Dernières Actus
  LE MEILLEUR DES PISTES DOLB...
  KAAMELOTT PREMIER VOLET SE ...
  DISPARITION DE TERRY JONES
  TEST MARANTZ SR5014 : POLYV...
  PRÉPAREZ VOTRE PLUS BEAU SO...
  FESTIVAL DOLBY CINEMA DU 29...
  LEGO STAR WARS : LA SAGA SK...
  DES PODCASTS AUDIO ET VIDÉO...


L'AVR 8500 à fait l'objet d'une attention particulière à sa sortie puisqu'il tirait sensiblement vers le haut la nouvelle gamme home-cinéma Harman Kardon. Portant le label THX Ultra, cette grosse unité associe une qualité de fabrication exemplaire à un maniement complet mais intuitif. Il est aujourd'hui livré par certains magasin à un prix défiant l'indécence. L'occasion pour nous de refaire le point sur l'un des investissements les plus malins du moment.

L'AVR8500 présente son premier atout sur ses qualités physiques extérieures. C'est assurément une belle " bête " dont la face avant séduit par son esthétique particulière en droite ligne avec celle de la marque depuis plusieurs générations. A l'allumage, la lourde vitre en verre s'éclaircit de multiples voyants aux couleurs vert ou orange fluos renseignant sur la source et le mode de décodage sélectionnés et, en plein centre, d'indications gris clair facilement lisibles à plusieurs mètres. Bien que ces indications lumineuses soient douces, il est dommage qu'elles ne puissent être désactivées. Une petite trappe dissimules une entrée audio-vidéo analogique et, plus rare, un duo d'entrée / sortie numérique optique.


Une construction exemplaire

L'AVR 8500 est un bloc d'une grande profondeur et dégageant de nombreuses calories, il faudra par conséquent être vigilant à la place disponible tant en recul qu'en hauteur. Le coté athlétique de cette unité s'observe également à l'intérieur, avec une forte densité de circuits imprimés. Solidement fixés sur une lourde plaque, un impressionnant transformateur torique permet d'alimenter en courant les cinq fois cent-dix watts annoncés par le constructeur et dont je peux vous confirmer qu'ils ne sont pas usurpés. Secondé par deux condensateurs de 27 000 microfarads, il attaque des transistors couchés sur un enduit de pâte thermique et fixés contre les deux radiateurs en aluminium massifs accrochés aux extrémités droite et gauche. Considérant une fabrication industrielle, le soin apporté à la structure interne est évident, tant en termes de solidité que de l'optimisation du parcours des informations.




L'observation de la face arrière permet de confirmer que l'AVR8500 est bien une unité amplifiée de cinq canaux malgré la présence d'une entrée externe huit canaux. Après un réflexe marketing défensif, les constructeurs font un léger pas en arrière en s'apercevant que la mise en place de six ou sept enceintes dans un salon est rare. Pour contenir le prix final, Harman Kardon préfère proposer une évolution en douceur, sachant que la grande majorité des acheteurs se contenterons de n'installer que cinq enceintes. Pour pouvoir utiliser les modes de décodage adéquats, il faut donc rajouter un bloc mono (6.1) ou stéréo (7.1). Pour ma part, j'ai monopolisé la sortie pre-out des canaux stéréo avant pour conserver l'usage d'un amplificateur stéréo audiophile et renvoyer le signal pre-out des canaux surround back vers l'entrée stéréo principale. Une solution élégante pour coupler plaisirs audiophiles et home-cinéma en 7.1. L'AVR8500 se distingue également avec trois entrées YUV, compatibles avec des signaux vidéo haute-définition. Le panneau est agencé de façon classique sauf pour les borniers d'enceintes qui sont placés de part et d'autre. Notéz les coloris facilitant leur différenciation.

Quand simplicité prime sur complexité

L'AVR8500 est l'une de ces machines dont la découverte est plaisante, le constructeur ayant rassemblé de nombreuses fonctions sans sacrifier à la simplicité d'utilisation au quotidien. Il faut également noter qu'il livre un mode d'emploi dont la précision et l'exhaustivité des indications est suffisamment rare pour le mentionner. Coté simplicité d'usage on peut par exemple retenir que le fait d'appuyer sur l'un des touches du sélecteur d'entrée permet de mettre successivement l'ampli-tuner sous tension, de sélectionner la source activée et de commuter automatiquement la télécommande sur cette source. La configuration de l' AVR8500, comme tous les appareils moyen / haut de gamme du constructeur, est facilité par le système Ez qui permet de calculer les niveaux et délais des canaux déclarés pour chacun des modes d'écoutes disponibles. Cette opération se réalise à chaque fois en moins d'une minute avec le micro intégré dans la télécommande. Attention toutefois car le calibrage Ez s'est révélé d'une efficacité variable, il peut-être nécessaire d'affiner manuellement.




