Simon Kinberg a abordé son film avec une dimension plus particulière et plus singulière que tous les autres X-MEN : en effet, il affirme son amour pour le personnage de Jean Grey et a souhaité l’aborder avec un aspect plus psychologique que spectaculaire, comme cela fut le cas dans « L’affrontement Final », notamment en dissociant Jean Grey du Phoenix. La dimension du film sera donc plus centrée sur l’humain, la réalité, et l’honnêteté des personnages. A travers le look et le style du film, le réalisateur aimerait montrer aux spectateurs une image plus intime, plus humaine, afin de mieux faire sentir le combat de Jean contre elle-même. Il ne cherche pas seulement à faire du spectaculaire, mais pousse surtout les acteurs à exercer leur propre super pouvoir : celui d’interpréter au plus juste les personnages des X-Men. 

En ce qui concerne Sophie Turner, son personnage brouille les limites entre le héros et le méchant. Le but est de montrer que le personnage de Jean souffre réellement, en donnant une réalité très humaine, à laquelle tout le monde peut s’identifier. Le côté schizophrénique, ou encore addict a permis à l’actrice de développer au mieux son personnage : le but n’étant pas de donner un côté « Good and Evil » au Phœnix. D’ailleurs, sa rencontre avec Famke Janssen (Qui interprétait Jean Grey dans : « X-Men : L’affrontement Final » de Brett Ratner en 2006) lui a permis d’approcher son personnage de la manière la plus juste, lui permettant ainsi d’être mieux préparée à ce nouveau rôle.

Selon les dires de Simon Kinberg, le film est bien plus centré sur l’émotionnel des personnages, ce qui laisse certains des journalistes présents à cette conférence de presse, pantois, face au manque de « cosmique » du film. Le réalisateur explique alors que l’humain prime sur le spectaculaire et que cela se reflète également dans les scènes d’actions. Chaque scène d’action, aussi intense soit-elle, doit être le reflet de l’état émotionnel des personnages. La force cosmique, présente ici, est celle créée par Jean Grey : les souvenirs douloureux qu’elle a en elle, la force qu’elle a d’affronter et de surmonter ses traumatismes d’enfance. Enfin, le film est bien plus la fin d’un cycle X-Men qu’un véritable climax. 

Pour conclure, Jessica Chastain avoue s’être inspirée du jeux stoïque de Robert Patrick dans Terminator 2 de James Cameron (1991) pour son rôle… pas mal ! Quant à Michael Fassbender il a continué à développer son personnage de Magneto pour le rendre plus en nuance avec ce qui avait déjà été fait dans les précédents films de la licence ! Les anecdotes de tournage ont donné un ton assez léger à cette conférence de presse, et on sent le plaisir de toute l’équipe de nous présenter ce nouvel opus des X-Men. On a hâte de voir ce que cela donne…