Dernières Actus
  LE CHANTEUR SUD AFRICAIN JO...
  DISNEY DÉVOILE LA BANDE ANN...
  LE FESTIVAL "VAL DE ROCK" E...
  TRÈS COURT INTERNATIONAL FI...
  PREMIÈRE IMAGE DE "WEST SID...
  GLADIATEUR 2 EST CONFIRMÉ
  LE RÉALISATEUR FRANCO ZEFFI...
  RALPH 2.0 EN DVD ET BLU-RAY

Test télécommande universelle Logitech Harmony 555 : belle et efficace


La télécommande universelle Logitech Harmony 555 est la troisième dans le genre à passer entre les mains de toute une famille. Car c’est bien là que réside le but ultime d’une télécommande, être abordable par tout le monde, des enfants au chef de famille en charge de la gestion précise du système home-cinéma. Pour que cette gestion soit optimale, les télécommandes Harmony utilisent une interface Internet et nous allons voir que ce nouveau modèle, outre une esthétique des plus réussies, est d’un usage quotidien des plus agréables.

 

Prise en mains par la famille Orrù, commentaires de Patricia Orrù

 

Le jour ou Logitech a présenté sa première télécommande Harmony, nombreux ont été les sceptiques en voyant que le paramétrage ne pouvait se faire que par une interface web, via un module Internet spécifique à la marque. Et pourtant, la mise en œuvre qui semble d’un premier abord intimidante s’avère d’une souplesse incroyable, le module de gestion ayant été particulièrement bien pensé. Je vous renvoi naturellement à nos deux tests précédents pour apprécier nos impressions au quotidien pour les références 688 (test par ici) et 885 (test par là).

Nouvelles procédures pour plus de simplicité

Pour cette nouvelle série 555 Logitech propose toutefois une nouvelle façon de faire. Alors qu’il fallait précédemment agir sur un module intégré au site de gestion, la nouvelle mouture logicielle permet une gestion en local, tout en conservant un lien actif vers la base de données Logitech Harmony. Autre différence, Logitech ayant certainement reçu des remarques sur l’apparente complexité des premiers paramétrages propose, voir impose, un assistant de paramétrage. Certainement salvateur pour le novice, celui s’avère toutefois pénible pour celui qui souhaite vraiment personnaliser la gestion des activités. Heureusement, l’assistant peut-être contourné même si la procédure de contournement n’est pas évidente !

La 555 propose une esthétique qui a de l’allure avec sa finition noire laquée. Elle est fine, légère et d’une prise en main vraiment agréable. Le rétro éclairage est orangée et concerne presque toutes les touches. Les touches sont organisées par blocs d’utilisation et proposent toutes les commandes nécessaires pour un lecteur de DVD, un télévision et un décodeur câble / satellite. Pour des appareils plus complexes il faut jouer avec les instructions accessibles par paquets de 4 sur l’écran.

Ci-dessous la fenêtre des appareils, ci renommés en fonction de nos préférences




Paramétrage des appareils

La télécommande doit être branchée sur l’un des ports USB de l’ordinateur et le logiciel de gestion en route. La première étape est de créer un compte sur la base de données Harmony puis de passer à la déclaration des différents appareils. Généralement les appareils sont listés dans la base de donnée mais si ce n’est pas le cas, le module demande à l’utilisateur d’actionner trois touches représentatives de la télécommande originale afin de vérifier quel appareil se rapproche le plus du manquant à l’appel. En cas d’inadéquation des fonctions, ce n’est pas grave le module permet de remplacer par ailleurs les codes infra rouges par défaut par ceux de la télécommande d’origine de l’appareil. Cela impose bien sur de détenir la télécommande d’origine.

Après cette première procédure, et chaque fois que vous effectuez une modification, il faut lancer le module de transfert car pour l’instant toutes les décisions sont dans la base de données mais pas encore dans la mémoire de la télécommande. Le transfert dure de 2 à 3 minutes.

