Gravity : A la découverte du mixage silencieux et du mixage Dolby Atmos


Gravity réapparait dans les rayons dans une nouvelle édition qui apporte quelques bonus en plus mais surtout deux nouveaux mixages sonores que tout oppose ! Le premier propose de regarder le film en mode silencieux, c’est à dire sans musique. Le deuxième est un mixage Dolby Atmos qui éparpille encore plus les sons.

Par Bruno Orrù

La nouvelle édition de Gravity proposée par Warner disponible le 31 mars 2015 n’est pas là pour proposer une nouvelle version du film : pas de version longue ou de fin alternative. Les versions DVD, Blu-ray 2D et 3D sont toujours incluses. Côté bonus l’éditeur propose une surcouche, essentiellement axée sur la découverte de l’espace ou des films sur ce thème. Franchement, ce ne sont pas des ajouts qui m’ont passionné, je ne recommanderais donc pas cet achat pour ces ajouts.

Comme indiqué en introduction, cette édition propose deux nouveaux mixages sonores VOST.

Cette édition est d’ailleurs particulière car l’éditeur propose au final trois codages différents :

DTS HD Master Audio 7.1 pour la version « normale », Dolby Digital 5.1 pour la version silencieuse et Dolby Atmos pour ceux qui sont équipés. Par contre ne cherchez pas d'indication sur la jaquette de la présence de cette piste, l'éditeur a totalement oublié de le mentionner. Mais si vous visez bien cette édition, votre décodeur compatible Dolby Atmos reconnaîtra bien ce flux.

 

Silence, on tourne !
La première expérience ne requiert pas d’équipement spécifique puisqu’il s’agit de regarder le film avec un mixage sonore qui écarte la partition musicale. Ne subsiste donc que les bruitages, relativement limités et les dialogues. Une version malheureusement uniquement disponible en 2D et qui bénéficie d’un « simple » mixage 5.1 Dolby Digital.

Comme l’indique le réalisateur Alfonso Cuaron en introduction de cette version, il ne s’agit pas d’un « Director’s cut » mais d’une expérience pour se plonger dans le silence de l’espace.

Une expérience intéressante en effet pour (re)découvrir que la musique est essentielle dans un film. La version silencieuse impressionne en effet par sa capacité à nous plonger dans une certaine oppression… un sentiment clairement lié à ces fabuleuses et réalistes images qui défilent et ce silence souvent assourdissant. Pour autant, le retrait de la musique enlève une certaine densité et pour les séquences ou le danger s’installe, celui-ci est moins marqué.

A voir, en faisant le silence autour de vous donc.

 

Ne rien louper
La seconde expérience requiert d’être équipé en Dolby Atmos. Vous devez donc avoir un ampli ultra récent et avoir ajouté une ou deux paires d’enceintes à votre combinaison 5.1 / 7.1 existante.

Considérant que j’ai personnellement fait évoluer ma configuration avec une paire au plafond et une paire sur le côté, sur un axe latéral très légèrement en avant de la zone d’écoute. De fait j’ai pu constater que le mixage Dolby Atmos de Gravity propose à la fois un complément par le haut et sur les côtés. Et ça change tout !

L'absence de gravité fait tourner les personnes sur eux même et autour des stations spatiales… et le son suit ces mouvements avec une rare cohérence avec ce mixage Dolby Atmos. De fait, dialogues et bruitages tournent littéralement autour du spectateur, suivant méticuleusement la trace des personnes et des (rares) bruitages dans l'espace.

L'expérience sonore s'en trouve relativement enrichie et c'est en basculant sur le mixage "normal" que l'on ressent les manques.

Une expérience que je vous recommande vivement par conséquent si vous avez la chance d'être équipe en Dolby Atmos.