Home-cinéma et Hi-Fi (ou l’inverse) : comment faire ?


Nous sommes nombreux à apprécier la Musique (avec un grand M) et, à ce titre, soucieux d’avoir les meilleures options possibles pour une restitution stéréo de haute qualité. Et nous sommes également nombreux d’apprécier le home-cinéma et tout aussi soucieux d’avoir la meilleure expérience audio-visuelle chez soi. Comment concilier les deux mondes sans (trop) multiplier les appareils et basculer de l’un à l’autre des loisirs sans devoir tout débrancher et/ou rebrancher à chaque fois ? Comment faire que les deux loisirs soient le plus transparent possible à l’usage pour le reste de la famille ? Voici quelques pistes de solutions.

Par Bruno Orrù

Je vous propose ci-après différentes configurations qui permettent de coupler le home-cinéma et la Hi-Fi, ou l’inverse. Prenant compte de votre matériel existant ou en préparation d’un achat que vous pouvez faire.

Pour relier les deux mondes il faut être dans du milieu / haut de gamme. Non seulement pour donner du sens à l’idée d’avoir une restitution de haute-qualité mais également pour avoir les possibilités de connexion adéquates, notamment au niveau de l’ampli home-cinéma.

Je vais considérer que vous avez (ou aller avoir) un ampli home-cinéma et un ampli de puissance stéréo ou un intégré stéréo Hi-Fi. Je vais également considérer que vous appréciez vos enceintes stéréo et que, justement, la démarche d’association dont nous parlons permet de conserver leur usage, tant pour le home-cinéma que pour les écoutes Hi-Fi.

Intérêt de la démarche
Avant d’aborder les aspects pratiques je tiens à souligner que cette démarche est vraiment à considérer si vous êtes réellement soucieux de la qualité des écoutes stéréo. J’ai eu le loisir de tester la grande majorité des amplis home-cinéma du marché via mes travaux pour le magazine Les Années Laser. Bien que certaines références prestigieuses soient nobles et respectueuses au niveau des écoutes pure audio, la plupart du temps elles ne rivalisent pas avec des équipements Hi-Fi sérieux. Et quand c’est le cas, ce sont des références qui sont dans le haut du panier et dont le budget est (très) élevé.

Exemple avec la comparaison entre l’intégré home-cinéma Marantz SR8015 (pi 2.999€) qui correspond à la référence supérieure en matière d’intégré home-cinéma de la marque et l’intégré Marantz MODEL 30 (pi 2.999€) qui vient tout juste d’arriver, soulignant une offre à l’esthétique visuelle et sonore vintage, relativement haut de gamme. Je remercie d’ailleurs chaleureusement l’équipe D&M pour ces prêts.



La qualité d’écoute en stéréo Direct sur l’intégré SR8015 (source lecteur CD en liaison analogique) est superbe, d’une parfaite cohésion et une grande présence dans la restitution des instruments acoustiques ou électriques. La stéréo est ample et donne à la fois de la profondeur et de la hauteur à la scène sonore.  



En comparaison avec la même source en connexion stéréo analogique, le MODEL 30 apporte plus de soutient et de nuances dans les graves, une meilleure spatialisation stéréo et une articulation supérieure débouchant, notamment, sur des voix mieux détourées tout en étant encore plus voluptueuses.

L’écart qualité est flagrant. Il est vrai que les deux appareils sont au même prix alors même qu’ils présentent un potentiel et des caractéristiques bien différentes. En notant ici qu’au niveau de la prestation home-cinéma le SR8015 (à nombre de canaux équivalent) n’est guère différent de son petit frère SR6015 qui se positionne à « seulement » 1.249€.

A l’inverse en réalisant une comparaison avec l’intégré Arcam AVR850 (pi 5.550€) et le Marantz MODEL 30 la qualité d’écoute est fortement similaire. Preuve en est qu’il est possible de trouver une haute qualité d’écoute sur des ampli home-cinéma mais avec un budget (très) élevé.



Vous pouvez également considérer que le caractère de votre équipement Hi-Fi (ou de celui que vous allez acquérir) peut-être spécifique, sans équivalent dans les références home-cinéma.

C’est par exemple le cas avec l’intégré Advance Paris A10 classic (pi 1.490€) que j’ai eu le plaisir de tester récemment. Un intégré stéréo un peu particulier en effet car équipé d’un préamplificateur à tubes ECC81/12AT7 avec un amplificateur push-pull en classe AB. Par ailleurs cet intégré, outre des entrées analogiques habituelles, dispose d’une connectique HDMI offrant de relier les deux mondes home-cinéma et Hi-Fi… mais en stéréo uniquement. Disposant d’une entrée AMP-IN, je l’ai inséré dans ma configuration home-cinéma selon les modalités exposées ci-après.