L'AVR8500 embarque une puce Crystal 24 bits qui accepte tous les modes de décodages actuels, excepté le DTS 96/24. Par contre, si vous connectez un lecteur de CD avec sortie numérique il pourra opérer un décodage HDCD et, plus rare, il sait également décoder les fichiers encodés en MP3 mais cela nécessite une liaison depuis la carte sonore d'un PC. Il faut également signaler le mode exclusif VMAx qui simule un environnement surround depuis un couple d'enceintes, gageons toutefois que l'acheteur d'un appareil de cette trempe dispose d'un équipement complet. L'un des avantages d'Harman Kardon est d'appartenir à un large groupe ou manifestement, les recherches technologiques sont partagées avec entre les différentes marques. L'opportunité la plus intéressante se nomme Logic 7, algorithme qui fait le bonheur des possesseurs de décodeurs Lexicon depuis plusieurs décennies. Remis au goût du jour avec les formats sonores 6.1 et 7.1 (suivant le nombre d'enceintes déclarées) il concurrence le Dolby II et le DTS Neo 6:1 et nous verrons plus loin qu'il assure, comme toujours, la première place du podium.

La gestion du Bass management offre quatre fréquences de coupure à 40, 60, 80 et 100 Hz et la possibilité de rediriger les fréquences basses au choix vers le caisson de grave ou les enceintes principales. La coupure est opérante sur tous les modes de reproduction y compris le mode stéréo si vous le souhaitez mais laisse logiquement de coté l'entrée multicanaux externe. Notez à l'opposé que le mode Logic 7 impose une coupure de fréquence pour fonctionner correctement. Le type d'enceinte peut être modifié par une petite série de pression sur la télécommande, sans devoir passer par les menus d'initialisation, tout comme leur niveau relatif. C'est un point important à mes yeux car il permet de passer d'écoutes musicales à du home-cinéma en adaptant les conditions d'écoutes sans se compliquer l'existence. De toute façon, je vous invite à ne pas hésiter de jouer avec la grande souplesse des réglages : La présence des enceintes est modulable en fonction de la source, chaque source peut-être affectée d'un mode de reproduction préféré et le calibrage des niveaux et délais peuvent-être différents pour chaque mode de reproduction. Le croisement de ces options permet d'optimiser avec efficacité les sensations d'écoutes.

La télécommande est de type universelle et peut piloter jusqu'à huit appareil au total. Sa forme longitudinal est classique, tout comme l'agencement des différents blocs de touches, de type contextuel pour la plupart. Elle est entièrement rétro-éclairée, et ça c'est très bien !

Harman Kardon signe avec cet AVR8500 une appareil d'une très grande classe, aux fonctionnalités étudiées et d'une grande efficacité et disposant d'un étonnant rapport qualité / Prix.


Impressions d'écoutes

Dès les premiers instants il est évident que l'AVR 8500 est un appareil qui respecte les documents musicaux qu'on lui présente, quelqu'en soit le style d'ailleurs. Une qualité qui prend toute sa dimension sur des enregistrements récents enregistrés en 24 bits / 96 kHz. L'AVR 8500 propose une uniformité spectrale propre aux appareils de prestige. La couleur, le timbre et l'espace stéréophonique sont d'une grande précision. Les attaques sont franches et rapide. L'amplification, très largement dimensionnée permet de prétendre à des niveaux sonores élevés, y compris avec des enceintes de rendement modéré, sans aucune distorsion ou signe de fatigue. L'un des atouts des nouveaux appareils Harman Kardon c'est le mode Logic 7 : tout en élargissant l'espace tridimensionnel, il conserve la base des graves. Le Logic 7 surprend par sa précision de sélection des informations sonores à envoyer dans les canaux surround, que ce soit sur des messages stéréo ou multicanaux. Face à lui, le DTS Neo fabrique une enveloppe impalpable ou le message arrière semble une copie difforme des informations frontales tandis que le PLII se rapproche de l'efficacité du Logic 7 mais sans être aussi stable et à la dynamique moins fougueuse. Sur des séances home-cinéma, le décodage est irréprochable avec encore, un bon point sur l'excellence du Logic 7 à dispenser un environnement cinéma sans perdre la précision des micro-informations.

Caractéristiques techniques



.



Décodeurs intégrés :
Dolby Digital EX & DTS ES Discrete et Matrix
Dolby Pro Logic II & DTS Neo 6
THX & Logic 7
HDCD, VMAx & MP3
Connectique :
A.In : x 7 / x 1 7.1
A.Out : x 4 (y compris sortie multiroom)
V.In : x 5 (composite & S-vidéo) / x 3 (Composante)
V.Out : x 3 (composite & S-vidéo) / x1 (composante)
N.In : x 3 Toslink / x 3 RCA
N.Out : x 1 Toslink / x 1 RCA
Dimensions :
44 x 19,6 x 51,9 (LxHxP)
Poids :
24,1 kg
Prix indicatif :
3000 euros
Prix de casse (http://www.cobrason.com/): :
1 300 euros !

Plus d'infos en ligne : http://international.harmankardon.com/