Decouvrez la Bande Annonce d'"Elvis" de Baz Lhurman



En 1992, un réalisateur australien venait imposer un style bien à lui avec « Ballroom dancing » premier volet de ce qui deviendra une trilogie, que viendront compléter « Roméo + Juliette » en 1996 avec Claire Danes (The Hours) et Léonardo Di Caprio (Titanic), puis « Moulin Rouge » en 2001 avec Nicole Kidman (Les Autres) et Ewan McGregor (Str Wars Episode 1 – 2 -3). En trois films, en une trilogie, le réalisateur s’est imposé comme un personnage unique à la vision dynamique et pétillante de sa mise en scène capable d’emmener les histoires les plus tragiques au sommet de la folie pour en faire surgir toute la dramaturgie. Comme tous les grands metteurs en scène, Baz Luhrman va vouloir rendre hommage à son pays avec « Australia » en 2008, dans lequel il retrouvera Nicole Kidman, dont le destin sera confié à Hugh Jackman (X-Men). Mais le résultat trop maladroit fera que le public aura du mal à comprendre la direction voulue par le réalisateur. Il faudra alors attendre 2013, pour que le réalisateur retrouve sa flamboyance et une œuvre à la hauteur de sa folie visuelle : « Gatsby le Magnifique », en 2013 avec Tobey Maguire (Spider-man) et Léonardo Di Caprio.


Et après un passage par la série : « The Get Down », sur la naissance du Hip Hop, du Funk et du Disco, le réalisateur australien s’est attelé en secret à un biopic particulièrement attendu : « Elvis ». La vie et l'œuvre musicale d'Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker. Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d'années, de l'ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l'Amérique de la fin de l'innocence. Dans le rôle du King on retrouvera Austin Butler que l’on avait déjà remarqué chez Quentin Tarantino dans « Once upon a time in Hollywood » en 2019, et Tom Hanks (Il faut sauver le soldat Ryan) que l’on découvre, particulièrement, grimé pour coller au personnage du Colonel Parker, légendaire manager de Presley.


La rencontre entre le style flamboyant et dynamique de Baz Lhurman et le style inimitable et tellement copié du King devrait faire des étincelles lors de sa sortie en salle prévue le 22 Juin 2022