Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Test Jeu de Société Fashion Witch

Verdict: Médiocre

par: Emmanuel Galais


« Fashion Witch » est un jeu d'attaque et défense très interactif. En posant de nouvelles cartes ou en les remplaçant, les joueurs vont habiller petit à petit six sorcières. Chaque joueur a sa propre sorcière, le complément à six est au centre de la table. Mais les sorcières ne s'habillent pas n'importe comment ! Il faut à la fois éviter les haillons et en même temps suivre la mode. Plus un vêtement est porté, plus il rapporte de points. Nos sorcières sont des « Fashion Victims » comme le suggère le nom du jeu. Ajoutez à cela des pouvoirs, des objectifs secrets, beaucoup de retournements de situation et des illustrations par Olivier Fagnère. Allez-vous craquer pour ces jolies sorcières ?


Basée à Liège, Azao Games est un éditeur qui en plus de créer des jeux à destination principalement de la famille en n’oubliant jamais les plus petits, fabrique également ses propres jeux en petites séries ou sous forme de prototype. Assez simples d’usages, les jeux de chez Azaos se démarquent par des visuels drôles et parfois naïfs qui en font un choix idéal pour les jeux d’ambiance, ou pour les soirées ou après-midi en famille, chez les grands parents, par exemple. Mais pas seulement.


Créé par Guillaume Pelletier, déjà auteur pour Azao Game de « Dragon Ranch » (http://www.dvdcritiques.com/Actus/4445). Prévu de 2 à 6 joueurs, « Fashion Witch » privilégie l’attaque à la collaboration. Ici, chacun devra habiller sa sorcière et garder une veille sur celle des autres joueurs en n’oubliant pas de leur mettre des bâtons dans les roues, afin de les empêcher de progresser.  A chaque tour, mettra un vêtement à sa sorcière ou ira mettre un haillon à l’un des adversaires. 


Nous l’aurons très vite compris, « Fashion Witch » c’est un jeu qui se veut plein de rebondissements. Mais voilà, passée la première partie, le sentiment est mitigé. Il ne faut pas avoir plus de 6 ans pour pouvoir profiter pleinement du jeu. Dès lors que l’on a dépassé cet âge charnière, le jeu devient, en une partie, lassant, notamment par le manque de véritables possibilités de pouvoir s’opposer à ses adversaires, ou dans tous les cas d’enjeux réellement excitants. Comme toujours chez Azao, le packaging est un peu rudimentaire, mais les illustrations sont soignées.


En conclusion, « Fashion Witch » est un petit jeu qui s’adresse principalement aux très jeunes, car les enjeux ne sont pas véritablement révolutionnaires et pas forcément très compliqués. Le jeu atteint ses limites de surprise dés la première partie et ne provoque pas l’excitation dés lors que vous avez dépasser l’âge de la raison. Une déception !