Le A10 présente une écoute très chaleureuse, délicate et profonde. Il entoure les orchestrations avec un velouté charmeur (analyse non ultra détaillée, plutôt ronde) et un naturel confondant. J’ai également apprécié une descente dans le grave profonde mais nuancée. Le A10 offre également une large ouverture stéréo.

Autant vous dire que nous ne trouverez pas ce type de caractère dans le monde des intégrés home-cinéma et sont prix audacieux à moins de 1500€ permet de considérer son inclusion dans une configuration home-cinéma tout à fait justifiée.

A considérer également : avec cette option vous « gagnez » 2 canaux d’amplification au niveau de l’intégré home-cinéma. C’est intéressant pour un intégré équipé de 7 ou 9 ou 11 canaux et pouvant décoder respectivement 9, 11 ou 13 canaux. 

1ère étape : connecter les deux mondes
En premier prérequis vous devez avoir un ampli home-cinéma disposant de sortie dites « Pre-out », a minima stéréo. Une sortie pre-out permet l’utilisation d’amplis de puissance externe, que ce soit en écoute stéréo ou en décodage multicanaux pour les mixages Dolby et/ou DTS. Avec cette option, vous avez ainsi la possibilité d’utiliser le matériel Hi-Fi pour alimenter les enceintes stéréo.

Ci-dessous, ce qui est important ce sont les sorties pre-out. Pour ce modèle, possible pour l'ensemble des 11 canaux en décodage (7 ampli intégrés) mais c'est la stéréo qui nous intéresse.

 

En second prérequis vous devez avoir un intégré disposant d’une entrée « AMP-IN » (ou libellé Main-In ou encore Direct-in), ou un ampli de puissance qui lui, par définition, dispose d’entrées analogiques.

Ci-dessous deux exemples avec l'intégré Marantz M30 et l'Advance Paris A10. Tous les deux sont équipés d'une entrée permettant de les connecter à un ampli home-cinéma. Curieusement pour le M30, l'entrée AMP-IN n'est accessible que via le bouton rotatif en façade et non par la télécommande.





Il suffit de relier l’ampli home-cinéma via un câble stéréo analogique à l’entrée amp-in de l’intégré ou aux entrées de l’ampli de puissance. Et voilà ! Le plus simplement du monde, vous avez joint les fonctions d’un ampli home-cinéma avec le caractère et la qualité de votre amplification Hi-Fi.

2ème  étape : bascule simple entre les deux mondes
A ce stade vous pouvez penser d’être contraint « d’abandonner » la fonction préampli de votre intégré Hi-Fi pour la confier à l’ampli home-cinéma ? En fait pas obligatoirement. Tout l’intérêt de cette option est de pouvoir choisir sur quel appareil relier vos sources. Exemple : Vous pouvez conserver la liaison d’une platine CD / Vinyle sur votre intégré Hi-Fi, il suffit tout simplement de sélectionner l’entrée adéquate pour profiter de ses qualités de pré-amplification et d’amplification. A vous les écoutes musicales comme avant, sans aucun sacrifice.

Quand nous souhaitez regarder un film, vous basculez sur l’entrée amp-in de l’intégré pour lui indiquer qu’il devient uniquement ampli de puissance. Dans le même temps vous utilisez une source audio-vidéo (lecteur de DVD / Blu-ray, box internet, console de jeu, média player ou encore stock Google / Amazon / Apple) qui est reliée à l’ampli home-cinéma, certainement en liaison numérique HDMI. A vous les séances cinéma qui seront d’autant plus qualitative qu’elles s’appuient pour les canaux stéréo (les plus importants là plupart du temps) sur votre équipement Hi-Fi.

En conclusion
Vous avez ainsi le meilleur des deux mondes dans un même ensemble de matériel, utilisant votre équipement hi-fi existant et utilisant l’équipement audio-vidéo en complément pour une expérience multicanaux adaptée à votre budget et votre configuration. La seule – mais importante – préoccupation de vous assurer que le tempérament de votre équipement Hi-Fi n’est pas trop distant du reste de l’équipe home-cinéma, pouvant créer une différence de ton et de dynamique. Mais d’expérience, cela n’est pas très dérangeant.