La notion d’activité permet de tout envisager

C’est une fois que les appareils sont déclarés que le plus important reste à faire. Le but du jeu maintenant est d’optimiser l’usage de la télécommande en deux notions complémentaires et inter dépendantes : la notion d’appareil (Device) et, sans aucun doute la notion la plus importante lorsque l’on achète ce type de télécommande, les activités. Une activité dans le langage Harmony s’apparente à une macro mais cela va bien plus loin ; avec l’aide de la technologie exclusive Smart State Technology cette notion regroupe tous les appareils nécessaires à une activité particulière. Ce peut être par exemple regarder la télévision, écouter un CD, jouer à un jeu, regarder un DVD… à vous de choisir vos propres activités en définissant à chaque fois quels sont les appareils nécessaires en tant que lecteur source, diffuseur sonore et visuel. Exemple pratique. Si vous utilisez pour l’activité « regarder un DVD », un téléviseur, un lecteur de DVD et un amplificateur home-cinéma, l’activité « regarder un DVD » permettra de mettre sous tension ou d’éteindre ces trois appareils mais également de regrouper toutes les fonctions utiles sur le clavier, sans pour cela passer par la sélection séquentielle des différents appareils. En d’autres termes, en actionnant cette activité, après mise sous tension des appareils, si vous avez validé que le volume est à la charge de l’amplificateur la télécommande actionnera uniquement le volume de l’amplificateur mais la fonction de lecture actionnera le lecteur de DVD tout comme la fonction du format image actionnera la fonction équivalente sur le téléviseur. Vous me suivez ? Plus besoin de passer d’un appareil à l’autre sur la télécommande, c’est à vous de décider pour chaque activité vers quel appareil chaque touche doit envoyer son instruction. Voilà pour le principe de base des activités mais il faut savoir que tout peut être personnalisé à ce niveau ; les libellés bien sur mais aussi leur ordre d’apparition sur l’écran. Le module définissant les activités est simple d’usage et se révèle suffisant pour tout imaginer.

Ci-dessous, le détail de la partie centrale avec notamment le pavé directionnel.




La technologie Smart State pour un réel confort d’usage

Plus fort, la télécommande possède une technologie qui teste l’état de chaque appareil. Le cas de base c’est l’allumage de tous les appareils inscrits dans une activité donné ; si l’un deux est déjà sous tension, la télécommande le détecte et, contrairement à la majorité des fonctions macro des autres télécommandes, l’appareil reste allumé et ne se met pas en veille. Là encore vous me suivez ? Au-delà des automatismes, les télécommandes Harmony avec leur technologie Smart State savent gérer les cas particuliers et ça fait toute la différence dans les mains des membres de la famille qui recherchent une véritable aide au pilotage. Les macros associés aux activités deviennent intelligentes dans la mesure ou les actions ne sont déclenchés que si nécessaire, principe d’ailleurs repris pour le module d’aide intégré à la télécommande. En effet, ce module qui peut se révéler relativement intéressant dans les premiers jours d’utilisation ne posera des questions que sur les appareils actifs, en fonctions des actes enregistrés. Evidemment, ce module peut-être désactivé lorsque l’on maîtrise mieux l’usage des différentes fonctions.

Ci-dessous, le détail du bas de la télécommande. Notez que même les touches de couleurs souvent présentes sur les décodeurs satellites et certains téléviseurs sont prévues.




Personnalisation des libellés

Que ce soit au niveau des appareils ou des activités on peut modifier les libellés des appareils et des fonctions, l’ordre des fonctions sur l’écran de la télécommande. Il est également possible de réaliser l’apprentissage de codes qui ne seraient pas proposés par défaut. Certains de mes appareils par exemples possèdent des fonctions qui manquent à l’appel et qui me sont nécessaires. En quelques secondes j’ai pu rentrer les codes à l’aide de la télécommande originale puis organiser le tout au sein des activités.

Conclusion

C’est la troisième télécommande sous concept Harmony que je teste et je dois encore une fois confirmer que la configuration poussée d’une télécommande devient un jeu là ou avec les autres c’est souvent une tâche pénible. Cela impose bien entendu une liaison Internet mais ce principe se révèle au fil du temps extrêmement modulaire et facile d’usage, je vous invite réellement à faire un effort à ce niveau si vous entreprenez l’achat d’une télécommande Harmony. La capacité de la télécommande est suffisante pour enregistrer des appareils complexes et les différents modules de paramètres sont suffisamment complets pour que chacun, y compris les plus exigeants puisse trouver une solution à son installation. La notion d’activité et son développement via le logiciel de gestion est des plus convivial et offre une gestion simple de configurations audio-vidéo complexes.

 

Informations en ligne

Le site Logitech

Notre test de la télécommande Harmony 688

Notre test de la télécommande Harmony 885

 

 

Caractéristiques techniques :

Configuration requise

PC IBM® ou compatible

Système d'exploitation Microsoft® Windows 98 Deuxième Edition, 2000 ou XP®

Port USB

Lecteur de CD-ROM

Accès Internet

Ordinateur Macintosh®

Macintosh® OS X 10.2 ou ultérieur

Port USB