Dernières Actus
  LE CHANTEUR SUD AFRICAIN JO...
  DISNEY DÉVOILE LA BANDE ANN...
  LE FESTIVAL "VAL DE ROCK" E...
  TRÈS COURT INTERNATIONAL FI...
  PREMIÈRE IMAGE DE "WEST SID...
  GLADIATEUR 2 EST CONFIRMÉ
  LE RÉALISATEUR FRANCO ZEFFI...
  RALPH 2.0 EN DVD ET BLU-RAY

Le Festival "Val de Rock" en Seine et Marne est annulé

Ce devait être l'événement de ce début d’été en Seine et Marne, avec une programmation aussi hétéroclite qu’intrigante, mais la nouvelle est tombée ce mardi en début de soirée : Le Festival Val de Rock est annulé.

Des problèmes techniques pour commencer.

Est-ce le timing, entre le Helffest, Solidays et Lollapalooza, des mastodontes déjà bien installés qui a eut raison de ce qui devait être le premier gros festival de la région ? Ou est-ce une programmation trop compacte et pas assez lisible pour que chacun puisse s’y retrouver ? Est-ce, peut-être encore le trop peu de têtes d’affiches fédératrices, à l’instar de M ou Shaka Ponk ? Une chose est sûre, les organisateurs y ont cru jusqu’au bout, fléchant le périmètre, à grand coup de communication partout dans la région, se sont battus contre tous les obstacles qui sont devenus de plus en plus insurmontables, à commencer par cette scène flottante qui devait être l’un des points d’orgues de cette manifestation prévue à l’origine le 28, 29 et 30 Juin. Cette scène, qui devait être la plus grande d’Europe et se situer sur le lac du Bicheret, rencontrait des difficultés de montage, mais également de popularité auprès de certains artistes qui refusaient de s’y produire. Du coup, la semaine dernière, la structure où devaient se produire un tiers de la programmation, fut abandonnée, nécessitant alors une réorganisation logistique totale. C’étaient aussi les risques liés à la canicule qui pouvaient encore inquiéter les organisateurs qui avaient, même prévus, des tentes pour créer des zones d’ombres ou encore des brumisateurs géants.

Des problèmes de Trésoreries et une faible billetterie.

Et ce ne sont pas les problèmes de trésorerie et de billetterie qui arrangèrent les choses. Alors que la manifestation attendait environs 90 000 festivaliers sur les 3 jours autour d’un projet qui mêlait vintage, cinéma, musique et jeux vidéo, seulement 12 000 billets furent vendus. Un échec que les présences d’artistes majeurs tels que M, Shaka Ponk ou encore Hubert Felix Thiéfaine, Morcheeba, Jimmy Somerville et UB40 n’ont pas suffi à éviter. Pourtant les organisateurs y ont cru jusqu’au bout et ses sont battus « bec et ongle » pour tenter de sauver ce vaisseau en train de sombrer. Si quelques voix s’élèvent déjà pour parler d’une concurrence trop présente ou d’une lisibilité peu marquée, le fait est que le résultat est sans appel et que les organisateurs n’ont pu que se résoudre à ce que redoutent toutes les équipes portant à bout de bras des projets tels que « Val de Rock », ils durent annoncer à seulement trois jours du lancement, l’annulation pure et simple de leur festival : « Malgré la recherche de solutions pour maintenir Val de Rock au cours des derniers jours, les difficultés économiques et les faibles ventes de notre billetterie ne permettent pas la tenue du festival. » L’équipe précise, également, que l’ensemble des billets vendus seront intégralement remboursés. 

C’est évidemment une grande déception pour les détenteurs de billets qui furent nombreux dés ce Mercredi matin à afficher leur soutien, à une équipe que l’on imagine dévastée par cette décision lourde de conséquences et difficile à porter. Et il ne faut, bien évidemment, pas se réjouir d’une telle situation et tout le monde au sein de la région de Val d’Europe espère que les organisateurs ne baisseront pas les bras, et en apprenant des leçons du passé, sauront rebondir l’année prochaine et proposant une nouvelle programmation, un peu plus resserrée peut-être dans un créneau moins concurrentiel. Mais il est fort à penser que le festival « Val de Rock » saura naître enfin et trouvera sa voie et son public.