Dernières Actus
  RESTONS CHEZ NOUS AVEC LE M...
  RESTONS CHEZ NOUS AVEC FILM...
  CASA DE PAPEL : TOKYO TOUJO...
  RESTONS CHEZ NOUS AVEC OCS ...
  GAUMONT SORT UNE SÉLECTION ...
  POWERDIRECTOR 365 ET SA RÉV...
  RESTONS CHEZ NOUS : REDÉCO...
  RESTONS CHEZ NOUS : DÉCOUVR...

Disparition de Tonie Marshall, unique réalisatrice césarisée


Fille de l'actrice Micheline Presle (Comme des frères) et du réalisateur et producteur William Marshall, Tonie Marshall était l'une des plus importantes réalisatrices françaises. L'une des trop peu de réalisatrices à avoir reçu la reconnaissance de ses pairs en étant récompensée par un César en 2000 pour son film « Venus Beauté » (elle est d'ailleurs la seule à ce jour !!!). 


Née à Paris en 1951, Tonie Marshall baigna dans le cinéma dès sa plus tendre enfance, car, outre ses parents acteurs et réalisateur, sa chambre donnait sur la plus importante salle de cinéma d'Art et d'Essai de Paris : Le Studio des Ursulines dans le Vème.

C'est chez Jacques Demy qu'elle trouvera son premier rôle dans : « L'évènement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune », aux côtés d'un autre couple mythique du cinéma européens : Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni. Elle intégrera ensuite le théâtre populaire de Reims de Robert Hossein. C'est d'ailleurs par le théâtre que Tonie Marshall va trouver le chemin de l'écran petit ou grand, grâce à sa rencontre avec Jean Michel Ribes, notamment à travers des émissions TV comme « Merci Bernard » de 1982 à 1984 et « Palace » en 1988.

Au cinéma Tonie Marshall a su trouver sa place dans les comédies françaises telles que : « Les Sous Doués » de Claude Zidi en 1980 en Professeur confrontés aux cancres menés par Daniel Auteuil, et plus proche de nous chez Jean Michel Ribes dans « Musée Haut Musée Bas » en 2008. Mais c'est bien sûr derrière la caméra que cette enfant de la balle va définitivement trouver ses lettres de noblesse, avec « Venus Beauté » en 2000. Avec ce film, pour lequel elle recevra 4 Césars, dont Meilleur réalisateur et Meilleur film. Elle fit connaitre du grand public des actrices comme Audrey Tautou (Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain) qui reçu le César du Meilleur jeune espoir Féminin et  Karin Viard. Elle retrouvera cette dernière d'ailleurs dans « France Boutique » en 2003. Avant cela, en 2002 c'est Catherine Deneuve et William Hurt qu'elle dirigea dans « Au plus près du Paradis ».

La réalisatrice s'est éteinte des suites d'une longue maladie à l'âge de 68 ans.